Les taux d’intérêt et les actions semblent entretenir une corrélation négative. Lorsque les premiers montent, les seconds auraient tendance à descendre. C’est du moins ce qu’on a pu observer en 2022. Lorsque la Réserve fédérale a décidé de relever le taux des Fed funds pour lutter contre l’inflation, on a observé un renversement de tendance à Wall Street. Les valeurs technologiques, qui sont particulièrement sensibles à l’évolution des taux d’intérêt, ont chuté lourdement. Le Nasdaq Composite, l’indice qui les représente, a diminué de plus de 20 % après un pic en novembre 2021, ce qui l’a ainsi fait passer en phase de marché baissier.

Quelle est donc la relation qu’entretiennent en général les taux d’intérêt et les actions ? Comment expliquer la nature de cette relation ? Et comment les investisseurs peuvent-ils utiliser ces correspondances pour anticiper l’évolution des marchés ?

Taux d’intérêt et actions

taux-dinteret-rendement-obligataire-graphique-taux-fed-funds

Corrélation négative entre taux d’intérêt et actions

Aux États-Unis, le taux des Fed funds est l’un des principaux outils dont se sert la banque centrale pour remplir sa double mission de contrôle de l’emploi et de l’inflation. Ce taux est le taux d’intérêt que les institutions financières appliquent lorsqu’elles se prêtent les unes aux autres. Lorsque la Reserve fédérale augmente ce taux directeur, elle augmente le coût que les banques encourent lorsqu’elles empruntent à d’autres banques. Cette augmentation se répercute alors sur le coût que les entreprises et les ménages encourent lorsqu’ils empruntent. En effet, lorsque les institutions financières doivent emprunter à des taux plus élevés, elles ont tendance à augmenter les taux qu’elles imposent à leurs clients lorsque ceux-ci leur empruntent à leur tour. Les consommateurs voient alors les taux de leurs cartes de crédit et de leurs emprunts immobiliers s’accroître. Et le pouvoir d’achat des ménages diminue.

Lorsque les consommateurs dépensent moins, le chiffre d’affaires des entreprises diminue. La hausse des taux d’intérêt nuit donc aux entreprises d’une double manière. Premièrement, le coût de leurs emprunts augmente. Deuxièmement, la baisse de la demande émanant des ménages affecte leurs marges bénéficiaires. La baisse des profits des entreprises tend à faire chuter le prix de leurs actions.

On le voit, lorsque la Fed augmente son taux directeur, cela réduit le montant dont disposent les entreprises et les ménages pour faire des dépenses, ce qui tend à faire baisser le prix des actions. Et, lorsque la Fed diminue ce taux directeur, elle augmente ces montant disponibles, ce qui tend à faire augmenter le prix des actions. On a donc bien affaire à une corrélation inverse entre les taux d’intérêt et les actions. Dans les autres pays, les banques centrales utilisent des outils et des mécanismes semblables pour impacter les investissements et les achats de consommation.

Comment utiliser la corrélation négative entre taux d’intérêt et actions

Taux d’intérêt et matières premières

On peut essayer d’anticiper l’évolution des indices boursiers liés aux marchés d’actions en essayant de prédire celle des taux d’intérêt. Pour ce faire, on peut analyser le graphique représentant l’évolution d’un rendement obligataire, par exemple le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans. Sur la plateforme TWS, le contrat à terme de symbole 10YSME représente le taux de cette obligation d’État. Mais on peut aussi suivre l’évolution du prix des matières premières. Dans son ouvrage intitulé Intermarket Technical Analysis: Trading Strategies for the Global Stock, Bond, Commodity, and Currency Markets, John Murphy souligne la corrélation positive qui unit le prix des matières et les taux d’intérêt. Lorsque le prix des matières premières augmente, les taux d’intérêt augmentent aussi. Inversement, lorsque le prix des matières premières diminue, les taux d’intérêt diminuent aussi.

Taux d’intérêt – rendement obligataire - John Murphy

C’est ce qu’on a pu observer dans les années 1970. La flambée des prix du pétrole a conduit à une inflation de plus de 10 % et à une hausse des taux d’intérêt. Lorsque, au début des années 1980, le prix des matières premières a commencé à diminuer, l’inflation et les taux ont fait de même.

Pour suivre l’évolution du prix des matières premières, on peut utiliser l’indice Commodity Research Bureau (CRB) Index. Cet indice suit en effet l’évolution du prix des matières premières au niveau mondial. Sur la plateforme TWS, le Lyxor Commodities Refinitiv/CoreCommodity CRB TR UCITS ETF, un ETF qui s’échange sur le marché Euronext Paris, représente l’indice CRB. Lorsque l’indice CRB présente une tendance haussière saine, on peut anticiper une hausse des taux d’intérêt et, conjointement, une baisse des actions. Lorsque l’indice CRB présente une tendance baissière forte, on peut anticiper une baisse des taux d’intérêt et, conjointement, une hausse des actions.

Taux d’intérêt – rendement obligataire - graphique CRB

L’utilisation d’un indicateur/oscillateur

Le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans est particulièrement étudié par les traders. Car il leur permet de suivre l’évolution des taux d’intérêt. Plus particulièrement, il donne une indication précise de la façon dont les taux des prêts immobiliers évoluent. Pour anticiper les mouvements futurs des taux d’intérêt, on peut donc chercher à identifier des signaux d’achat ou de vente sur le graphique du rendement du 10 ans. Sur le graphique hebdomadaire ci-dessous du contrat future 10YSME, on peut voir que le RSI se situe tout près de son niveau 70, en zone de surachat. On a affaire ici à un signal de vente qui tend à annoncer une baisse de ce rendement obligataire.

Taux d’intérêt – rendement obligataire - graphique 10YSME

Mais les signaux que fournit un graphique peuvent être trompeurs. Il est recommandé de chercher la confirmation d’un signal d’achat ou de vente envoyé par le RSI à l’aide d’un autre graphique. On peut utiliser la corrélation négative entre les taux d’intérêt et les actions pour chercher cette confirmation sur le graphique d’un indice représentant le marché des actions. Un signal d’achat envoyé sur le graphique du S&P 500 confirmerait un signal de vente sur le graphique du taux du 10 ans. Et un signal de vente sur le graphique du S&P 500 confirmerait un signal d’achat sur le graphique du taux du 10 ans. Le graphique hebdomadaire ci-dessous du S&P 500 montre que le RSI approche de son niveau 30. S’il passait sous ce niveau, il indiquerait un marché survendu et lancerait un signal d’achat, confirmant ainsi le signal de vente sur le graphique du contrat 10YSME ci-dessus.

Taux d’intérêt – rendement obligataire - graphique S&P 500

L’utilisation de lignes de support/résistance

Taux d’intérêt – rendement obligataire - graphique S&P 500 avec moyenne mobile

En 2020-2021, le S&P 500 et le rendement des bons du Trésor américain à 10 ont évolué dans le même sens. Après le déclin lié à la pandémie de COVID-19, les courbes de l’un et de l’autre se sont redressées pour manifester une tendance haussière. Sur le graphique hebdomadaire ci-dessous, on peut voir le contrat 10YSME amorcer en août 2020 un mouvement haussier, comme l’indique la ligne de tendance verte orientée vers le haut. De même, sur le graphique hebdomadaire ci-dessus, on peut voir le S&P 500 amorcer au printemps 2020 un mouvement haussier, comme l’indique la pente ascendante de la moyenne mobile. Lorsque deux marchés dont les tendances sont généralement orientées dans des directions opposées évoluent dans le même sens, l’investisseur avisé doit en prendre note. La corrélation négative qui unit ces deux marchés fait que cette convergence temporaire annonce un renversement de tendance imminent sur l’un d’entre eux.

Taux d’intérêt – rendement obligataire - graphique 10YSME avec ligne de tendance

Le contrat 10YSME a franchi la ligne de résistance sous laquelle il évoluait (cf. notre ligne pointillée rouge) en même temps ou presque que la chute du S&P 500 au début de l’année 2022. Cette cassure, qui s’est accompagnée d’un gap haussier, confirmait le renversement de tendance qui s’amorçait sur le marché des actions. Le S&P 500 a entamé un déclin qui l’a fait passer sous la barre des 3900 points, après avoir atteint un sommet à 4796,57 points en janvier 2022.

L’utilisation de lignes de tendance

On peut également utiliser la cassure d’une ligne de tendance sur un marché pour obtenir la confirmation d’une indication sur le graphique du marché corrélé. En janvier 2022, le cours du S&P 500 a franchi sa la ligne de tendance ascendante sur le graphique hebdomadaire ci-dessus (cf. notre ligne pointillée verte). Cette cassure a confirmé l’existence d’une forte tendance haussière sur le marché des rendements obligataires.

Investir dans les actions via LYNX

Vous voulez exploiter la corrélation négative entre les taux d’intérêt et les actions pour négocier des actions ? LYNX vous permet de négocier les actions de presque toutes les sociétés cotées en bourse dans le monde entier. Avec LYNX, vous avez accès à près de 150 bourses dans 33 pays différents. Découvrez notre offre pour profiter des effets saisonniers sur les marchés financiers :

Compte-titres professionnel via LYNX

Vous souhaitez ouvrir un compte-titres pour votre entreprise et investir les actifs de votre société dans des titres ? Renseignez-vous dès maintenant sur notre compte-titres pour les clients professionnels : En savoir plus sur le compte-titres professionnel via LYNX

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour