Dans notre article de février 2022, nous vous avons présenté un bull call spread et un bull put spread sur l’action TJX Company afin de profiter de l’évolution positive historique de cette action durant le mois de février. Nos idées de trades ne furent pas couronnées de succès, puisque l’action en question n’a pu s’affranchir de la forte correction des marchés.

Dans cet article nous vous faisons découvrir les valeurs qui ont historiquement affiché des performances robustes durant le mois de mars et qui n’ont enregistré que rarement une perte minime.

La prudence reste cependant de mise pour tout engagement boursier. Même un avantage statistique pour certaines actions peut ne pas être suffisant lorsque les marchés corrigent fortement.

Dans cet article, nous nous concentrons sur les stratégies qui bénéficieraient d’un mouvement à la hausse des actions sous-jacentes, mais qui pourraient également amortir en partie les baisses. Des solutions appropriées peuvent être trouvées avec la bonne combinaison d’options.

Les actions avec une bonne performance historique en mars

Dans cette analyse, nous avons filtré les actions américaines qui remplissent les conditions suivantes :

  • Au cours des 10 dernières années, elles ont affiché des performances positives dans au moins 80% des cas entre le 1er mars et le 31 mars.
  • La plus mauvaise performance ne devait pas dépasser une perte de plus de 3,5%.
  • Le volume quotidien moyen d’options sur ces actions doit être d’au moins 5 000 contrats.

Dans cette analyse, nous ne considérons que les actions qui sont négociées sur les bourses américaines, car ces valeurs affichent une excellente liquidité en termes de trading d’options.

Après avoir appliqué les critères décrits ci-dessus, 3 actions se distinguent :

Durant les 10 dernières années, le rendement moyen de ces actions se situaient entre 1,7% et 2,8% durant le mois de mars.

L’évolution des cours la plus défavorable variait de -3,30% à -1,40% selon l’action. Cependant, cela ne signifie pas que les pertes potentielles ne peuvent pas être plus élevées à l’avenir. Cela doit absolument être gardé à l’esprit pour les trades effectués sur la base de cette analyse.

Nous considérons l’action Clorox Company (symbole : CLX) comme candidate pour un trade.

Le rendement moyen historique de 2,8% et surtout la plus mauvaise performance raisonnable de -1,4% distinguent cette action des autres candidats.

Au cours des 10 dernières années, l’action a pu clôturer le mois de mars 8 fois avec une évolution positive des cours.

Aucun des candidats présentés ne publiera de résultats trimestriels en mars.

Evolution de l’action CLX sur 1 an

Après avoir subi une considérable chute suite aux derniers résultats trimestriels, l’action Clorox Company semble avoir trouvé un support et commence à se rétablir. Historiquement, l’action a le vent en poupe au mois de mars. Le bull call spread (ou spread d’achat haussier) que nous vous présentons profiterait d’une tendance légèrement haussière. Le bull put spread, ou spread de vente haussier, quant à lui, profiterait d’une hausse ou d’une évolution neutre. Même une légère chute du cours de l’action jusqu’au prix d’exercice (strike) de l’option put émise conduirait avec le bull put spread au gain maximal. En d’autres termes : Avec le bull put spread il n’est pas nécessaire que l’action grimpe pour réaliser des gains.

Multiplier le rendement avec un bull call spread

Sur le plan stratégique, le bull call spread est parfaitement adapté aux trades pour lesquels vous avez clairement un objectif de cours en vue. Le bull call spread est également attractif en ce sens qu’il présente un risque de perte limité.

Dans la première partie de notre article « Vertical spreads : le call spread et le put spread » nous détaillons les mécanismes du bull call spread, appelé parfois vertical call spread ou spread d’achat haussier. Nous préférons ici le préfixe „bull“, qui décrit sans équivoque une stratégie misant sur la hausse du cours de l’action.

Tout d’abord nous devons cibler la date d’expiration de nos options. La date du 01.04.2022 couvre la quasi-totalité du mois de mars et entre en ligne de compte comme date d’échéance.

Objectif de cours

Ensuite nous devons fixer un objectif de cours. Nous partons de l’hypothèse conservative que le cours de l’action CLX augmentera d’environ 1,5% en mars. Nous vendons un call à découvert (nous « l’émettons ») avec un prix d’exercice (strike) proche du cours visé, auquel le bull call spread livrera le profit maximum. Nous choisissons un prix d’exercice pour le call acheté inférieur au cours actuel.

L’action CLX se négociait autour de 147,58$ au moment de la rédaction de cet article. Le prix d’exercice du call que nous vendons (ou « émettons ») est de 150$ et le prix d’exercice du call que nous achetons est de 145$, de sorte que les prix d’exercice des calls encadrent le cours actuel. Si le cours de l’action CLX est plus élevé ou plus faible lors de l’ouverture du trade, des prix d’exercice supérieurs ou inférieurs peuvent être pris en compte.

Nous plaçons le trade le 01.03.2022.

La combinaison des options formant le bull call spread est négociée à environ 2,65$ (cours moyen entre le cours d’offre et le cours de demande) et coûte en conséquence 265$ par contrat (taille d’un contrat : 100). Ce cours peut changer très fortement d’heure en heure, en fonction des fluctuations du cours des actions CLX. Le bull call spread est moins onéreux que si vous achetiez uniquement le call avec le prix d’exercice de 150$, qui coûterait environ 370$ par contrat à lui seul. Le bull call spread offre en outre un seuil de rentabilité nettement plus favorable. Le prix d’achat du bull call spread est la perte maximale que vous pourriez encourir avec ce trade.

L’utilisation d’un ordre « limite » et profit potentiel

Lorsque vous placez un trade pour négocier une combinaison d’options, veillez toujours à placer un ordre de type « limite » et essayez d’obtenir un prix idéalement situé entre les cours affichés d’offre et de demande.

Le profit maximum est la différence entre les prix d’exercice, auquel nous soustrayons le prix du bull call spread : (150$ – 145$) – 2,65$ = 2,35$, c’est à dire 235$ par contrat. Nous réalisons ce gain maximum si l’action CLX cote au-dessus de 150$ à la date d’expiration.

Le rendement maximum théorique du bull call spread serait de: 235$ / 265$ = 89%.

Une clôture anticipée du trade, si une partie des gains peut être réalisée (par exemple 30% ou 50%), est envisageable.

Gardez cependant à l’esprit que ces données sont théoriques. Si l’action CLX n’évolue pas comme prévu, le risque de perte est bien présent. Il est possible de perdre une grande partie du montant que vous avez payé pour acheter la combinaison d’options.

La perte maximale est réalisée si l’action CLX cote en dessous de 145$ à la date d’expiration (ou plus précisément en dessous du prix d’exercice du call acheté lors de l’ouverture du trade). Il est donc conseillé de placer également un stop-loss sur le trade, par exemple à 30% ou 50% du cours d’achat.

Seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité (« breakeven ») pour ce trade serait de 147,65$. Si le cours de l’action CLX est supérieur à ce cours à la date d’expiration, le bull call spread génèrera un profit.

Comparez ce bull call spread à l’achat d’un simple call avec un prix d’exercice de 150$. Le seuil de rentabilité de ce call serait d’environ 153,70$. Le cours de l’action CLX doit au moins atteindre ce niveau pour compenser les coûts du call. À 150$, notre objectif de cours, le simple call ne vaudrait plus rien.

Amortir une éventuelle chute des cours et générer un profit avec un bull put spread

Si vous souhaitez amortir une éventuelle baisse du cours de l’action CLX sans renoncer à un rendement attractif, un bull put spread est la solution idéale.

Considérons par exemple un bull put spread avec des prix d’exercice de 135$ et de 140$, une prime d’environ 80$ par contrat et une date d’expiration au 01.04.2022.

La taille d’un contrat pour l’action CLX (comme pour la majorité des actions américaines) est de 100. Cela signifie que nous négocions cette combinaison d’options (un put acheté et un put émis) à 0,80$ au minimum, afin d’encaisser la prime de 80$. Cette prime équivaut à un rendement de 19% (par rapport à l’exigence de marge du trade). Ce rendement est certes inférieur à celui du bull call spread, il reste néanmoins nettement supérieur au rendement moyen pour un mois de mars de 2,8% de l’action elle-même. À cela s’ajoute que nous avons la possibilité d’amortir une éventuelle chute des cours de l’action.

Si le cours de l’action est supérieur à 140$ à la date d’expiration, nous réalisons 100% de la prime comme bénéfice.

La perte maximale serait de 420$ et elle est encourue si le cours de l’action est inférieur à 135$ à la date d’expiration.

Comme pour le bull call spread, la situation initiale de ce trade peut changer rapidement et radicalement, de sorte que les prix d’exercice et la prime doivent être ajustés au cours actuel de l’action.

Principe du bull put spread

Un bull put spread est une alternative à un simple short put et présente l’avantage que le risque de perte et le capital investi sont clairement limités. En plus d’émettre (de vendre à découvert) une option put avec un prix d’exercice de 140$, nous achetons une option put moins chère avec un prix d’exercice de 135$ pour limiter notre risque en cas de baisse de l’action. En raison de la différence de prix entre les deux options, nous recevrons toujours une prime (un crédit) lorsque nous plaçons ce type de trade. L’option put que nous avons achetée nous protège contre d’éventuelles pertes substantielles en cas de forte baisse de l’action.

Le trade portera ses fruits si l’action reste au-dessus du prix d’exercice (strike) de 140$ jusqu’à la date d’expiration. Dans ce cas, nous pouvons encaisser la prime de 80$ en tant que bénéfice.

Au cours actuel d’environ 147,58$, nous disposons d’une marge de sécurité de 5,1% jusqu’au prix d’exercice de 140$. L’action peut donc chuter de 5,1% sans amenuiser le profit maximum (la prime). Cette marge de sécurité couvre la pire évolution des cours des 10 dernières années : la perte maximale de l’action pour tout un mois de mars s’élevait à 1,40% au maximum. Un stop-loss est également recommandé pour ce type de trade : si l’action tombe en dessous du prix d’exercice de 140$, un trader prudent envisagerait une clôture anticipée de la position.

Une prise de bénéfices anticipée est également possible à tout moment. Pour ce faire, nous clôturons tout simplement la combinaison d’options.

Comment trader les options chez LYNX

Dans la plateforme de trading professionnelle LYNX, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également ajouter des grecques des options. Découvrez comment trader les options chez LYNX :

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour


Envoyer un message à Eric Ludwig
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.