Liquidité et solvabilité : définition et calculs

Par Chrislain Tshiamanga

Dans cet article

Vous avez certainement déjà entendu parlé des indicateurs de mesure « solvabilité » et « liquidité ».

Mais qu’est-ce qu’une (bonne) solvabilité et comment se calcule-t-elle ? Et qu’en est-il de la liquidité ?

Découvrez les réponses à ces questions dans le présent article. Si vous cherchez un courtier pour le trading, cliquez ici.

Qu’est-ce que la liquidité et la solvabilité ?

Solvabilité : définition

La solvabilité compare l’actif (fonds propres) et le passif (fonds étrangers) d’une entreprise. La solvabilité permet de se faire une idée de la santé financière d’une entreprise. Grâce à la solvabilité, vous avez un aperçu du court terme ainsi que du plus long terme. Le ratio de solvabilité mesure la capacité de l’entreprise à payer ses dettes sur le court et le long terme.

Liquidité : définition

La liquidité mesure la capacité d’une entreprise de remplir ses obligations de paiement à court terme. On distingue l’analyse dynamique et l’analyse statique. En procédant à une prévision de liquidité, une entreprise estime les flux de trésorerie entrants et sortants. On parle également de budget de liquidité afin d’estimer les revenus et les dépenses sur une certaine période de temps à venir. La liquidité statique ne s’intéresse pas aux flux de trésorerie mais au bilan. L’entreprise est-elle en mesure ou non de remplir ses obligations à court terme moyennent son actif flottant. La période la plus fréquemment utilisée est une période d’un an (maximum).

Calcul de la solvabilité

Comment calculer la solvabilité ? Il existe trois formules. Le résultat de ces formules est le pourcentage de solvabilité ou le ratio de solvabilité.

 Solvabilité = (fonds propres / total des fonds) x 100 %
 Solvabilité = (fonds propres / fonds de tiers) x 100 %
 Ratio d’endettement (solvabilité) = (fonds de tiers / total des fonds) x 100 %

Toutes les formules génèrent un ratio fonds propres par rapport à des fonds étrangers.

Qu’est-ce qu’une bonne solvabilité selon les banques ?

Si la solvabilité est élevée, alors les fonds propres sont bien plus élevés que les dettes. Il est donc fort probable que l’entreprise soit en mesure de payer ses dettes. Si les fonds propres diminuent par rapport aux fonds de tiers, alors prêter de l’argent à l’entreprise devient plus risqué. Les prêteurs et les fournisseurs auront moins vite tendance à lui accorder un crédit ou ils exigeront des taux d’intérêt plus élevés.  

Les banques calculent bien souvent les risques de solvabilité pour faire une estimation du risque lié à un prêt. En effet, les ratios de solvabilités bas ou des ratios d’endettement élevés comportent des risques plus élevés. Les banques imposent souvent des seuils de solvabilité minimums qui dépendent du secteur et de l’entreprise et entre 25 % et 40 % pour les sociétés non financières.

La solvabilité chez les compagnies d’assurances

Les compagnies d’assurances utilisent fréquemment le calcul de la solvabilité. Pour ces compagnies, l’actif est dans la plupart des cas assez précis mais il existe une certaine incertitude quant aux obligations. Les compagnies d’assurances s’engagent à remplir une multitude d’obligations qui peuvent également se situer dans un avenir bien lointain. Pour le calcul, le taux d’intérêt auquel les obligations futures doivent être comptabilisées est assez important.

Les autorités de surveillance des marchés financiers comme par exemple la Banque nationale de Belgique ou la Banque de France, imposent des exigences précises quant à l’actif et aux ratios de solvabilité. Si le taux d’intérêt augmente, alors le taux d’intérêt du calcul augmente également, ce qui permet aux compagnies d’assurances de remplir plus facilement à leurs obligations. C’est pourquoi les compagnies d’assurances profitent bien également d’un taux d’intérêt à la hausse.

Liquidité et solvabilité : la norme

Plus le résultat du calcul est élevé, plus il est certain que l’entreprise est en mesure de remplir ses obligations financières. Il n’existe cependant aucune quantité de moyens liquides exacte ou un taux d’endettement précis. Ceux-ci varient d’une entreprise à une autre. Les entreprises dont les revenus sont plus stables peuvent davantage se financer avec des dettes que des entreprises plus cycliques. Pour pouvoir déterminer des ratios de solvabilité et de liquidités sains, il faut tenir compte des moyens liquides, de la rentabilité et du flux de trésorerie prévu d’une entreprise.

Autres ratios complémentaires

Outre les ratios de solvabilité et de liquidité, il existe d’autres indicateurs financiers importants. Pour la santé d’une entreprise à court terme, vous pouvez également consulter le quick ratio, le current ratio et le fonds de roulement. Pensez également à la rentabilité, l’EBITDA et l’EBIT

Découvrez l’analyse fondamentale sur la plateforme de trading LYNX 

Vous savez désormais comment trader à l’aide de la golden cross. LYNX vous donne la possibilité d’investir dans des instruments financiers et des actions de presque chaque société cotée en bourse, dans le monde entier. Vous accédez à près de 150 bourses dans 33 pays. Consultez notre offre et mettez à profit vos analyses techniques :

Profitez de la baisse des cours

La bourse n’est pas toujours à la hausse ; il y a souvent des phases de baisse des cours et de forte volatilité. Pour spéculer sur les évolutions négatives du marché, vous pouvez utiliser un compte-titres via LYNX non seulement pour acheter des titres, mais aussi pour les vendre à découvert. Pour en savoir plus : Vente à découvert