20 actions prometteuses pour 2020

Quelles actions acheter en 2020 ? Les investisseurs sont toujours à la recherche des meilleures actions, et surtout en début d’année. Le spécialiste en investissement Chrislain Tshiamanga nous révèle les actions prometteuses pour 2020. Dans le présent article, il aborde les choix importants qui s’offrent aux investisseurs en 2020 et les secteurs qui peuvent s’y prêter.

Les sujets abordés dans le présent article :

Actions prometteuses 2020

quelles actions acheter en 2020 - actions prometteuses 2020 - illustration origami

Quelles actions acheter en 2020 ?

Selon le spécialiste en investissement Chrislain Tshiamanga

Le top des actions prometteuses pour 2020

En 2019, les bourses se sont solidement redressées. Les actions cycliques sont restées à la traîne mais les actions défensives et de croissance ont affiché d’excellentes performances. Le ralentissement de la croissance prévu a été perceptible dans l’industrie de fabrication. Le secteur des services qui devient de plus en plus important  s’est particulièrement bien porté. Enfin, le secteur de la technologie a poursuivi sa croissance et les faibles taux d’intérêt ont fait gonfler les rendements.

La question est désormais de savoir ce que nous réserve l’année 2020. Prenons par exemple les actions du secteur des semi-conducteurs qui ont littéralement explosé en 2019. Les résultats opérationnels ne suivent pas encore, il reste donc à voir laquelle de ces tendances va se dessiner. D’un point de vue historique, ce secteur est assez cyclique et devrait bien une nouvelle fois nous réserver quelques surprises en 2020.

Les taux d’intérêt

Pour 2020, presque personne ne s’attend à une hausse des taux d’intérêt. En 2019, nous avons été servis par toute une série de baisses des taux d’intérêt. Vu le taux de chômage relativement bas, je pense que nous pouvons nous attendre à une inflation plus élevée. Les taux d’intérêt bas ont poussé les prix de nombreux biens vers le haut mais selon moi, des hausses des taux à la fin de l’année ne devraient pas être improbables. C’est pourquoi il serait judicieux que les investisseurs se protègent quelque peu contre une possible hausse des taux d’intérêt.

Ils peuvent le faire par exemple en investissant principalement dans des sociétés qui présentent un bilan solide. En effet, les dettes coûteront plus cher en cas de hausse des taux d’intérêts. Les entreprises endettées ne peuvent quant à elles pas profiter pleinement de ces taux d’intérêt peu élevés car elles souscrivent déjà à de nombreux emprunts.

Les secteurs porteurs pour 2020

Vu les excellentes prestations des actions à faible volatilité en 2019, leur valorisation a fortement augmenté. Pour rappel, ces actions sont considérées comme des valeurs sûres. Ces actions ont le plus profité des taux d’intérêts peu élevés voire négatifs. C’est pour cela qu’en 2020, je conseille de ne pas trop s’intéresser à ce type d’actions dont les prestations sont historiquement bonnes.

Cette année, je me tournerais plutôt vers des secteurs moins bien valorisés ou présentant davantage de potentiel de croissance. Des actions de croissance rapide ou à valorisation très prometteuse figurent donc sur la liste. Je ne me suis pas non plus intéressé aux secteurs les plus cycliques car une poursuite du ralentissement de la croissance n’est pas à exclure. L’économie chinoise montre clairement de nouveaux signes d’essoufflement. L’épidémie de coronavirus qui touche actuellement la Chine pourrait bien aggraver cet essoufflement économique.

Les actions cycliques en 2020

Les actions cycliques sont bien souvent liées à des usines qui souffrent de l’escalade dans la guerre commerciale. La plus grande exception des actions cycliques est Norilsk Nickel. Norilsk Nickel est un géant minier russe spécialisé dans le nickel, le cuivre et le palladium. La demande de ces métaux a le vent en poupe. Il n’existe aucune garantie quant à la réussite d’un investissement dans telle entreprise mais d’un autre côté, son potentiel est énorme.

Les actions de croissance en 2020

Les actions de croissance qui figurent sur la liste des actions prometteuses pour 2020 sont les actions du secteur de la technologie. Parmi elles, Alphabet et Microsoft ainsi que les gestionnaires d’actifs Brookfield Asset Management et KKR qui présentent un potentiel de croissance considérable.

Les opportunités en 2020

Avec des actions comme BNP Paribas, ING et NN Group parmi le top 20, je vous montre des actions qui pourraient réellement s’illustrer en cas de retournement des prévisions au niveau des taux d’intérêt. Cette liste contient des actions prometteuses provenant de marchés moins connus. La Grande Bretagne, la Russie et Hong Kong n’ont pas vraiment la cote parmi les investisseurs pour le moment, ce qui pourrait bien créer de belles opportunités pour ceux qui souhaitent s’aventurer sur ces marchés. Cette liste contient également différents candidats intéressants car l’immobilier sous-jacent ou les actions sous-jacentes valent plus que la valeur marchande actuelle.

Le top 20 des actions prometteuses pour 2020

Voici donc la liste de mes actions favorites qui pourraient bien créer la surprise en 2020. La liste est assez variée. Il n’existe aucune garantie quant aux résultats de celles-ci mais espérons que ce groupe enregistre de belles prestations et qui sait, vous découvrirez peut-être une petite perle parmi cette sélection.

1) CK Hutchison

CK Hutchison fait partie du conglomérat international créé par le milliardaire chinois Li Ka-Shing. C’est entre autres grâce à lui que la société est cotée à la Bourse de Hong Kong. Sur le plan opérationnel, l’influence de Hong Kong est assez mince. La principale source de revenus de CK Hutchison provient d’Europe. Ses principales activités les plus rentables sont les télécommunications, la distribution avec des magasins comme Kruidvat et Watsons, l’infrastructure et les activités portuaires. Toutes ces activités se portent bien et affichent un bénéfice à la hausse.

CK Hutchison est leader de nombreux segments et là où la société n’occupe pas la première place, ses positions sont assez bien défendables grâce à un profil de rendement prévisible. Le bilan est solide et Standard & Poor’s lui attribue une note de A. CK Hutchison pourrait bien surprendre en 2020 avec un ratio cours-bénéfice de 6,85 et un dividende de 4,54 % Les motifs possibles sont une bonne estimation des risques et un dividende plus élevé.

2) Norilsk Nickel

Les batteries et les véhicules électriques sont encouragés par les autorités publiques. Ces alternatives écologiques nécessitent du nickel, du palladium et du  cuivre. Il s’agit ici des métaux exploités dans les mines de Norilsk Nickel. La société russe profite de la hausse des prix et octroie un dividende royal de 9 %. Norilsk ne rencontre que très peu de concurrence en Russie. La haute qualité des mines garantit la rentabilité de la société en périodes plus médiocres. La hausse du prix du palladium et un redressement du prix du cuivre pourraient bien pousser le cours des actions de Norilsk Nickel vers de nouveaux sommets. Le marché russe est assez bon marché.

3) BNP Paribas

BNP Paribas fait figure de leader parmi les banques européennes. La banque peut profiter des problèmes rencontrés par son concurrent Deutsche Bank et s’imposer comme acteur incontournable du marché européen. Toutes les banques doivent faire face aux taux d’intérêt peu élevés mais BNP dispose de davantage de moyens pour conserver sa rentabilité. Le ratio cours/valeur comptable de 0,65 se trouve à un niveau historiquement bas. En combinaison avec un ratio cours/bénéfice de 8,45 et un rendement de dividende de 6,0 %, le potentiel à la hausse est considérable. Si les investisseurs se remettent à croire aux dividendes élevés alors les banques pourraient bien largement en profiter.

4) KKR

KKR est un géant américain du private equity. Les fonds injectés par KKR dans sa clientèle boostent la confiance des clients et génèrent du rendement supplémentaire. KKR n’octroie qu’un dividende peu élevé (1,72 %) ce qui lui permet de disposer d’une marge de croissance. Les investissements opérés en Asie et les nouvelles stratégies devraient se traduire par des opportunités à l’avenir. Grâce à un ratio cours/bénéfice de 15 et un ratio cours/valeur comptable de 1,65, l’action KKR n’est pas très chère. Les actionnaires peuvent profiter des frais élevés que KKR peut facturer à sa clientèle qui ne cesse d’augmenter.

5) Berkshire Hathaway

Une fois de plus, le conglomérat du légendaire Warren Buffett est en promotion. En 2019, l’action était quelque peu à la traîne au niveau des indices mais des investissements dans notamment Apple ont généré d’excellents résultats. Les résultats opérationnels sont également bons. L’évaluation actuelle de 1,36 fois la valeur comptable rend cette action particulièrement intéressante pour le moment. Les investisseurs ne doivent pas s’attendre à un dividende. En revanche, il est fort probable que Warren Buffett se serve des réserves de trésorerie pour les investir judicieusement d’une manière ou d’une autre.

6) Brookfield Asset Management

Cette entreprise de gestion d’actifs profite quant à elle des taux d’intérêt bas. Le rendement est propulsé par des cours plus élevés et les faibles taux d’intérêt  poussent les fonds de pension à se tourner vers Brookfield. Les investissements dans l’immobilier et l’infrastructure sont de plus en plus prisés.

Les jolis rendements enregistrés par Brookfield Asset Management permettent à la société de croître assez rapidement. La combinaison d’investissements en fonds propres et la gestion d’actifs semble bien fonctionner. Le dividende de 1,10 % est encore en pleine croissance et le ratio cours-bénéfice affiché est de 12, il n’est donc pas trop tard pour investir dans cette action.

BAM

7) Delta Airlines

La concurrence sur le marché américain a fortement chuté. Quatre compagnies aériennes majeures dominent le marché et ce marché à forte concentration génère des bénéfices plus élevés. Grâce aux partenariats conclus avec des entreprises de cartes de crédit, Delta parvient à générer des revenus supplémentaires.

Delta investit également dans des aéroports pour augmenter les avantages de ses passagers. À cause des problèmes rencontrés par Boeing, un excédent d’avions est assez improbable. Delta Airlines est la compagnie leader aux USA et avec un ratio cours-bénéfice de 8, l’action n’est pas chère. La compagnie continue de grandir, elle rachète des actions et octroie un dividende à la hausse de 2,73 %.

8) Hornbach

Les investisseurs ont le choix entre l’action Hornbach Baumarkt et l’action Hornbach Holding. Hornbach Baumarkt est une chaîne de magasins de bricolage qui figure parmi les leaders du marché européen. La chaîne est considérée comme précurseur de l’e-commerce et  offre à ses clients la garantie du prix le plus bas. Les grands magasins écrasent les plus petits acteurs du marché. Au fil du temps, le marché très concurrentiel européen pourrait bien ressembler au marché américain.

Hornbach est en grande partie propriétaire de son immobilier. Ses immeubles commerciaux ne sont pas des magasins typiques mais ceux-ci ont des allures de sites industriels/logistiques, un style très en vogue à l’heure actuelle. Hornbach holding possède quant à elle le portefeuille immobilier des espaces commerciaux. Hornbach Baumarkt a un ratio cours-bénéfice de 12 et un dividende de 3,2 %. En outre, Hornbach Holding a un ratio cours-bénéfice de 11,7 et un dividende de 2,44 %.

9) ING

ING est le champion de l’épargne. À l’heure actuelle, ING doit faire face aux conséquences des taux d’intérêt peu élevés mais le groupe parvient quand même à présenter un bon chiffre d’affaires. Malgré la facture liée aux différentes amendes et aux impôts, le groupe bancaire est parvenu a maintenir son bénéfice au-dessus des 5 milliards €. Avec un ratio cours/valeur comptable de 0,76 et un ratio cours/bénéfice de 7,81, ING n’est pas chère. Les actionnaires reçoivent également un dividende de 6,5 %, dans l’attente de temps meilleurs.

10) Alphabet

Le web s’impose de plus en plus dans notre quotidien et Google en profite. Le domaine de la publicité en ligne devrait encore grandir à l’avenir. Avec YouTube et d’autres investissements comme Waymo, Maps et Android, la société dispose de suffisamment d’investissements qui non seulement sont en pleine croissance mais qui n’ont pas encore atteint leur rendement maximal. La société a entamé un programme de rachat de ses actions. Les amendes infligées par l’UE n’ont pas vraiment impacté la rentabilité qui est restée élevée. En 2019, Alphabet est évaluée à près de 25 fois le bénéfice. Ce n’est pas beaucoup surtout lorsque nous tenons compte du fait que la trésorerie représente 13 % de la capitalisation du marché.

11) Liberty Global

Le secteur des télécommunications n’a pas le vent en poupe et certainement pas en Europe car le secteur est confronté à une législation assez sévère. Une société qui acquiert une position solide sur le marché est souvent amenée à louer une partie de son réseau à la concurrence à un prix bon marché. Les caisses de Liberty Global sont bien remplies depuis la vente de ses activités allemandes à Vodafone. La priorité actuelle est le marché britannique.

La Livre sterling est à la hausse, ce qui fait gonfler la valeur de la division principale. Le web reste la branche la plus importante du secteur des communications. Les prix de l’Internet se trouvent dans une tendance à la hausse. À terme, cela devrait améliorer le flux de trésorerie libre. Liberty Global a des positions très solides en Belgique, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Vu les antécédents des entreprises gérées par John Malone, je suis confiant quant au bon investissement des fonds de trésorerie supplémentaires.

12) Groupe FFP

Le Groupe FFP est une holding française. Il s’agit de l’actionnaire principal du Groupe PSA. Peugeot a enregistré de belles prestations au cours de ces dernières années et la fusion avec Fiat génère de nouvelles opportunités. L’industrie automobile est cyclique et risquée. La décote du Groupe FFP est trop élevée à mon avis vu les bons antécédents de FFP. L’Actif net réévalué de FFP est de 176,40 euros par action au 30 juin 2019 et les actions s’achètent actuellement à 100,60 €.

Outre Peugeot, le conglomérat détient des participations directes dans des entreprises dont SEB,  le groupe derrière Tefal, ainsi que Safran et Orpea. Il s’agit d’actions prometteuses. Une décote moins élevée pourrait générer un bon rendement. Les actionnaires du Groupe FFP reçoivent un dividende de 2,15 %.

13) Gazprom

Le gaz naturel est plus propre que le charbon. Si l’Europe souhaite atteindre ses objectifs de réduction d’émission de CO2, alors il faut se tourner vers le gaz naturel. Aux USA, le gaz de schiste remplace progressivement le charbon, ce qui leur permet de faire partie des bons élèves en ce qui concerne les émissions de CO2. Gazprom est le plus grand producteur de gaz naturel au monde. Il faut cependant se méfier du géant russe et de son administration qui n’est pas la plus fiable.

L’action est bon marché si l’on regarde son ratio cours/bénéfice de 3,7. Le rendement de dividende est de 6,6 %. La nouvelle pipeline vers la Chine génère de nouveaux débouchés. La pipeline étant achevée, les dépenses en capital diminuent. Gazprom devrait donc être en mesure de continuer d’augmenter son dividende.

14) Microsoft

L’action Microsoft s’est envolée au cours de ces dernières années. Le profil de croissance s’est également bien amélioré. Microsoft parvient à renforcer sa position dans le cloud. La transition vers un modèle de logiciel en tant que service (SAAS) permet désormais de prévoir les revenus de Microsoft. Cette meilleure prévisibilité des revenus, une bonne trésorerie et une croissance à la hausse attendue rendent le profil de l’action Microsoft séduisant.

L’atout du modèle de Microsoft est que la société peut poursuivre sa croissance sans nécessiter  d’importants investissements en capital. Le ratio cours/bénéfice de 30 a de quoi aguicher les investisseurs. Les actionnaires sont récompensés par un dividende de 1,25 % et par le rachat d’actions.

15) NN Group

NN Group est une compagnie d’assurance néerlandaise qui présente un ratio cours/valeur compte assez faible de 0,30. Même si le secteur des assurances est touché par les taux d’intérêt bas, la société est parvenue à augmenter sa rentabilité. La concurrence est en baisse sur le marché néerlandais, ce qui signifie que le bénéfice pourrait bien augmenter à l’avenir. Les actionnaires sont récompensés par le rachat d’actions et un dividende de 5,9 %. Des reprises judicieuses ont porté leurs fruits jusqu’à ce jour et pourraient bien permettre la réalisation d’économies d’échelle.

16) Discovery Inc

Après la reprise fructueuse de Scripps, l’avenir de Disovery est prometteur. Les actions des médias traditionnels sont évitées par de nombreux investisseurs qui les considèrent comme risquées. Pour sa part, Discovery semble assurer sa bonne transition. L’organisation est propriétaire de l’ensemble des droits sur ses émissions et ses produits ce qui rend ses chaînes uniques.

Avec Eurosport, Discovery détient des droits d’émission précieux en termes de sports, comme les Jeux olympiques. Les revenus de Discovery sont relativement faibles par rapport à ceux de la concurrence. Discovery doit également faire face à un endettement colossal de 13 milliards $ et n’octroie pas de dividende. La trésorerie disponible de 2,8 milliards $ est assez bonne par rapport à la valeur de marché de 21,7 milliards $.

17) Klepierre

L’immobilier en Europe profite des taux au plus bas. L’immobilier commercial a à peine pu en profiter. Les taux d’intérêt peu élevés sont bons pour les groupes de l’immobilier. Le taux d’intérêt payé par Klepierre a depuis lors baissé jusqu’à 1,5 %. Klepierre parvient à se maintenir grâce à un immobilier de haute qualité. Ainsi, la société est propriétaire de centres commerciaux comme L’esplanade au sud de Bruxelles ou Val d’Europe en région parisienne. Les revenus locatifs continuent d’augmenter et Klepierre s’en sert pour octroyer un dividende élevé et racheter ses actions. Les actionnaires touchent donc un dividende en croissance de 6,45 %. En juin 2019, la société affichait un ANR EPRA de 40,00 € par action.

18) LVMH

Le leader des produits de luxe ne connaît aucun répit. Après avoir clôturé l’année 2018 avec 10 % de croissance, LVMH enregistre de nouveaux records en 2019. Le géant du luxe enregistre une nouvelle hausse de ses revenus de 15 % par rapport à l’année précédente portant ainsi son chiffre d’affaires à
53,7 milliards d’euros.

Les actionnaires devraient être particulièrement heureux, surtout que LVMH a annoncé le versement d’un dividende de 6,80 euros par action, une autre augmentation de 13 % si on compare ce chiffre au dividende de 6 euros versé en 2018.

Leur objectif pour 2020 sera de renforcer leur prééminence globale en termes de produits de luxe.

19) IPSOS

L’acquisition de quatre divisions de GfK semble avoir porté ses fruits. La société française de sondages a vu ses revenus grimper de 15,5 % par rapport à 2018, d’après les derniers résultats connus du troisième trimestre. Le bilan annuel de 2019 sera publié le 26 février prochain.

La société est bien positionnée en termes de liquidité, avec plus de 104 millions d’euros en espèces et 400 millions de lignes de crédit disponibles.

20) Gecina

Pour ceux qui ne connaissent pas cette société, Gecina est une société foncière qui détient, gère et développe un patrimoine immobilier de bureaux et résidences. En 2018, la société gérait pour
19,3 milliards d’euros en patrimoine immobilier.

Malgré une baisse de la demande en région parisienne, le troisième trimestre affiche un volume de transactions en hausse pour Gecina. Cette hausse s’explique par la demande totale qui, quant à elle, est en ligne avec le moyen et long terme.

Conclusion : les actions prometteuses pour 2020

Après une année très positive, les cours des actions ont solidement augmenté. C’est pourquoi il n’est pas sans intérêt de regarder aussi vers le bas. Le présent article se penche principalement sur les opportunités pour l’année 2020. Cette liste des actions prometteuses pour 2020 pourrait être une source d’inspiration pour vous aider à faire les bons choix cette année. Il va de soi que toutes les actions figurant sur la liste sont disponibles à l’achat par le biais de la Plateforme de trading LYNX. Découvrez quelles actions acheter en 2020 en parcourant notre offre de produits boursiers.

Acheter les 20 actions prometteuses pour 2020 chez LYNX BROKER

Toutes les actions prometteuses pour 2020 abordées dans le présent article sont disponibles sur la Plateforme de trading LYNX. Vous pouvez également investir dans d’autres actions européennes et américaines. Découvrez quelles actions acheter en 2020 à travers notre offre étendue.

quelles actions acheter en 2020 - actions prometteuses 2020 - illustration arbuste
Chrislain Tshiamanga

Chrislain Tshiamanga

Expert financier

Chrislain Tshiamanga est spécialiste en finance et investissement chez LYNX BROKER. Lisez ces articles sur le Portail Bourse de LYNX BROKER Ou Twitter.

Articles similaires