Si vous ne parvenez pas à vous décider entre un Cash Secured Put et un Covered Call, la Wheel-Stratégie peut vous aider à résoudre votre dilemme. Dans cet article, nous allons clarifier pour vous les avantages et les inconvénients de la « stratégie de la roue ».

Au commencement était l’action…

Avec la Wheel-Stratégie, vous devez d’abord décider quelle valeur sous-jacente vous souhaitez trader. Chaque actif sur lequel des options liquides peuvent être négociées convient. En raison de la bonne négociabilité de leurs options, les actions devraient être votre premier choix.

Dans cette première étape, il est extrêmement important que vous choisissiez une action dont vous êtes convaincu de la qualité, car il est possible que vous déteniez cette action dans le cadre de l’évolution de votre trade, peut-être pendant une période prolongée. Assurez-vous donc de miser sur une action extrêmement solide.

Prochaine étape : Le Cash Secured Put

L’étape suivante consiste tout simplement à ouvrir un Cash Secured Put sur cette action. La Wheel-Stratégie ne stipule pas exactement quel put vous devez choisir.

Si vous choisissez par exemple un prix d’exercice proche du cours actuel de l’action (l’option est alors pratiquement « au cours »), vous pourrez engranger une prime élevée à l’ouverture du trade. Cependant, la probabilité que le cours de l’action tombe en dessous de ce prix d’exercice à la date d’expiration et que le put soit exercé est également élevée. La conséquence serait l’achat automatique de 100 actions par contrat tradé.

Choisir un prix d’exercice inférieur conduira à une prime moindre, mais réduira également la probabilité que le put soit exercé.

Donc, si vous souhaitez absolument détenir l’action, vous choisirez un prix d’exercice plus élevé. Si votre objectif consiste à accumuler les primes sans acheter les actions, vous opterez pour un prix d’exercice plus bas.

Comme d’habitude pour les trades où vous émettez des options, les dates d’expiration devraient être dans les 90 jours au maximum. De cette façon vous profitez au mieux de l’érosion de la valeur temps des options.

Si vous clôturez le Cash Secured Put avant son expiration avec un profit ou à perte, ou si vous le laisser expirer automatiquement avec un profit à la date d’expiration, le trade est terminé. À ce stade, nous ne pouvons pas parler de Wheel-Stratégie car les prochaines séquences prévues par la stratégie n’entrent pas en vigueur.

Ce n’est que lorsque le put est exercé, généralement lorsque l’action est cotée en dessous du prix d’exercice du put à la date d’expiration, que « la roue continue de tourner » : les actions sont créditées dans votre portefeuille et une autre technique de trading d’option entre en jeu.

Le Covered Call prend le relais

Si le Cash Secured Put a été exercé, vous disposez désormais de 100 actions par contrat sur votre compte-titres. La Wheel-Stratégie consiste désormais à trader un Covered Call dans le but de générer des revenus supplémentaires et de revendre les actions.

Supposons que vous ayez initialement tradé un Cash Secured Put avec un prix d’exercice de 30 $ et gagné 50 $ de prime. L’action est tombée à 29 $ et 100 actions ont été créditées sur votre compte avec un cours d’achat de 30 $. Compte tenu de la prime reçue, le cours moyen d’achat de l’action n’est en fait que de 29,50 $.

Maintenant, vous pouvez vendre un call avec un prix d’exercice de 30 $ et une durée pouvant aller jusqu’à 90 jours. Supposons que vous empochiez une prime de par exemple 35 $ avec cette option. Si l’action cote au-dessus de 30 $ à la date d’expiration, vos 100 actions seront vendues automatiquement à 30 $. Les primes du put et du call sont réalisées en tant que profit et le trade est terminé. Vous avez gagné 85 $ au total.

La boucle est bouclée et vous avez pleinement mis en œuvre la Wheel-Stratégie.

Cependant, si l’action ne parvient pas à dépasser le prix d’exercice du call, l’option expire sans valeur (vous conservez la prime) et les actions restent dans votre portefeuille. Dans ce cas, vous vendez un autre call, à nouveau dans le but de générer une prime supplémentaire et de vendre les actions.

Séquences de la Wheel-Stratégie représentées schématiquement :

les options en pratique - 041021 - wheel stratégie

La « roue » tourne comme indiqué ci-dessus lorsque le Cash Secured Put et le Covered Call sont exercés. Si le Cash Secured Put est clôturé prématurément ou avec un profit, la stratégie ne se poursuit pas. Si le Covered Call expire sans valeur, vous resté bloqué à l’étape « Ouverture du Covered Call ».

Points faibles de la stratégie

Objectivement, la Wheel-Stratégie n’est rien de plus que le trading successif de deux stratégies d’options : le Cash Secured Put et le Covered Call. Elle offre donc la possibilité de générer des revenus, d’une part via le put vendu et d’autre part via le call vendu. De plus, vous pouvez percevoir des dividendes sur les actions détenues jusqu’à ce que les actions soient à nouveau vendues.

À première vue, la stratégie elle-même n’offre pas d’avantage supplémentaire que les stratégies du Cash Secured Put et du Covered Call prises individuellement. En revanche, certains points faibles apparaissent spontanément.

1er point faible : L’exercice du put

Le plus grand point faible de la Wheel-Stratégie réside dans l’exercice du Cash Secured Put. La stratégie ne prévoit pas de « rouler » le put, mais plutôt l’acceptation immédiate de son exercice si l’action est cotée en dessous du prix d’exercice du put à la date d’expiration. « Rouler » une option put consiste à la clôturer et à ouvrir une nouvelle option avec une nouvelle date d’expiration et un prix d’exercice généralement inférieur à celui du put d’origine.

C’est précisément cette transition immédiate entre le Cash Secured Put et le Covered Call que je considère comme un inconvénient majeur. Fondamentalement, avec des distances similaires entre les prix d’exercice des options et le cours de l’action, les puts génèrent plus de prime que les calls. Il y a des exceptions à cela, mais généralement c’est le cas de figure que vous observerez.

Il peut donc être plus lucratif de « rouler » le put actuel, c’est-à-dire de le clôturer et d’ouvrir immédiatement un nouveau put à plus long terme, que de continuer avec un call.

2ème point faible : La faible protection à la baisse du call

Si le Cash Secured Put a été exercé, il est clair que l’action a inévitablement baissé depuis l’ouverture du trade. Afin de clôturer le trade avec un bénéfice, les actions devraient être revendues au moins à leur cours d’achat. Le prix d’exercice du call devrait donc être choisi au niveau de ce cours d’achat. Si le cours d’achat et donc le prix d’exercice sont éventuellement très éloignés du cours actuel de l’action, vous ne pourrez guère percevoir une prime intéressante avec le call.

Plus la prime du call est faible, moins vous aurez de protection si l’action chute davantage.

Donc, si vous souhaitez percevoir une prime lucrative avec le call, vous devrez baisser le prix d’exercice du call. Cependant, cette méthode crée le risque que l’action se rétablisse, dépasse ce prix d’exercice inférieur et soit vendue à un cours inférieur au cours d’achat. Les pertes sont, dans ce cas, inévitables.

L’étape « exercice du call et vente des actions » dans la Wheel-stratégie est donc plus facile à dire qu’à faire. Si l’action ne se redresse pas, vous pouvez vous retrouver bloqué dans un trade très longtemps, sans trouver de call adéquat. Vous n’avez alors d’autre choix que d’attendre que le cours de l’action remonte.

C’est pourquoi j’ai souligné dès le début que le choix d’une action de haute qualité est important si vous devez la conserver longuement dans votre compte-titres.

3ème point faible : Avec les actions, vous perdez du contrôle

Les options vendues, notamment les puts, peuvent être « gérées ». Les techniques de roulement sont un excellent moyen de maintenir un trade sous contrôle et, au fil du temps, de le clôturer avec un profit ou une perte minime.

Avec les actions, vous êtes complètement à la merci des aléas du marché. Vous n’avez aucun contrôle sur leur évolution : soit leur cours monte, soit il chute. Vous ne pouvez pas les « rouler ». Vous ne pouvez qu’espérer qu’elles évolueront dans la direction que vous souhaitez. Si elles ne le font pas, il ne vous reste que la patience.

Les actions acquises dans le cadre de la Wheel-Stratégie constituent donc un point faible. Et, comme nous l’avons vu auparavant, le Covered Call ne vous sera d’aucune utilité si les actions continuent de baisser.

Les avantages de la Wheel-Stratégie

La Wheel-Stratégie offre également certains avantages, notamment pour les débutants en trading d’options.

La stratégie vous oblige pratiquement à choisir une « bonne » action dès le départ. Cet exercice initial est souvent négligé. Mais si vous savez dès le départ que vous détiendrez éventuellement 100 de ces actions dans votre portefeuille, vous serez plus méticuleux dans votre processus de sélection.

Votre connaissance des Cash Secured Puts et des Covered Calls augmentera au fur et à mesure que vous aborderez les deux approches de trading successivement. L’émission de puts et de calls ne devrait bientôt plus être un secret pour vous si vous tradez régulièrement la Wheel-Stratégie.

Si vous souhaitez trader à la fois des options et des actions à dividendes, la Wheel-Stratégie vaut la peine d’être envisagée. Si vous misez sur une action qui offre un rendement de dividende attractif, l’étape avec les actions achetées et le Covered Call pourrait devenir plus attrayante. Si vous ne parvenez pas à vendre les actions avec le call émis, vous bénéficierez au moins des revenus de dividendes.

Conclusion : Cercle vicieux ou stratégie de revenus solide ?

La Wheel-Stratégie est une réponse possible aux questions : « Dois-je trader des Cash Secured Puts, des Covered Calls ou des actions ? » C’est une sorte de stratégie hybride, avec ses avantages et ses inconvénients. Cependant, l’exercice du Cash Secured Put peut rapidement engendrer un cercle vicieux dont il pourrait être difficile de sortir. La clé est de trader une action solide. Si vous parvenez à mettre en œuvre tous les éléments de la stratégie avec succès, vous recevrez trois sources de revenus : la prime du put, la prime du call et les dividendes.

Les options en pratique dans votre boîte e-mail

Vous souhaitez vous abonner gratuitement à notre newsletter dédiée aux options ? Utilisez le formulaire suivant.

  • Complétez votre adresse e-mail et recevez gratuitement notre e-book consacré aux options

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Comment trader les options chez LYNX

Dans la plateforme de trading professionnelle LYNX, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également ajouter des grecques des options. Découvrez comment trader les options chez LYNX :

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Displaying today's chart


Envoyer un message à Eric Ludwig
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.