Les options sur actions sont des instruments financiers très prisés des investisseurs. Elles permettent en effet de parier sur un mouvement haussier, baissier ou latéral d’une action, tout en bénéficiant d’un effet de levier. Mais que sont exactement les options sur actions et comment fonctionnent-elles ?

Dans cet article, nous proposons une définition des options sur actions. Nous évoquons également les avantages qu’offre ce type d’instrument financier. Enfin, nous mentionnons les caractéristiques de l’offre LYNX en matière de trading d’options sur actions.

Option Action

Qu’est-ce qu’une option sur action ?

Une option est un contrat qui donne à l’acheteur le droit d’acheter ou de vendre un sous-jacent à un prix prédéterminé (le prix d’exercice) et selon une quantité prédéterminée. Dans le cas d’une option d’achat (call), l’acheteur de l’option a le droit d’acheter le sous-jacent ; et le vendeur de l’option a l’obligation de lui vendre le sous-jacent si l’acheteur exerce son droit. Dans le cas d’une option de vente (put), l’acheteur de l’option a le droit de vendre le sous-jacent ; et le vendeur de l’option a l’obligation de lui acheter le sous-jacent si l’acheteur exerce son droit.

Les explications que nous donnons dans cet article valent non seulement pour les options sur actions, mais aussi pour les options qui prennent un ETF pour sous-jacent. En effet, les ETF se négocient en achetant ou en vendant des parts du fonds concerné. Les options sur ETF fonctionnent donc de la même manière que les options sur actions.                       

Le règlement

Le règle­ment d’une option (settlement en anglais) est la façon dont se fait le transfert de propriété qu’implique la négociation d’une option, ainsi que la façon dont se fait le transfert d’argent qui l’accompagne. Si vous voulez négocier des options sur les marchés américains via LYNX, sachez que, sur ces marchés, les options sur actions se règlent de la même façon que des actions. Autrement dit, l’acheteur de telle ou telle option doit régler immédiatement l’intégralité du montant correspondant au prix de l’option ; et les bénéfices ou les pertes affichés par la position ouverte restent non réalisés jusqu’à la fermeture de la position.

La quantité du sous-jacent

Comme tout contrat, une option présente des spécifications. Celles-ci précisent la nature et la quantité du sous-jacent. Qu’est-ce qu’un sous-jacent ? C’est l’actif, c’est-à-dire l’instrument financier ou la matière première, qui peut être acheté ou vendu au titre du contrat que représente l’option en question. La quantité du sous-jacent est la quantité qui peut être achetée ou vendue au titre de l’option. C’est généralement le marché sur lequel l’option est négociée qui détermine la quantité du sous-jacent. Sur le marché des options sur actions, la quantité fixée par le marché est le plus souvent égale à 100 parts de l’action concernée. L’acheteur d’une option d’achat a ainsi le droit d’acheter 100 parts de l’action sous-jacente. Et l’acheteur d’une option de vente a le droit de vendre 100 parts de l’action sous-jacente.

option action - equity option - chaîne options Apple

Pour vous assurer de la quantité du sous-jacent à laquelle vous donne droit telle ou telle option, rendez-vous dans la chaîne d’options et entrez le symbole du sous-jacent. La quantité du sous-jacent apparaîtra en haut à droite de votre écran. Dans l’exemple ci-dessus des options sur l’action Apple, on peut voir que la quantité à laquelle ces options donnent droit s’élève à 100 (cf. notre cercle rouge).

L’expiration 

Une option est un contrat à durée déterminée. Cela signifie qu’elle arrive à échéance à une date prédéterminée. Sur la plupart des marchés d’options sur actions, la date d’échéance d’une option (cycle mensuel régulier) est le troisième vendredi du mois d’expiration. Et l’expiration a lieu l’après-midi, de sorte que la valeur de l’option à l’échéance est déterminée par le prix de l’action sous-jacente à la fermeture du marché où celle-ci se négocie. Si, par exemple, vous avez ouvert une position dans le cycle de septembre, votre option arrivera à échéance le troisième vendredi du mois de septembre. En d’autres termes, ce troisième vendredi du mois sera le dernier jour de négociation, le dernier jour où il sera permis de revendre ou de racheter l’option concernée. Dans la plupart des cas, le jour de l’échéance et le dernier jour de négociation sont identiques. Mais, lorsque le troisième vendredi du mois est un jour férié (par exemple, le Vendredi saint), le dernier jour de négociation est souvent avancé au jeudi précédent.

option action - equity option - chaîne options Apple bouton PLUS

Attention ! Il existe des options qui n’appartiennent pas à un cycle mensuel régulier. Pour en savoir plus sur les options journalières, hebdomadaires et mensuelles, consultez notre article à ce sujet. Pour savoir quels sont les cycles mensuels réguliers et quels sont les autres cycles proposés par votre plateforme, rendez-vous dans la chaîne d’options et cliquez en haut de votre écran sur la flèche située à côté du bouton PLUS (cf. notre cercle rouge dans l’image ci-dessus). La fenêtre qui apparaîtra ajoutera la mention « régulier » à côté des cycles correspondants.

La livraison du sous-jacent

Les options sur actions donnent lieu, en cas d’exercice ou d’expiration dans la monnaie, à la livraison du sous-jacent. Si une option d’achat débouche sur la livraison du sous-jacent, l’acheteur de l’option paie le prix d’exer­cice de l’option et se voit livrer 100 parts de l’action concernée. Si une option de vente débouche sur la livraison du sous-jacent, l’acheteur de l’option se voit verser un montant égal au prix d’exer­cice de l’option et livre en échange 100 parts de l’action concernée.

Prenons l’exemple de l’acheteur du call Apple de strike 150. S’il exerce son option, il se voit livrer 100 parts de l’action Apple. Son portefeuille comporte maintenant une position longue consistant dans +100 parts de l’action Apple. En échange, il verse au vendeur de l’option un montant égal au prix d’exercice multiplié par la quantité du sous-jacent :

100 × 150 $ = 15.000 $

Prenons l’exemple d’un trader qui a vendu 2 calls Apple de strike 180. En cas d’assignation, il se voit verser un montant égal au prix d’exer­cice de l’option multiplié par le nombre d’options et par la quantité du sous-jacent :

2 x 100 x 180 $ = 36.000 $

En échange, il livre 200 parts de l’action Apple. Son portefeuille comporte maintenant une position courte consistant dans -200 parts de l’action Apple.

Pourquoi investir dans les options sur actions ?

Les options sur actions présentent un certain nombre d’avantages par rapport à l’achat ou à la vente d’actions. Nous nous concentrons dans cet article sur l’un de leurs principaux avantages, à savoir la marge que requiert l’ouverture d’une position impliquant des options.

Lorsque vous ouvrez une position de trading, vous devez généralement réserver une partie de votre capital. C’est ce qu’on appelle les « exigences de marge ». Quand on achète des actions, les exigences de marge pour la position ouverte varient généralement, selon la méthode TIMS, entre 15 % et 30 % du montant de l’achat. Si, par exemple, vous achetez 100 parts d’une action qui se négocie actuellement au prix de 20 $ l’action, vous débourserez un montant de :

100 x 20 = 2000 $

Et vos exigences de marge s’élèveront généralement à environ 15-30 % de ce montant, soit entre 300 et 600 $. Pour plus de précisions concernant le calcul de marge, consultez notre article à ce sujet.

En revanche, si vous achetez un call à la monnaie de strike 20 pour une prime de 6,10 $, votre marge sera quasiment nulle.

On voit que le trading d’options permet de parier sur une baisse ou une hausse du prix d’une action sans requérir autant de capital que le trading d’actions. Les économies faites par le trader d’options en termes de capital lui permettent d’investir les sommes non engagées ailleurs. Il peut ainsi diversifier son portefeuille plus facilement que ne le pourrait un trader d’actions.

Avantages du trading d’options sur actions via LYNX

Vous pouvez négocier des options sur actions via LYNX à bon marché. Si vous vous intéressez aux options prenant des actions du CAC 40 pour sous-jacent, vous paierez une commission de 1,90 € par option. Si vous vous intéressez aux options prenant des actions américaines pour sous-jacent, vous paierez une commission de 2,40 $ par option. De plus, LYNX ne vous facture pas de frais pour l’exercice d’une option. Vous pouvez ainsi, si vous le souhaitez, laisser vos options expirer dans la monnaie sans craindre des frais supplémentaires, outre la commission acquittée à l’ouverture de la position.

option action - equity option - tarifs LYNX

Grâce à LYNX, vous pouvez négocier des options sur une grande variété d’actions. Outre les actions du CAC 40, vous avez accès à plus de 3.000 actions américaines par le bais des options correspondantes.

Investir dans les options sur actions via LYNX

Dans la plateforme de trading professionnelle TWS, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également afficher la valeur des grecques dans votre chaîne d’options. Découvrez la bonne façon de trader les options via LYNX :

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour