Action Amazon : le roi de l’e-commerce vaut-il la peine d’être acheté ?

Dans le présent article, nous évoquons la belle histoire d’Amazon.com et les résultats de ce géant numérique. Nous évaluerons également si l’action Amazon vaut la peine d’être achetée.

Les sujets abordés dans le présent article :

  • Historique du cours de l’action Amazon
  • Que fait Amazon ?
  • Quels sont les résultats d’Amazon ?
  • L’action Amazon : acheter ou non ?
  • Analyse technique de l’action Amazon
  • Conclusion Action Amazon

action amazon illustration cours bourse

Historique de l’action Amazon

Dans les années 1990, Jeff Bezos eu l’idée géniale d’une librairie en ligne. Le fondateur d’Amazon.com avait lu qu’à l’époque, Internet affichait une croissance de 2300 % par an. Bezos travaillait à Wall Street, ce qui lui a permis de constater le potentiel gigantesque que présentait la toile.

Une croissance rapide pour un énorme succès

Il fonde Amazon.com en 1994 dans l’espoir de créer la plus grande librairie en ligne au monde. En 3 ans, l’entreprise réalise un chiffre d’affaires de 16 millions $ et compte pas moins de 180.000 clients dans plus de 100 pays différents.

Amazon est entrée en bourse rapidement. L’action avait été introduite en bourse en 1997. Son cours de clôture était de 1,72 $ par action lors de son premier jour de bourse. Amazon.com a connu une croissance solide mais lors de la bulle internet, le cours a également beaucoup souffert de la fantaisie de certains. La société a toujours semblé préférer la croissance aux bénéfices. Le cours d’Amazon a ensuite atteint un sommet de 112 $ pour chuter ensuite de 95 % et toucher 5,50 $. Amazon avait investi dans des start-ups comme Pets.com et Kozm.com qui croulaient sous les dettes.

Faits notables : depuis lors, le cours de l’action Amazon se situe aux environs de 1.900 $ et a même déjà dépassé les 2.000 $. En d’autres termes, si vous aviez acheté des actions Amazon en 1999 lorsque celles-ci atteignait le pic de 112 $, vous auriez aujourd’hui un rendement de 1.500 %.

Le patron d’Amazon Jeff Bezos et son ancienne épouse MacKenzie Bezos divorcent.  MacKenzie Bezos conservera 25 % des parts communes mais lassera la totalité du droit de vote à son ex-époux. Jeff Bezos ne sera donc plus l’homme le plus riche au monde…

action amazon illustration secteurs d'activité

Que fait Amazon ?

Amazon a toujours beaucoup investi dans la croissance. Le site web, une librairie en ligne, a rapidement étendu son offre. De nos jours, la société Amazon est surtout connue pour être la plus grande boutique en ligne au monde. Amazon Marketplace est également le plus grand marché en ligne au monde où les utilisateurs peuvent vendre des biens d’occasion. L’entreprise a investi et a expérimenté avec de nouvelles innovations. Pensez à Amazon Prime, Amazon Web Service et Kindle.  Quelles sont les sources de revenus d’Amazon ? L’action Amazon.com peut-elle poursuivre sa croissance comme elle le fait aujourd’hui ?

Les ventes au détail (50 %)

Vous trouverez quasi tout ce qu’il y a d’imaginable sur le site Amazon.com. Livres, frigos, etc. Aujourd’hui, ce sont surtout les appareils électroniques qui ont le vent en poupe. Les téléphones et les iPad se vendent plutôt bien. La plateforme Kindle propose des milliers de livres en ligne à télécharger sur sa tablette.

Il ne s’agit pas de la source de revenus la plus palpitante de l’entreprise mais bien de la plus importante. Elle représente 50 % du chiffre d’affaires. Malgré la croissance, le pourcentage des ventes au détail n’augmente pas dans le chiffre d’affaires, au contraire. Cette baisse s’explique par la croissance importante d’autres segments. C’est bien vu de la part d’Amazon, car cette diversification permet de mieux répartir les risques.

Citons également Amazon Echo, un appareil développé par la société, très prisé sur la boutique en ligne. Il s’agit d’un assistant personnel intelligent capable d’interaction vocale, pouvant communiquer avec d’autres appareils intelligents, les Compétences Alexa. À ce jour, il existe pas mois de 90.000 Compétences Alexa.

Les ventes au détail pour un commerçant tiers (19 %)

19% du chiffre d’affaires d’Amazon provient des ventes pour tiers. À l’instar de Bol.com, les commerçants peuvent proposer leurs produits sur la plateforme. Vous pouvez donc vendre des produits sur la boutique en ligne d’Amazon.com. En échange, vous payez une indemnité à Amazon. Les particuliers paient 0,99 $ par produit vendu. Amazon vous qualifie de professionnel si vous vendez plus de 40 produits par mois. Dans ce cas, vous payez un abonnement de 39,99 $ par mois et vous versez de 7 % à 15 % de votre transaction à Amazon.

Amazon Web Services (AWS) (13 %)

Cette partie d’Amazon a vu le jour en 2006. La croissance de cette activité est sensationnelle. C’est ce qui explique en partie la forte hausse de l’action d’Aamazon.com au cours de ces dernières années. Pour le moment, 13 % du chiffre d’affaires provient du numéro 1 actuel des services de location de serveurs en ligne (« cloud computing »). Au cours du premier trimestre de 2018, l’activité AWS a dégagé un chiffre d’affaires de 5,4 millions $. Au Q1 de cette année, ce montant atteignait 7,7 milliards (+ 41 %), et ce n’est que le début, l’activité devrait permettre à Amazon d’enregistrer des milliards de bénéfices. La croissance de l’activité est rapide et importante pour la rentabilité d’Amazon. Les dépenses nécessaires au développement de cette activité ont été faites et les coûts fixes actuels sont faibles.

Mais qu’est-ce que la plateforme AWS au fait ? Et à quoi sert-elle ?

Amazon Web Service (AWS) est la plateforme cloud la plus avancée et la plus utilisée à l’échelle internationale. AWS aide les organisations à développer un environnement ICT rapide et flexible, sans investissements au préalable et tout en profitant de tarifs intéressants. AWS permet aux entreprises (start-ups, multinationales, etc.) de bénéficier des toutes dernières technologies. Vous ne payez que pour les services que vous utilisez tout en évitant d’importants investissements au préalable. Avec AWS, vous êtes capable de répondre aux demandes d’échelle.

Abonnements / Amazon Prime Video (7 %)

Amazon propose différents types d’abonnement qui représentent 7 % du chiffre d’affaires. En premier lieu, il y a les abonnements des vendeurs tiers que nous avons abordés ci-dessus.  En 2005, Amazon Prime voyait le jour. Il s’agit d’un service d’abonnement pour la livraison rapide et gratuite de colis. En 2006, Amazon lançait Amazon Unbox, un service de contenu vidéo limité proposé aux clients d’Amazon Prime en tant que service complémentaire.

Depuis lors, ce service rebaptisé Prime Video est devenu un service de vidéo à la demande qui entend bien sérieusement concurrencer Netflix. En effet, ces dernières années, Amazon a conclu différents deals avec des partenaires pour augmenter son offre de contenu. Amazon a également acheté les droits pour la diffusion d’événements sportifs tels que le tennis. Depuis 2019, Amazon diffuse également des matchs de la compétition de foot en Angleterre. Il faut souscrire un abonnement annuel à Amazon Prime pour avoir accès à Prime Video. L’abonnement coûte 49 €/an. Par rapport à l’abonnement mensuel de Netflix, Prime Video reste la plus avantageuse. Aux Etats-Unis, Prime Video est accessible seul moyennant
8,99 $/mois mais ce n’est pas encore le cas chez nous. Selon les analystes de Reuters, il y aurait 26 millions d’utilisateurs du service de vidéo.

De nombreux spectateurs préfèrent Netflix à Amazon pour sa convivialité. Netflix utilise un algorithme intelligent pour proposer un contenu personnalisé à l’utilisateur.  Amazon souhaite se différencier de la concurrence et récupérer des parts du marché. À cet effet, Amazon a libéré un budget de 5 milliards $ pour investir dans le contenu et les productions original(es).

Magasins physiques et autres (7 % & 4 %)

Amazon.com a récemment lancé ses propres magasins, les Amazon Go. Ceux-ci représentent 7 % u chiffre d’affaires. Ce ne sont pas des magasins classiques.

Les magasins sont équipés des dernières technologies et les caisses ont disparues (‘Just walk out’). L’entreprise entend révolutionner le marché au détail. Ces magasins physiques permettent également d’identifier le comportement des clients.

Les 4 % restants du chiffre d’affaires proviennent d’autres sources de revenus. Pensez ici aux services publicitaires et aux autres ventes.

action amazon illustration résultats trimestriels

Les derniers résultats trimestriels d’Amazon ?

Au cours du premier trimestre de 2019, le chiffre d’affaires augmentait de 17 % pour atteindre 59 milliards $. Comme nous l’avons déjà mentionné, Amazon Web Services a entre autres fait gonfler ce chiffre. Ce segment a enregistré un chiffre d’affaires en augmentation de 41% pour atteindre 7,7 milliards $. Les abonnements ont également enregistré une belle croissance au cours du dernier trimestre.

Le chiffre d’affaires des abonnements augmentait de 40 % pour passer de 3,1 $ à  4,3 milliards $. Le chiffre d’affaires de la vente en ligne augmentait de 9 % pour atteindre les 29,5 milliards $. Les revenus des ventes au détail pour un commerçant tiers ont augmenté de 20 % pour atteindre les 11,1 milliards $. Ce segment profite du phénomène de mode de l’e-commerce et du dropshipping. En 2018, le chiffre d’affaires d’Amazon s’élevait à 232,8 milliards $, ce qui représente une augmentation de 30,9% par rapport à 2017.

Un changement de cap stratégique

Amazon semble enfin (officiellement) convertir ce chiffre d’affaires en bénéfices.  Pendant des années, Amazon préférait se concentrer sur la croissance rapide grâce à ses dépenses opérationnelles plutôt que sur les bénéfices. Le bénéfice d’exploitation atteint en 2018 s’élève à 10 milliards $. L’illustration de Bloomberg ci-dessous permet de voir que les bénéfices (revenus nets) étaient bien moins élevés les années précédentes. Les analystes prévoient également des revenus et un bénéfice net fortement à la hausse. Le chiffre d’affaires diminue en termes de pourcentages, mais continue bien d’augmenter en dollars.

action amazon illustration panneau ville

L’action Amazon n’est pas bon marché mais son potentiel est infini

Amazon présente un ratio cours-bénéfice très élevé de 91 environ. Ce ratio implique que le bénéfice devrait continuer d’augmenter au cours des prochaines années. Tel ratio devrait  diminuer rapidement par la suite. Imaginez qu’Amazon.com réalise un bénéfice de 33 milliards $ en 2021, nous parlons ici d’un ratio cours-bénéfice de 28.

Ce ratio reste élevé mais l’action dispose d’un potentiel énorme.  Amazon.com s’attaque à de nombreux nouveaux marchés et parvient à étendre son écosystème. Pensez par exemple aux tests effectués avec ses drones de livraison.  Pensez aussi aux possibilités à l’infini proposées Alexa pour de multiples produits connectés. Il est bien évidemment possible de commander tous ces appareils de l’Internet des objets sur Amazon.com.

Croissance en Europe

Amazon.com peut s’installer sur de nombreux marchés à forte croissance. L’an dernier, Amazon créait 18.000 nouveaux emplois en Europe. Depuis 2010, Amazon a investi plus de 27 milliards € en Europe. Amazon est déjà très populaire dans certains pays comme c’est le cas en France.

Analyse technique de l’action Amazon

L’action Amazon est à la hausse depuis le creux de 2009. Une tendance à la hausse se caractérise toujours par des pics et des creux à la hausse. Depuis fin 2018, cette tendance à la hausse semble s’être essoufflée. Le cours a baissé de 30 % mais la chute s’est arrêtée aux alentours de 1.300 $. Une cassure au-dessus du pic de 2050 $ est nécessaire pour pouvoir reprendre la tendance à la hausse sur le long terme.

Si l’action Amazon baisse à court terme sous le creux le plus récent situé à 1672 $ alors le cours peut reprendre sa baisse vers le bas du canal à 1300 $. En revanche, si l’action Amazon chute sous les 1300 $, alors il est possible que l’action poursuive sa baisse en direction des 900 $ -1000 $.

Conclusion Action Amazon

Amazon.com est une superbe action avec un potentiel énorme. Ce potentiel n’a pas échappé aux investisseurs, ce qui permet au cours d’anticiper la valorisation. Si vous croyez à l’extension future de l’écosystème d’Amazon, alors vous pouvez acheter cette action après une belle correction. D’un point de vue technique, le cours de l’action Amazon évolue davantage à horizontale, attendre une cassure du cours peut s’avérer intéressant. Il va de soi que des périodes d’agitation en bourse peuvent également faire rapidement baisser les cours de sociétés solides comme Amazon.

L’action Amazon chez LYNX.

Vous avez la possibilité d’acheter ou de vendre des actions de presque toutes les sociétés cotées en bourse et ce, à des tarifs avantageux. De plus, vous pouvez acheter l’action Amazon par le biais de la plateforme de trading LYNX. Vous avez accès direct à plus de 100 bourses dans 30 pays et vous pouvez négocier votre action préférée avant et après les heures de bourse. Consultez l’offre :

acheter des actions illustration mains levées

Droits réservés : Julie Clopper / Shutterstock.com

Volodymyr Plysiuk / Shutterstock.com Hadrian / Shutterstock.com

Trismegist san / Shutterstock.com alexfan32 / Shutterstock.com

Chrislain Tshiamanga

Chrislain Tshiamanga

Expert financier

Chrislain Tshiamanga est spécialiste en finance et investissement chez LYNX. Lisez ces articles sur le Portail Bourse de LYNX Ou Twitter.

Articles similaires

Contact icon Appelez le
(+33) 09 75 18 73 93
Contact icon Contactez nous par courriel
info@lynxbroker.fr
Contact icon Commencez un chat avec
un collaborateur