les options en pratique - illustration graphique short straddle
La plupart des traders échouent dans leur approche pour évaluer correctement la direction des cours d’une action. Ils partent souvent du principe que l’action va nécessairement monter ou baisser. Mais ils négligent la possibilité que le cours d’une action puisse ne fluctuer que très peu pendant un certain temps. Un short straddle vous permet de profiter de « l’immobilisme » d’une action plutôt que de parier que son cours évoluera fortement dans une direction ou une autre.

Dans ce contexte, le terme anglais « short » signifie « vente ». Avec le short straddle, vous vendez la combinaison d’options, contrairement au « long » straddle, dans lequel la combinaison est achetée.

Vous pouvez trader le short straddle sur toutes les valeurs sous-jacentes pour lesquelles des options sont négociables. Dans cet article, nous examinons à titre d’exemple un short straddle sur une action.

Construction d’un short straddle

Cette stratégie consiste à vendre à découvert (ou « émettre ») une option put « au cours » (dont le prix d’exercice est aussi proche que possible du cours actuel de l’action) et une option call avec le même prix d’exercice et la même date d’expiration.

Les principales caractéristiques du short straddle sont les suivantes :

  • Short put avec prix d’exercice A
  • Short call avec prix d’exercice A
  • Le cours de l’action est aussi proche que possible du prix d’exercice A
  • Les deux options ont la même date d’expiration

Profil d’un short straddle :

les options en pratique - stratégie short straddle

Principe du short straddle

Avec un short straddle, vous êtes éventuellement dans l’obligation d’acheter (avec le short put) ou de vendre (avec le short call) l’action au prix d’exercice A si l’une ou l’autre option est exercée par l’acheteur des options.

Vous misez avec cette stratégie sur le fait que le cours de l’action reste aussi proche que possible du prix d’exercice A.

Emettre les deux options vous octroie une prime dès l’ouverture du trade. Le gain maximum sera limité à cette prime. Cependant, la perte maximale théorique est illimitée. Le risque à la hausse est illimité avec le short call, tandis que le risque à la baisse est important, mais limité dans la mesure où l’action ne peut pas chuter en dessous de zéro.

Les traders avancés utilisent cette stratégie pour profiter d’une éventuelle baisse de la volatilité implicite. Si la volatilité implicite d’une action est anormalement élevée sans raison apparente, les puts et les calls peuvent être surévalués. La vente à découvert de ces options est alors particulièrement lucrative. Si la volatilité implicite diminue après l’ouverture du trade, le cours des options baisse, ce qui a un effet positif sur le short straddle. Pour comprendre la relation entre une volatilité élevée et le prix d’une option, veuillez vous référer à notre article « La volatilité implicite, la clé de la réussite ? ».

Un short straddle est très facile à mettre en œuvre. Vous pouvez le trader comme une combinaison d’options en une seule transaction. L’OptionTrader de votre plateforme de trading LYNX BROKER est parfaitement adapté à ce genre de trade.

Mes conseils pour trader les short straddles

  • Favorisez des short straddles sur des actions avec une volatilité implicite relativement élevée. Ainsi, vous vendez des options chères dans l’espoir de pouvoir les racheter à un cours plus bas.
  • Favorisez des trades de courte durée, car les options se déprécient plus rapidement dans les 90 jours précédant leur date d’expiration. Cette érosion de la valeur temps est un avantage pour vous en tant que vendeur d’options.
  • Réaliser les bénéfices avant la date d’expiration. Empocher 25 % de la prime perçue lors de l’ouverture du trade comme profit est un bon ordre de grandeur. Vous pouvez alors ouvrir un nouveau short straddle avec de nouveaux prix d’exercice réajustés au cours actuel de l’action.

À qui est destiné le short straddle ?

Cette stratégie est destinée aux traders expérimentés, capables de surveiller leur compte au jour le jour et de réagir rapidement en cas de besoin.

Bien que le short straddle ne soit pas particulièrement compliqué à mettre en œuvre, il nécessite tout de même une grande expertise en matière de trading. Vous devez, entre autres, être en mesure d’évaluer si les options sont chères ou bon marché (sur la base de la volatilité implicite, par exemple). Vous devez également être capable d’évaluer le potentiel de hausse et de baisse de l’action sous-jacente afin d’anticiper les pertes éventuelles. Le plus grand danger avec un short straddle est le potentiel de pertes illimitées.

Quand l’ouverture d’un short straddle est-elle judicieuse ?

Vous ouvrez un short straddle lorsque vous vous attendez à ce que l’action sous-jacente ne fluctue que très peu. Un short straddle peut être particulièrement prometteur si une action a beaucoup fluctué en raison d’événements spécifiques et que vous vous attendez maintenant à un retour au calme.

La plupart des traders adeptes du short straddle seront à l’affût d’événements majeurs susceptibles de faire s’effondrer la volatilité implicite de l’action. La publication de résultats trimestriels peut entraîner un mouvement fort du cours d’une action, ce qui en soi est en défaveur d’un short straddle. Cependant, cette publication conduit généralement aussi à une diminution significative de la volatilité implicite. Dans ce cas, on parle d’un « volatility crush ». Cette réduction subite de la volatilité implicite a un effet extrêmement positif sur le short straddle.

Impossible en revanche de prévoir si l’effet positif de l’effondrement de la volatilité sera suffisant pour compenser l’effet négatif du mouvement des cours.

Où se trouve votre seuil de rentabilité (« breakeven ») ?

Avec un short straddle il y a deux seuils de rentabilité :

  • Seuil de rentabilité supérieur = prix d’exercice A + (prime perçue / 100)
  • Seuil de rentabilité inférieur = prix d’exercice A – (prime perçue / 100)

Quel est votre profit potentiel maximum ?

Votre profit potentiel est limité à la prime reçue. Il est atteint lorsque le cours de l’action est coté exactement au prix d’exercice des options à la date d’expiration. Inutile de préciser que ce scénario est hautement improbable. Un profit partiel est réalisé si le cours de l’action reste entre les deux seuils de rentabilité. Un short straddle ne doit pas être nécessairement maintenu jusqu’à l’expiration des options. Vous pouvez clôturer la position plus tôt et réaliser les profits (ou les pertes).

Quelle est votre perte potentielle maximale ?

Votre perte potentielle maximale est illimitée si le cours de l’action augmente. Si le cours de l’action chute, votre perte liée au put émis peut également être très importante, mais elle est limitée car l’action ne peut pas tomber en dessous de zéro.

La perte à la date d’expiration serait la différence entre le cours de l’action et le prix d’exercice A (si le cours de l’action est supérieur à ce prix d’exercice) ou entre le cours de l’action et le prix d’exercice A (si le cours de l’action est inférieur à ce prix d’exercice), moins la prime reçue, qui vous reste acquise, quelle que soit l’issue du trade.

Quelle est l’exigence de marge ?

L’exigence de marge vous est indiquée dans l’aperçu du trade avant son ouverture dans votre plateforme de trading LYNX BROKER. Gardez à l’esprit que vos pertes éventuelles peuvent largement excéder cette exigence de marge !

Attention : L’exigence de marge peut évoluer au fil du temps. Selon l’évolution du cours de l’action sous-jacente, l’exigence de marge peut augmenter ou diminuer.

Comment le passage du temps affecte-t-il la position ?

Pour cette stratégie, le passage du temps est votre allié. L’effet positif est double, car les deux options émises bénéficient de la baisse de la valeur temps. Chaque jour qui passe sans que le cours de l’action ne change rapproche les deux options de leur expiration sans valeur.

Quelle est l’influence de la volatilité implicite ?

Une fois le trade ouvert, vous souhaitez que la volatilité implicite de l’action sous-jacente diminue. Cela réduira la valeur temps des options et augmentera la probabilité qu’elles expirent sans valeur (ce qui est votre objectif).

Une augmentation de la volatilité implicite signifierait également très probablement que l’action sous-jacente fluctue beaucoup, ce qui est contraire à la stratégie du short straddle.

les options en pratique - short straddle - cubes bois long short

Le risque de l’exercice des options

Un exercice anticipé des options est possible à tout moment, mais n’a généralement lieu que pour le call si un versement de dividendes est imminent et si l’action cote près ou au-dessus du prix d’exercice. Un exercice anticipé du put n’est réaliste que si le put est profondément « dans les cours » (le cours de l’action est nettement inférieur au prix d’exercice).

Les avantages et les inconvénients du short straddle

Avantages :

  • Le short straddle génère le profit maximum pour des actions qui fluctuent peu
  • Le short straddle profite de la baisse de la volatilité implicite.
  • Le short straddle profite de la baisse de la valeur temps.

Inconvénients :

  • Le profit maximum est limité à la prime perçue.
  • Un fort mouvement des cours de l’action entraîne une perte qui peut être substantielle.

Exemple d’un short straddle

Imaginons qu’une action quelconque cote à 54$. Pour mettre en œuvre la stratégie du short straddle, un trader vend deux options, un put et un call.

La durée jusqu’à expiration des options est de 40 jours et leur prix d’exercice est de 54$. Le cours du call est de 1,43$. La prime perçue en émettant le call s’élève donc à 143$. Le put émis rapporte une prime de 106$. La prime totale perçue à l’ouverture du trade est donc de 249$.

Le seuil de rentabilité de la position à la hausse est de 54$ + 2,49$ = 56,49$. Au-dessus de ce cours, le trader commence à subir une perte. Le seuil de rentabilité de la position à la baisse est de 54$ – 2,49$ = 51,51 $. Les premières pertes surviennent en dessous de ce cours.

Si le cours de l’action se situe entre 51,51$ et 56,49$ à la date d’expiration des options, le trader réalisera un profit, qui est limité à 249$. Le profit maximum de 249$ n’est réalisé que si l’action cote exactement à 54$. Si l’on estime l’exigence de marge de la position à 1.200$ par exemple, le rendement du short straddle serait de 20,75% en 40 jours (249 $ / 1.200 $). Cependant, un trader pourrait envisager de prendre des bénéfices dès que 25% de la prime reçue peut être réalisé en tant que profit.

Scénarios possibles

Supposons que sur la base de résultats trimestriels sans surprise, l’action cote à 54,50$ à la date d’expiration des options. Le put expirerait sans valeur (106 $ de profit pour le trader), tandis que le call aurait une valeur de 0,50$. En rachetant l’option call à 50$, le trader réalise un profit de 93$ (143$ – 50$). Le bénéfice total est de 106$ + 93$ = 199$.

Si le cours tombait à 45$ le call expirerait sans valeur (143$ de profit pour le trader). Le put en revanche serait fortement « dans les cours » et vaudrait 9$. Avec le multiplicateur de 100 et après déduction de la prime reçue, le put provoque une perte de 900$ – 106$ = 794$. Au total, la perte s’élève à 794$ – 143$ = 651$, soit 2,6 fois le profit maximum possible.

Cet exemple montre qu’un short straddle rapporte un profit lorsque l’action fluctue dans une fourchette de cours étroite. Si le trade ne se déroule pas comme prévu, les pertes peuvent être très importantes. En termes de management de la position, un trader pourrait clôturer le trade dès que les pertes atteignent le double du profit potentiel.

Conclusion : Un pari sur une volatilité en baisse et sur un titre en stagnation

La stratégie du short straddle est prometteuse si l’action sous-jacente évolue peu pendant la durée des options. Les traders les plus avisés seront susceptibles d’opter pour un short straddle pour miser sur le fait que la volatilité implicite de l’action sous-jacente diminuera considérablement à court terme. À cette fin, ils seront à l’affut d’événements spécifiques, comme la publication de résultats trimestriels, qui peuvent conduire à un « crash de la volatilité ». Cependant, cette anticipation est très spéculative, car un mouvement important du cours de l’action, qu’il soit à la hausse ou à la baisse, peut suffire à neutraliser l’avantage de cette baisse de volatilité.

En raison de ses pertes potentielles illimitées, cette stratégie ne convient qu’aux traders avancés qui sont aguerris au management des risques et qui ont une bonne compréhension des mécanismes qui influencent les prix des options.

Comment trader les options chez LYNX BROKER

Dans la plateforme de trading professionnelle LYNX BROKER, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également ajouter des grecques des options. Découvrez comment trader les options chez LYNX BROKER :

Trader des options


--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Displaying today's chart


Envoyer un message à Eric Ludwig
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.