gaz naturel - prix gaz naturel - illustration lettres sur graphique
Les marchés des matières premières peuvent intéresser les investisseurs à plus d’un titre. Ils nous instruisent notamment sur la façon dont les autres marchés financiers pourront évoluer dans un avenir plus ou moins proche. Les relations inter-marchés font qu’une hausse ou une baisse des cours sur tel marché de matières premières impacte les cours observés sur d’autres marchés (actions, obligations, devises, etc.). Dans cet article, nous nous intéressons à une matière première du secteur énergétique, le gaz naturel. Il s’agit d’un secteur essentiel pour l’économie. Par son rôle dans la production d’électricité, il impacte tant la production de biens ou services que la consommation.

Voici les grands thèmes que nous aborderons dans cet article :

gaz naturel – prix gaz naturel - illustration poêle cuisine

Gaz naturel : prévisions pour 2021

Usages du gaz naturel

Le gaz naturel est un mélange gazeux d’hydrocarbures. Le méthane est le principal ingrédient qui entre dans sa composition. Mais ce mélange comporte également un certain nombre d’alcanes supérieurs. Il peut également contenir en petites quantités des gaz tels que le gaz carbonique, l’hydrogène sulfuré ou l’hélium.

Le gaz naturel sert principalement à la production d’électricité et de chaleur. Pour cette raison, la consommation de gaz naturel a tendance à être élevée l’hiver. C’est alors que les besoins de chauffage sont les plus importants.

Le gaz naturel sert également à satisfaire les besoins en climatisation. La consommation peut donc également enregistrer des hausses importantes en été, en période de forte chaleur. Le réchauffement climatique devrait même voir cette tendance s’accentuer.

Enfin, le gaz naturel peut être liquéfié. On lui donne souvent cette forme liquide pour faciliter l’acheminement de gaz naturel par voie maritime. Le gaz naturel liquéfié (GNL) est donc particulièrement prisé des pays exportateurs. Il leur permet de vendre leurs ressources aux pays importateurs.

Les instruments financiers

À l’aide de quels instruments financiers peut-on parier sur une hausse ou une baisse de cette matière première ? Le New York Mercantile Exchange (NYME) permet de négocier le gaz naturel Henry Hub, c’est-à-dire le gaz naturel nord-américain. Sur la plateforme Trader Workstation, on peut consulter le graphique permettant de suivre l’évolution du cours concerné en entrant les initiales NG. La valeur de ce contrat est exprimé en dollars. Elle désigne un prix par million de BTU (un million de BTU representant environ mille pieds cubes). Le marché est ouvert six jours sur sept, 23 heures sur 24. Avec une pause d’une heure chaque jour ouvré à 17 heures (heure de l’Est). Les spécifications de ce contrat sont les suivantes :

gaz naturel – prix gaz naturel - spécifications contrat à terme NG

On peut également investir dans des ETF représentant le secteur. L’ETF qui permet de négocier le gaz naturel nord-américain est le United States Natural Gas Fund (UNG). Mais il existe d’autres ETF associés à ce marché. Parmi les plus connus, on s’intéressera à : ProShares UltraShort Bloomberg Natural Gas (KOLD), ProShares Ultra Bloomberg Natural Gas (BOIL) et United States 12 Month Natural Gas Fund (UNL).

gaz naturel – prix gaz naturel - graphique UNG

Du côté des actions de sociétés qui produisent ou exploitent du gaz naturel, on pourra se tourner vers celle de BHP Group Ltd (BHP). Les titres Antero Resources Corp (AR) et Phillips 66 (PSX) se négocient eux aussi sur le New York Stock Exchange. Enfin, on peut bien sûr utiliser des options ayant ces ETF, ces Futures ou ces actions pour sous-jacents. Si on souhaite passer long sur ce marché, on pourra utiliser par exemple une stratégie d’options haussière telle que le bull put spread. Si on souhaite passer court, on pourra utiliser par exemple une stratégie baissière telle que le bear call spread.

La tendance sur le marché

Le prix du gaz naturel connaît un fort rebond depuis août 2020. En effet, le prix du contrat à terme correspondant approche désormais des 5 $, comme le montre le graphique journalier ci-dessous. Le mois dernier, il a gagné 11,83 %. Il a ainsi enregistré son cinquième mois haussier d’affilée. Depuis le début de l’année, tous les mois ont été haussiers sur ce marché, sauf mars. Cela représente une augmentation de 66,7 % entre début janvier et fin août.

Analyse technique

Sur le graphique journalier du contrat à terme NG, on voit que les prix font retour vers l’intérieur des bandes de Keltner (écartement d’1 ATR), après s’être élevés au-dessus de ce canal. Dans un premier temps, on peut anticiper un retracement sur ce marché suracheté. Mais le cours devrait repartir à la hausse après cette correction. C’est du moins ce que suggère la puissance du rallye récent. En même temps que les prix parvenaient à de nouveaux sommets, l’histogramme du MACD atteignait un niveau record pour les trois derniers mois (cf. notre cercle rouge). Lorsque les prix et un indicateur technique atteignent en même temps de nouveaux plus hauts ou plus bas, cette convergence signale en général la bonne santé de la tendance actuelle.

gaz naturel – prix gaz naturel - graphique Future NG

Si on accepte le scénario d’un retour du cours vers sa moyenne mobile, la question devient donc la suivante. Jusqu’à quel niveau le retracement pourra-t-il avoir lieu ? Si on tient compte du mouvement haussier qui a démarré le 18 mars 2021 et a culminé le 3 septembre dernier, on peut tracer différents niveaux de retracement de Fibonacci. Notons que le niveau 23,6 % se situe un peu au-dessus de 4,20 $. Le cours pourrait donc bénéficier d’une zone de support à ce niveau de prix. Si le cours parvenait à descendre sous les 4,20 $, il pourrait rencontrer à nouveau une ligne de support autour du niveau Fibonacci 38,2 %. Ce dernier niveau se situe juste au-dessous des 4 $.

Prédictions de court et moyen terme

Le court terme

Comment les prix vont-ils évoluer sur ce marché d’ici la fin de l’année ? D’après notre analyse technique, le prix du gaz naturel pourrait revenir vers les 4,20 $ ou les 4 $ à court terme. Mais, si les États-Unis étaient frappés par une vague de froid avant le cœur même de l’hiver, on assisterait sans doute à une envolée des cours, qui pourraient être multipliés par 1,5, voire plus.

Le moyen terme

Des événements imprévisibles pourraient également avoir un impact sur les prix. Récemment, l’ouragan Ida a presque totalement interrompu la production de gaz naturel dans le golfe du Mexique. D’après les analystes, le secteur gazier devrait mettre des semaines avant d’être à nouveau pleinement opérationnel dans cette partie du globe. De manière générale, l’insuffisance de l’offre face à la demande se faisait déjà sentir sur ce marché depuis plusieurs semaines. Le rapport récent de l’Agence pour l’information sur l’énergie a mis l’accent sur ce déséquilibre. Et il y a peu de chances de voir une augmentation de l’offre venir d’une baisse des exportations de gaz naturel liquiéfié. Les analystes s’attendent à ce que les exportations restent à un niveau élevé cet hiver. Car les besoins émanant d’Europe et d’Asie devraient rester importants.

L’arrêt de la production dans le golfe du Mexique est sans doute passagère. Mais elle a encore accentué un disproportion déjà présente entre l’offre et la demande. Or, cette inégalité plaide en faveur d’une hausse des prix. Dans ces conditions, il est difficile de ne pas anticiper une augmentation dépassant les 5 $ à moyen terme.

L’hiver 2021-2022

Le niveau de la demande de cet hiver est difficile à prévoir. Ces difficultés sont encore plus grandes en 2021, à l’heure de la pandémie de coronavirus. Nul ne sait à quel point l’hiver sera froid et à quel point les besoins de chauffage seront élevés. Nul ne sait non plus si de nouvelles interdictions de déplacement viendront affaiblir l’activité économique. De nouveaux confinements en Chine pourraient par exemple impacter considérablement la demande mondiale de gaz. On sait néanmoins que le niveau des stocks américains est en baisse depuis plusieurs mois. La faiblesse des stocks américains s’explique notamment par la hausse des exportations de gaz naturel liquéfié américain. Le prix du GNL est parvenu à un niveau tel que les entreprises ont plus intérêt à condenser leur gaz naturel et à le faire passer à l’état liquide pour l’exporter que d’accumuler des réserves de gaz naturel.

Les stocks ont généralement tendance à s’accumuler pendant l’été. C’est le moment où on ajoute aux réserves existantes pour faire face à la hausse de la demande en hiver. Si la demande devait parvenir à des pics exceptionnels entre novembre et mars, les faibles réserves ne permettraient peut-être pas de satisfaire une telle demande et les prix exploseraient à nouveau. On pourrait voir alors le cours dépasser les 10 $.

Les prédictions du marché

Le volume des options ayant le gaz naturel pour sous-jacent montre que le marché des produits dérivés parie sur une forte hausse. D’une part, la volatilité anticipée des cycles de novembre et de décembre se situe à un niveau supérieur à 60 %.

Par ailleurs, la position ouverte des options d’achat (calls) et celle des options de vente (puts) offrent une indication intéressante. Il existe plus de calls que de puts dans les cycles des mois hivernaux. Or, un call sur le Future NG est un contrat qui donne à l’acheteur le droit d’acheter ce contrat à terme à un prix d’exercice prédéterminé (par exemple, 4 $). En achetant un call, l’acheteur espère ainsi acheter au prix d’exercice un actif dont le prix au marché aura augmenté et sera devenu supérieur au prix d’exercice. Le nombre supérieur de calls par rapport à celui des puts indique donc un sentiment haussier du marché des options concernant le prix du gaz naturel.

Négocier en futures chez LYNX BROKER

LYNX BROKER vous propose une plateforme très fiable et efficace pour négocier en Futures comme un professionnel, selon l’appel de marge. Vous pouvez négocier sur des indices dans le monde entier : AEX (FTI), DAX (FDAX), Euro Stoxx 50 (ESTX50), e-mini S&P (ES), Nasdaq (NQ) et Dow Jones (YM). Consultez notre offre étendue :

Négocier des Futures


--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Displaying today's chart