Les meilleures actions pour investir dans l’uranium en 2024

Par Thomas Giraud

Dans cet article

Cameco
ISIN: CA13321L1085
|
Ticker: CCJ --- %

---
USD
---% (1 J)
1 S ---
1 M ---
1 A ---
Suivre l'action Cameco Action
uranium trading - uranium bourse - featured image
Après l’accident nucléaire de Fukushima, le secteur de l’uranium a fortement souffert. Le cours de l’uranium a chuté, ce qui a également fait plonger le prix des actions liées à l’uranium. Mais Mais les années ont passé depuis la catastrophe de 2011. Le secteur de l’uranium connait un regain d’intérêt ces derniers temps, en raison de l’augmentation de la demande d’énergie propre et de la réduction des approvisionnements. Cet article présente quelques sociétés productrices d’uranium prometteuses, en évoquant leurs perspectives de croissance, leurs résultats financiers ou leurs projets en cours. Si vous envisagez d’investir dans ce secteur, voici quelques-unes des meilleures actions d’uranium à considérer en 2024 :
Cameco Corporation (CCJ)
BHP Group (BHP)
Rio Tinto (RIO)

Si vous cherchez un courtier pour investir dans une large gamme d’actions, cliquez ici.

Uranium trading : les meilleures actions pour investir dans l’uranium en 2024

2011-2016

Après l’explosion d’un réacteur à la centrale de Fukushima, certains pays ont décidé d’accélérer le processus de sortie hors du nucléaire. Ces mesures ont créé un surplus sur le marché de l’uranium, ce qui a exercé une pression baissière sur les prix. En 2011, avant Fukushima, le prix de l’uranium s’élevait à environ 70 $. Puis, le marché s’est effondré pour atteindre un plus bas sous les 20 $ en novembre 2016.

2016-2021

A partir de décembre 2016, les prix de l’uranium n’ont cessé d’augmenter. Les investisseurs s’intéressent de plus en plus aux énergies propres. Mais l’énergie solaire et l’énergie éolienne ne semblent pas pouvoir à elles seules répondre aux besoins énergétiques de base. Le nucléaire a le mérite d’être modulable et de pouvoir s’adapter à la demande. Il apparaît donc de plus en plus comme un bon moyen de réduire les émissions de carbone tout en satisfaisant les besoins en énergie. Et l’uranium, en tant que combustible utilisé par les centrales nucléaires, redevient recherché. Les marchés financiers se tournent de plus en plus vers le marché de l’uranium pour parier sur le développement des énergies décarbonées.

Dans un précédent article, nous montrions comment le marché de l’uranium se caractérisait par une insuffisance de l’offre et un boom de la demande. Ce déséquilibre avait largement contribué à soutenir le cours du métal gris.

Depuis 2021

Les énergies traditionnelles ont vu leurs prix croître de manière spectaculaire en 2021, avec l’accélération de l’inflation. Le pétrole brut a fait un bond d’environ50 %, le gaz naturel a gagné près de 45 % et le charbon livré à Rotterdam presque 70 %. Cette hausse des prix s’est prolongée en 2022. Dans ce contexte, l’énergie nucléaire offre une alternative à ces énergies coûteuses. Les coûts d’exploitation d’une centrale sont peu élevés, car le prix de l’uranium reste abordable.

En 2023, l’inflation décélère. Mais les prix des combustibles fossiles restent volatils. Et l’offre de pétrole reste incertaine, soumise aux désirs changeants de l’OPEP et de ses alliés. Enfin, les politiques de décarbonation continuent de pousser les nations qui représentent les économies les plus fortes à réduire leur empreinte carbone et à promouvoir l’électrification. Ces trois grands facteurs incitent les États de ces nations à investir dans les centrales nucléaires. Selon les observateurs du secteur, la Chine devrait construire 32 nouveaux réacteurs nucléaires d’ici la fin de la décennie. Quant au Japon, il projette de remettre en fonctionnement différentes centrales et même de construire de nouvelles installations.

Ces perspectives ont permis aux prix de l’uranium de dépasser la barre des 100 $ vers la fin de 2023, un niveau qu’ils n’avaient pas atteint depuis plus d’une décennie.

Un fort potentiel de croissance dans l’avenir

D’après l’Association nucléaire mondiale, la demande d’uranium va continuer à augmenter pendant le reste de la décennie, en même temps que la demande d’électricité. Son Nuclear Fuel Report (rapport sur les combustibles nucléaires) prévoit une hausse de la demande de 27 % d’ici 2030.

Un des facteurs qui pourraient alimenter la demande croissante dont l’uranium fait l’objet, ce sont les besoins énergétiques des mineurs de cryptomonnaies. Le minage de ces monnaies numériques nécessite en effet beaucoup d’énergie. Pour satisfaire leurs besoins importants, les entreprises de ce secteur se tournent parfois vers des sources d’énergie bon marché telles que le charbon ou le pétrole. Malheureusement, ces énergies fossiles sont responsables de fortes émissions de CO2. Pour éviter de contribuer au réchauffement climatique, certains mineurs préfèrent avoir recours à des énergies moins polluantes et abordables telles que le nucléaire, dont l’uranium est un combustible clé.·      

Les meilleures actions pour investir dans l’uranium en 2024

Cameco (NYSE : CCJ)

Basée au Canada, l’entreprise Cameco mène des activités variées. La division uranium s’occupe de prospection et d’exploitation minière. Le secteur des services de combustible s’occupe du raffinage, de la conversion et de la production de  U3O8. Elle prévoit de produire plus de dix-huitmillions de livres d’uranium en 2024, ce qui la rend susceptible de bénéficier d’une hausse des prix de l’uranium.

ISIN : CA13321L1085 |
Symbole : CCJ | Bourse :
Denière mise à jour : 31.08.30 19:03
52.89

USD

-0.83 USD
-1.55
Timeframe:
Loading ...
Loading ...

*Il ne s’agit pas d’une recommandation d’investissement formulée par LYNX. Ceci ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

BHP Group (NYSE : BHP)

 BHP est un groupe qui se consacre à l’exploration, au développement, à la production et au traitement de matériaux destinés à différents types d’infrastructures. C’est la division Cuivre du groupe qui est responsable de l’extraction d’uranium, principalement sur le site Olympic Dam (en Australie), sa principale mine d’uranium. Selon des sources proches de BHP, le groupe projette de maintenir en 2024 sa production à un niveau similaire à celui de 2023.

ISIN : US0886061086 |
Symbole : BHP | Bourse :
Denière mise à jour : 31.08.30 19:03
59.27

USD

1.04 USD
1.79
Timeframe:
Loading ...
Loading ...

*Il ne s’agit pas d’une recommandation d’investissement formulée par LYNX. Ceci ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

Rio Tinto (NYSE : RIO)

Rio Tinto est un producteur d’uranium implanté au Canada et en Australie. L’uranium produit par Rio Tinto est vendu à des clients du monde entier. Cet uranium est principalement utilisé dans des centrales nucléaires pour produire de l’électricité.

Jusqu’en 2021, la société exploitait en Australie la mine d’uranium Ranger, la troisième plus grande mine d’uranium au monde. Mais, en janvier 2021, Rio Tinto a cessé toutes ses activités d’extraction et de traitement sur ce site. Les activités d’uranium de Rio Tinto sont cependant susceptibles d’évoluer dans les années à venir. La société pourrait décider de rouvrir la mine Ranger si l’évolution de la demande le justifiait. Rio Tinto pourrait également acquérir de nouveaux actifs d’uranium pour accroître sa production.

ISIN : US7672041008 |
Symbole : RIO | Bourse :
Denière mise à jour : 31.08.30 18:46
68.52

USD

0.44 USD
0.65
Timeframe:
Loading ...
Loading ...

*Il ne s’agit pas d’une recommandation d’investissement formulée par LYNX. Ceci ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

D’autres actions pour investir en bourse dans l’uranium

Voici d’autres sociétés actives dans le secteur de l’uranium :

  • Aura Energy
  • Berkeley Energia
  • Denison Mines
  • Energy Fuels
  • Energy Resources of Australlia
  • Fission Uranium
  • Mkango Resources
  • Peninsula Energy
  • Ur-Energy

Investir dans l’uranium en bourse via un contrat à terme

Un contrat à terme, ou contrat future, est un produit dérivé standardisé qui convient aux investisseurs actifs au profil de risque très dynamique. Des contrats à terme sur l’uranium sont disponibles sur le NYMEX (symbole : UX). Attention : le volume de ce future est moins élevé par rapport à d’autres futures du secteur énergétique, ce qui peut donner lieu à des problèmes de liquidité.

Sources

  • Site officiel de Cameco : 2023 Annual Report ; www.cameco.com/invest/financial-information/annual-reports/2023
  • Site officiel du BHP Group ; BHP Operational Review for the nine months ended 31 March 2024 ; www.bhp.com/news/media-centre/releases/2024/04/bhp-operational-review-for-the-nine-months-ended-31-march-2024
  • Site official de Rio Tinto : First Quarter Operations Review 2024 ; www.riotinto.com/en/invest/financial-news-performance

Investir dans l’uranium en bourse via LYNX

LYNX vous propose différentes manières d’investir dans l’uranium ou des produits financiers liés à l’uranium. Vous avez le choix parmi un grand nombre d’actions liées à l’uranium. L’investisseur plus chevronné peut également investir dans des contrats à terme sur l’uranium. Découvrez notre offre :