Dans notre article sur les spreads calendaires, nous présentions une stratégie permettant de jouer avec plusieurs cycles d’expiration. Dans cet article, nous présentons une stratégie d’options plus sophistiquée, le spread diagonal (« diagonal spread » en anglais). Il s’agit d’un spread temporel qui peut comporter un aspect directionnel.

Diagonal Options

diagonal options – diagonal spread - profil call diagonal classique
Profil d’un spread diagonal haussier

Définition

Un spread diagonal long est une stratégie d’options consistant à acheter un call ou un put dans un cycle d’expiration lointain et à vendre une option de même type dans un cycle d’expiration prochain. Si on veut avoir un delta positif et parier sur une hausse du prix du sous-jacent, on peut mettre un place un spread diagonal long à l’aide de calls, en s’assurant que l’option vendue soit plus hors de la monnaie que l’option achetée. Si on veut avoir un delta négatif et parier sur une baisse du prix du sous-jacent, on peut mettre un place un spread diagonal long à l’aide de puts, en s’assurant que l’option vendue soit plus hors de la monnaie que l’option achetée.

Ce type de spread ressemble aux spreads verticaux en ceci que son delta n’est pas neutre. Mais il ressemble aussi aux spreads calendaires en ceci que son véga est positif. On se donne ainsi les moyens de profiter à la fois 1/ d’un mouvement favorable du sous-jacent ; et 2/ d’une hausse de la volatilité implicite. Pour ces deux raisons, on a intérêt à utiliser cette stratégie lorsqu’on anticipe du mouvement sur le marché sous-jacent et lorsque la volatilité implicite est basse.

Comment exécuter la stratégie ?

Cycles d’expiration

Pour mettre en place un spread diagonal long, on peut vendre une option hors de la monnaie dans un cycle d’expiration prochain. En général, les traders choisissent le premier cycle régulier ou mensuel disponible. Cela leur permet de bénéficier d’une liquidité meilleure que celle offerte par les cycles hebdomadaires. On achète ensuite une option de même type dans un cycle plus lointain. À nouveau, les traders préfèrent souvent un cycle régulier ou mensuel lorsqu’il s’agit de choisir ce cycle lointain. Prenons l’exemple d’un trader qui choisit le cycle régulier du mois d’août pour vendre son option de court terme. Il peut ensuite choisir le cycle régulier du mois de septembre pour acheter son option de long terme.

diagonal options – diagonal spread - chaîne options BABA

Pour sélectionner des cycles d’expiration, vous pouvez cliquer sur le bouton PLUS en haut de votre chaîne d’options (cf. illustration ci-dessus). Dans le menu déroulant qui apparaît, sélectionnez le cycle dans lequel vous voulez vendre l’option de court terme. La plateforme affichera alors les options de ce cycle. Vous pourrez ainsi choisir le strike de votre option de court terme. Cliquez à nouveau sur le bouton PLUS pour choisir le cycle et le strike de votre option de long terme.

Prix d’exercice

Pour être assuré d’obtenir un biais haussier/baissier et un véga positif, on peut vendre une option de court terme hors de la monnaie et acheter une option de long terme dans la monnaie. Dans l’exemple ci-dessous, nous utilisons l’action Alibaba comme sous-jacent pour acheter un spread diagonal à l’aide de puts. Alors que le titre Alibaba se négocie à 100,04 $ l’action, nous vendons le put de strike 90 dans le cycle d’août et achetons le put de strike 110 dans le cycle de septembre. Comme l’option achetée possède une valeur temps et une valeur intrinsèque supérieures, son prix est plus élevée que celui de l’option vendue. Nous exécutons donc la stratégie en payant un débit de 12,37 $.

diagonal options – diagonal spread - profil put diagonal BABA

Avantages du spread diagonal long

Une option longue améliorée

L’option longue est l’option dominante dans un spread diagonal long. C’est elle qui détermine notamment le biais de la position. Mais l’option courte permet de gommer les inconvénients que présenterait une position équivalente qui ne consisterait que dans une option longue (long put / long call).

Un coût réduit

D’une part, la vente de l’option courte permet de réduire le débit payé à l’ouverture de la position. Si j’achète le call GOOG de strike 108 dans le cycle de septembre alors que l’action se négocie à 112,29 $, je paie un débit de 7,95 $ (cf. profil ci-dessous). Si j’ajoute à ma position une option courte de strike 113 dans le cycle d’août et que, ce faisant, je reçois un crédit de 3,35 $, je paie, pour mettre en place ce spread diagonal, un débit net de seulement :

7,95 – 3,35 = 4,60 $

diagonal options – diagonal spread - profil call diagonal GOOG

Un thêta moins négatif

D’autre part, l’option courte d’un spread diagonal permet de réduire le risque que fait courir le thêta négatif des options longues. Lorsque le thêta d’une position est négatif, le passage du temps fait perdre théoriquement à la position x $ ou x € par jour, x étant précisément égal au montant du thêta de la position. Si je me contente d’acheter le call GOOG de strike 108 dans le cycle de septembre, ma position présente un thêta négatif de -0,053 (voir chaîne d’options ci-dessous).

diagonal options – diagonal spread - long call GOOG avec thêta

Si j’ajoute à ma position l’option courte de strike 113 dans le cycle d’août, comme dans mon spread diagonal GOOG, le thêta positif de l’option courte rend le thêta net de ma position moins négatif, voire positif. Dans le profil ci-dessus, on voit que mon spread diagonal présente un thêta net de +0,03. En effet, la valeur absolue du thêta du short call est supérieure à celle du thêta du long call. Mon spread diagonal n’est donc pas exposé au passage du temps, contrairement au long call équivalent.

Des opportunités supplémentaires pour défendre la position

Le fait que les deux jambes de la position n’appartiennent pas au même cycle d’expiration donne l’opportunité de rouler l’option courte dans le temps si besoin. Si le prix du sous-jacent évolue dans le sens contraire au biais de votre position, vous pouvez rouler l’option courte vers le prochain cycle hebdomadaire. Ce faisant, vous recevez un crédit et réduisez ainsi votre risque. Si votre spread diagonal long à base de calls est mis en difficulté par une baisse du sous-jacent, vous pouvez rouler votre short call d’un cycle à l’autre. Si votre spread diagonal long à base de puts est mis en difficulté par une hausse du sous-jacent, vous pouvez rouler votre short put d’un cycle à l’autre. Pour en savoir plus sur la bonne façon de rouler ses options, lisez notre article sur le sujet.

diagonal options – diagonal spread - cycles réguliers et hebdomadaires

Si, comme dans l’exemple ci-dessus du spread GOOG, vous avez choisi les cycles d’août et de septembre, vous pouvez rouler l’option courte du cycle régulier terminant le 19 août vers le cycle hebdomadaire terminant le 26 août. Si, à l’approche de cette nouvelle échéance, votre spread diagonal est toujours en difficulté, vous pouvez continuer à rouler l’option courte du cycle hebdomadaire du 26 août vers celui du 2 septembre et ainsi réduire davantage votre risque. Continuez l’opération jusqu’à ce que l’option courte se trouve dans le même cycle d’expiration que l’option longue.

Rouler dans le temps et dans l’espace

Pour réduire davantage son risque au moment du roulement de l’option courte, on peut rapprocher le strike de celle-ci du prix du sous-jacent. Ce faisant, on reçoit un crédit plus important puisque le nouveau strike est plus proche de la monnaie que l’ancien. Mais on réduit aussi la distance qui sépare le strike de l’option courte de celui de l’option longue. Ce qui peut nuire au profit potentiel du trade (voir notre sous-chapitre « Profit potentiel » ci-dessous). Assurez-vous que la distance entre les strikes ne soit pas inférieure au débit payé si vous décidez de rapprocher l’option courte du prix du sous-jacent.

Quand rouler l’option courte ?

Pour maîtriser votre risque, nous vous conseillons de rouler votre option courte environ 21 jours avant son échéance. Vous réduirez ainsi considérablement le risque d’une assignation. Vous réduirez également le risque gamma associé aux options courtes.

Si, 21 jours avant l’échéance, votre position présente un profit inférieur à votre objectif de gain, vous pouvez fermer la position ou rouler l’option courte dans l’espoir de parvenir à votre objectif de gain ultérieurement.

Si, 21 jours avant l’échéance, votre position présente une perte, nous vous conseillons de fermer la position si vous n’anticipez plus la hausse ou la baisse du sous-jacent sur laquelle vous aviez voulu parier initialement avec votre spread diagonal. En revanche, si vous anticipez toujours la hausse ou la baisse du sous-jacent escomptée, vous pouvez rouler l’option courte dans l’espoir de voir le sous-jacent changer de tendance.

Désavantages

Les spreads diagonaux coûtent généralement plus chers que les spreads calendaires. En effet, avec un spread diagonal, on achète généralement une option dans la monnaie. Avec un spread calendaire, on achète généralement une option à la monnaie, qui possède donc moins de valeur intrinsèque.

Profit potentiel et seuil de rentabilité

Comme le spread diagonal est un spread impliquant des cycles d’expiration différents, il n’est pas possible de calculer avec exactitude le profit potentiel de la position ouverte. Idem en ce qui concerne son seuil de rentabilité. On peut cependant parvenir à des approximations à l’aide des formules suivantes :

Seuil de rentabilité (spread diagonal long à base de puts) = strike du put long- débit net

Seuil de rentabilité (spread diagonal long à base de calls) = strike du call long + débit net

Profit potentiel = distance entre les strikes – débit net

Dans l’exemple de notre spread diagonal GOOG ci-dessus, on parviendrait avec cette formule à un profit potentiel estimé s’élevant à :

113 – 108 – 4,60 = 0,40 $

On voit que, moins le débit payé est élevé, plus le profit potentiel est élevé. Pour s’asssurer de bénéficier d’un rapport rendement/risque satisfaisant, on peut donc avoir intérêt à limiter le débit net payé à l’ouverture de la position. C’est pourquoi certains traders utilisent la règle des 75 %. En vertu de cette règle, on ne doit pas payer un débit net supérieur à 75 % de la différence entre les strikes du spread. Dans l’exemple ci-dessus de notre spread diagonal GOOG, la différence entre les strikes est égale à 5 points. On aurait donc intérêt à ne pas payer plus de 75 x 5 / 100 = 3,75 $ pour mettre ce spread en place. Pourtant, nous avons payé un débit de 4,60 $ pour ouvrir cette position. Si on suivait la règle des 75 %, on devrait donc disqualifier ce trade.

Risque

Les options composant un spread diagonal n’appartiennent pas au même cycle d’expiration. Pour cette raison, on ne peut pas définir le montant de la perte maximale. On peut cependant estimer que le montant de la perte maximale potentielle est égal approximativement au débit net payé.

Prise de profits

Un spread diagonal long, tel que nous le configurons ici, tend à profiter d’un mouvement du sous-jacent où l’option longue devient encore plus dans la monnaie et gagne ainsi de la valeur intrinsèque. Il tend également à profiter d’une expansion de la volatilité implicite.

On peut vouloir se fixer un objectif de gain pour augmenter ses chances de succès. On peut alors fermer sa position lorsque celle-ci présente un profit compris entre 25 et 50 % du profit potentiel estimé.

Comment trader les options via LYNX

Dans la plateforme de trading professionnelle TWS, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également ajouter les grecques à votre chaîne d’options. Découvrez comment trader les options via LYNX :

Inscrivez vous pour recevoir l’univers des options par e-mail

La newsletter L’univers des options vous informe sur les options. Découvrez en détail les bases de la négociation d’options ainsi que des trades récents portant sur des options.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour