uranium – uranium trading - pépites uranium

Les investisseurs s’intéressent de plus en plus aux énergies propres. Mais l’énergie solaire et l’énergie éolienne ne semblent pas pouvoir à elles seules répondre aux besoins énergétiques de base. Le nucléaire a le mérite d’être modulable et de pouvoir s’adapter à la demande. Il apparaît donc de plus en plus comme un bon moyen de réduire les émissions de carbone tout en satisfaisant les besoins en énergie. Et l’uranium, en tant que combustible utilisé par les centrales nucléaires, redevient recherché. Les marchés financiers se tournent de plus en plus vers le marché de l’uranium pour parier sur le développement des énergies décarbonées.

Autre avantage du marché de l’uranium : sa volatilité. Ce marché a été baissier pendant des années. Mais, depuis le printemps 2020, le cours de l’uranium connaît une tendance haussière spectaculaire. Après avoir dépassé les 46 $ le mois dernier, ce cours se situe à des niveaux que le marché n’avait pas enregistrés depuis septembre 2012. Le prix de l’uranium bénéficie d’une demande forte et d’une offre qui ne parvient pas à la satisfaire.

Nous examinons dans cet article les raisons qui expliquent ce boom et les façons de l’exploiter à travers les thèmes suivants :

  • Pénurie et forte demande
  • Le Sprott Physical Uranium Trust
  • Comment investir dans l’uranium ?

Pénurie et forte demande

Les graphiques des différents marchés de l’uranium parlent d’eux-mêmes. L’uranium ne cesse de prendre de la valeur ces derniers mois. Sur le graphique hebdomadaire ci-dessous, on peut voir l’ETF correspondant s’envoler. Celui-ci est passé de 6,95 $ le 18 mars 2020 à 28,72 $ le 15 septembre 2021. Aujourd’hui, l’ETF se négocie à près de 29,0 $, au-dessus de la limite supérieure de ses bandes de Keltner.

uranium – uranium trading - graphique hebdomadaire URA avec bandes de Keltner

Insuffisance de l’offre

L’insuffisance de l’offre explique largement cette tendance haussière. Après la catastrophe de Fukushima de mars 2011, l’énergie nucléaire a été frappée d’une certaine opprobre. De nombreux réacteurs ont été mis hors service, considérés comme trop risqués. Parallèlement, la demande d’uranium, ce combustible utilisé dans les réacteurs des centrales nucléaires, s’est effondrée. Entre mars 2011 et novembre 2016, le prix du contrat à terme échangé sur le marché du COMEX est passé d’un plus haut à 62 $ par livre à un plus bas à 17.50 $. L’effondrement de la demande a conduit à une diminution des dépenses d’investissement et de la production minière. Selon le site de l’Association nucléaire mondiale, la production mondiale est passée de 63.207 tonnes en 2016 à 47.731 tonnes en 2020, ce qui représente une chute de plus de 24 %.

Forte demande

La chute de la demande a ainsi conduit à une réduction de l’offre. Pendant des années, les producteurs ont adapté leurs capacités de production aux faibles besoins. Les difficultés d’approvisionnement que rencontrent actuellement les entreprises contribuent aussi à maintenir l’offre à un niveau insuffisant. Les producteurs, après avoir longtemps réduit la voilure, ne parviennent pas ajourd’hui à répondre à la demande. Car celle-ci repart à la hausse. Après la crise provoquée par les confinements et les interdictions de déplacement, la reprise économique relance la demande d’énergie. Dans l’ensemble des secteurs énergétiques, on voit le prix des matières premières exploser, qu’il s’agisse du pétrole, du gaz naturel ou du charbon. Ce déséquilibre entre l’offre et la demande propulse les prix vers le haut.

Il n’est pas déraisonnable de penser que la conversion au nucléaire des politiques énergétiques constitue un phénomène durable. Les besoins en uranium pourraient donc rester élevés dans les mois et les années à venir.

Sprott Physical Uranium Trust

L’offre et la demande n’ont pas été seules à jouer un rôle déterminant sur ce marché. Il y a eu aussi l’action de certains participants. Cette année, un nouveau fonds coté en bourse a vu le jour. Sur son compte Twitter, le Sprott Physical Uranium Trust a indiqué avoir déjà fait l’acquisition de plus de 24 millions de livres d’uranium sous forme métallique. John Ciampaglia, le PDG de Sprott Asset Management, a ainsi déclaré : « nous avons acheté environ 75% de tout l’uranium physique disponible sur le marché au comptant ».

Ces achats massifs expliquent en grande partie l’explosion des cours. Depuis le début de l’année, le prix de l’uranium a progressé de plus de 50 %. Mais c’est depuis l’apparation du Sprott Physical Uranium Trust, en juillet dernier, que le prix de l’uranium a explosé. Depuis début août, le prix du contrat à terme du mois le plus rapproché (UX) est passé de 32,30 $ à 47,15 $, soit une hausse de 46 %.

Si Sprott investit dans l’uranium, c’est à des fins spéculatives. Le fonds s’attend à ce que ce marché connaisse une tendance haussière de long terme. Les investisseurs prêtent de plus en plus attention à ce secteur, et cela pourrait amener les centrales à reconduire leurs contrats d’approvisionnement. Car nombreuses sont celles qui se font fournir en uranium au titre de « contrats conclus il y a deux ans », explique John Ciampaglia sur le site web de la firme. M. Ciampaglia estime que, « au cours des deux prochaines années », nous verrons les centrales passer de nouveaux contrats, ce qui « contribuera à faire grimper le prix de l’uranium à des niveaux encore plus élevés ». Sprott devrait aussi continuer à acheter de l’uranium dans l’espoir de faire fructifier un investissement prometteur.

Comment investir dans l’uranium ?

La volatilité est importante sur le marché de l’uranium. Ce type de volatilité ne peut qu’intéresser les traders soucieux de rentabiliser leurs investissements au maximum. L’envolée des cours peut certes dissuader de passer long sur un marché qui peut paraître suracheté. Mais, au vu des facteurs haussiers qui déterminent actuellement le cours de l’uranium, il est difficile de ne pas se ranger dans le camp des bulls. En revanche, il n’est pas absurde de parier sur un pullback à court ou moyen terme. On peut également anticiper une phase de consolidation et un mouvement latéral du marché après les gains accumulés cette année. Que vous souhaitiez profiter d’une tendance haussière, baissière ou latérale, différents instruments financiers vous permetttent d’investir sur ce marché.

Les actions

Vous pouvez d’abord acheter ou vendre les actions d’entreprises qui produisent de l’uranium. Celles-ci profitent du regain d’intérêt que connaît le combustible nucléaire. À titre d’exemple, le prix du titre Cameco Corporation (CCJ) a plus que doublé en un an. Il existe d’autres actions dans ce secteur. Elles offrent une liquidité plus ou moins grande, mais elles restent dignes d’intérêt. NexGen Energy (NXE), Energy Fuels (UUUU) et Uranium Energy Corp. (UEC) offrent actuellement des volumes d’échanges supérieurs à 10 millions d’actions par jour en moyenne. Mais cette liquidité relativement faible s’accompagne d’une grande volatilité, ce qui peut séduire ceux qui ont le goût du risque.

uranium – uranium trading - graphique hebdomadaire Nexgen Energy

Les ETF

Un certain nombre d’ETF suivent les entreprises qui participent à l’extraction d’uranium et à la production d’éléments nucléaires basés sur l’uranium. Parmi ceux qui offrent le plus de liquidité, on peut compter le Global X Uranium ETF (URA), le North Shore Global Uranium Miniing ETF (URNM) et le Horizons Global Uranium Index ETF (HURA). Ces ETF offrent un bon moyen de miser sur la direction future des cours sans risquer les mésaventures qui peuvent accompagner l’achat d’actions individuelles.

Les options

On peut enfin utiliser des options pour investir indirectement dans les actions et les ETF décrits ci-dessus. Étant donné la propension actuelle des prix à atteindre des niveaux stratosphériques sur les marchés liés à l’uranium, on observe un fort call skew sur les chaînes d’options correspondantes. Cela signifie que les calls hors de la monnaie sont plus chers que les puts hors de la monnaie équidistants.

uranium – uranium trading - chaîne options URA

Sur le marché de URA, le Global X Uranium ETF, le call de strike 34 s’achète à 0.85 $ dans le cycle du 19 novembre. Tandis que le put situé à la même distance du prix actuel du sous-jacent (29,0 $) s’achète à 35 cents. On voit que, avec le call skew, à mesure qu’on s’éloigne de la monnaie, la valeur temps des options diminue plus vite du côté des puts que du côté des calls. Il est donc intéressant d’utiliser des stratégies qui profitent de ce déséquilibre. On peut par exemple vendre un bull put spread hors de la monnaie. Grâce au call skew, le put qu’on achète pour définir son risque est très bon marché puisqu’il est loin de la monnaie. L’achat de ce put bon marché permet de recevoir un crédit important puisque la prime soustraite de la prime empochée à la vente du put principal est faible.

Enfin, le call skew fait que le put vendu (short put), s’il passe dans la monnaie, aura plus de chances d’avoir plus de valeur temps que le put acheté (long put). Et, tant que le short put aura plus de valeur temps que le long put, vous pourrez défendre votre spread en empochant un crédit au moment de le rouler vos options dans le temps.

Investir dans l’uranium grâce aux futures

LYNX BROKER vous propose une plateforme très fiable et efficace pour négocier en Futures comme un professionnel. Vous pouvez négocier sur des indices du monde entier : AEX (FTI), DAX (FDAX), Euro Stoxx 50 (ESTX50), E-Mini S&P (ES), Nasdaq (NQ) et Dow Jones (YM). Vous pouvez aussi négocier le contrat à terme qui a l’uranium pour sous-jacent (UX). Consultez notre offre, et positionnez-vous sur ce marché :

Négocier des Futures

Investir dans l’uranium grâce aux actions

LYNX BROKER vous donne la possibilité d’investir dans l’uranium via des ETF et les actions d’entreprises spécialisées dans ce secteur. Vous avez accès à plus de 100 bourses dans 30 pays. Jetez un coup d’œil à notre offre d’actions pour investir dans l’uranium :

Trader des actions

Investir dans l’uranium grâce aux options

Dans la plateforme de trading professionnelle LYNX BROKER, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également ajouter des grecques des options. Découvrez comment trader les options chez LYNX BROKER :

Trader des options

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour