Investir dans les warrants

Les warrants sont des produits bien connus utilisés pour protéger un portefeuille ou pour effectuer des investissements ciblés afin de générer du rendement. Malgré l’utilisation générale de ce produits, des questions peuvent subsister quant au fonctionnement et aux caractéristiques de ce type de produit.

Le présent sommaire explique ce que sont les warrants, comment ils fonctionnent et à quoi ils peuvent servir.

Attention : les warrants sont des produits complexes. Les transactions sont réservées aux investisseurs qui comprennent la nature et la portée de leurs possibilités, les obligations et les risques liés au trading des warrants.

Les warrants sont des instruments financiers émis par les banques et d’autres institutions financières et s’échangent en bourse. Les warrants peuvent être répartis en produits d’investissement et en fonction du style de trading.

Les warrants sont des produits dérivés, ce qui signifie que leur valeur provient d’un autre titre (valeur sous-jacente). Certains warrants confèrent le droit à leur détenteur d’acheter ou de vendre une valeur sous-jacente (par exemple, une action) à l’émetteur à un prix convenu. Cette forme de règlement est appelée livraison physique. Une autre possibilité est que le détenteur jouit du droit de recevoir un paiement en espèces lié à la valeur sous-jacente à un moment donné (par exemple, les warrants indiciels). Cette méthode de règlement s’appelle le règlement en espèces.

Les warrants peuvent être émis pour des titres tels que les actions et les ETFs, indices, obligations, devises ou matières premières.

Le spectre des instruments financiers échangés sous forme de warrants a évolué au fil du temps. Il est dès lors difficile de définir les caractéristiques spécifiques de tous les warrants. Les warrants couvrent toute une série de profils de risque, objectifs d’investissement et rendements attendus.

Ce sommaire contient un aperçu des caractéristiques communes et une description générale de la plupart des types de warrants. L’objectif principal de cette brochure est de fournir des informations générales sur les warrants et sur les risques liés au trading des warrants. Avant d’acheter des warrants, vous devez comprendre les conditions et les risques des warrants en question. Vous devez lire le document contenant les informations sur ceux-ci (une déclaration d’information sur le produit ou dans certains cas une circulaire rédigé(e) par l’émetteur des warrants et demander conseil auprès de votre banque ou de votre courtier.

Il existe deux types de warrants : les warrants call et les warrants put. À titre de facilité, la valeur sous-jacente des warrants utilisée dans le présent sommaire sont les actions. Les warrants call et put sont exposés dans les exemples suivants.

Warrants Call

Un warrant call confère le droit à son détenteur d’acheter une valeur sous-jacente à l’émetteur un prix convenu avant une date précise. Les warrants call s’inscrivent souvent dans le cadre d’une nouvelle émission d’actions ou de titres d’emprunts d’une entreprise. L’objectif d’un warrant call est d’inciter les investisseurs potentiels à investir dans les nouvelles actions ou obligations. Les warrants call peuvent souvent être soustraits du certificat des actions ou obligations et s’échangent séparément sur les places boursières majeures.

Warrants call : exemple

Le dernier prix de vente des actions Facebook (FB) est de 180 $. Un warrant de neuf mois est disponible pour FB à 180 $. Un acheteur de ce warrant a le droit d’acheter des actions FB à 180 $ par action et ce, à tout moment, jusqu’à la date d’échéance. Pour ce droit, l’acheteur paie un prix d’achat à l’émetteur du warrant. Pour exercer ce droit d’acheter les actions FB au prix indiqué, l’acheteur doit exercer le warrant à la date d’échéance ou avant celle-ci.

Warrants put

Un warrant put confère le droit (mais pas l’obligation) à son détenteur de vendre une certaine quantité d’une valeur sous-jacente à un prix convenu avant une date précise. Un warrant put est une option émise par l’entreprise pour revendre un certain nombre d’actions régulières de l’entreprise à un prix fixé à l’émetteur.

Warrants put : exemple

Un instrument possible serait un warrant Facebook (FB) de neuf mois à 180 $. Un acheteur de ce warrant a le droit de vendre (mais pas l’obligation) des actions FB à 180 $ par action et ce, à tout moment, jusqu’à la date d’échéance. Pour ce droit, l’acheteur paie un prix d’achat à l’émetteur du warrant put. Pour exercer ce droit de vendre les actions FB au prix indiqué, l’acheteur doit exercer le warrant à la date d’échéance ou avant celle-ci.

Si le warrant call ou put est exercé, la valeur sous-jacente est échangée au prix indiqué. Il s’agit du prix d’exercice. La dernière date d’exercice du warrant, est appelée la date d’échéance. Il existe deux styles d’exercice : le style américain : son détenteur peut l’exercer à tout moment jusqu’à l’échéance et le style européen : le warrant ne peut être exercé qu’à la date d’échéance.

Grâce à la vaste gamme de warrants disponibles, ces instruments peuvent être utilisés comme complément à d’autres stratégies d’investissement et de trading.

Malgré leurs différences, les warrants présentent toute une série d’avantages communs. Il est important de peser le pour et le contre avant de vous lancer dans les warrants.

La gestion des risques

À l’achat, les warrants put vous permettent de vous couvrir contre une possible baisse de la valeur de vos actions. Les warrants call couvrent les risques des positions short ouvertes à ce moment-là.

Le temps de décider

Lorsque vous achetez un warrant call, le prix d’achat est en quelque sorte scellé.  Le détenteur du warrant call dispose du délai jusqu’à la date d’échéance pour décider d’exercer ou non le warrant et d’acheter la valeur sous-jacente. L’acheteur d’un warrant put a également le temps de décider de vendre ou non les actions sous-jacentes.

La spéculation

La facilité du trading des warrants permet de les négocier sans pour cela avoir l’intention de les exercer de fait. Si un investisseur s’attend à une hausse du marché, il peut acheter des warrants call. S’il s’attend à une baisse du marché, il peut vendre des warrants put. Dans les deux cas, les warrants peuvent être vendus avant l’échéance pour prendre le gain ou limiter la perte.

L’effet de levier

Grâce aux warrants, vous pouvez partiellement vous exposer à une valeur sous-jacente. Par conséquent, un warrant permet de disposer d’un effet de levier, ce qui signifie que des petites fluctuations de la valeur du sous-jacent peuvent se traduire par d’importantes fluctuations de la valeur du warrant. Les gains et les pertes potentiels sont plus élevés. Vous trouverez plus d’informations quant à l’effet de levier dans un prochain chapitre de la présente brochure.

La dispersion

Les warrants vous permettent de diversifier votre portefeuille. Que la référence soit un indice, un fonds ou un panier, les warrants vous permettent de vous exposer aux évolutions du cours d’un marché plus vaste ou d’un secteur et ce, en une seule transaction.

Des pertes limitées

Le montant maximal de la perte est limité au montant payé par le détenteur du warrant.

Les warrants ne sont pas standardisés.  Il existe toute une panoplie de warrants et les caractéristiques des warrants émis par les différents émetteurs peuvent varier fortement.

La plupart des warrants présentent les caractéristiques suivantes :

La valeur sous-jacente

Les warrants s’échangent pour toute une série de titres tels que les actions, les indices et les matières premières. Ces titres sont désignés par le terme « valeur sous-jacente ».

Les warrants ont un effet dilutif : lorsque l’investisseur exerce sont warrant call, il reçoit des nouvelles actions émises au lieu de recevoir des actions déjà émises.

La méthode de règlement

Il y a lieu de faire une distinction entre la livraison physique et le règlement en espèces. Dans le cas d’une livraison physique, les warrants sont réglés par la livraison physique de la valeur sous-jacente. Par exemple, si vous exercez un warrant call sur des actions General Electric (GE), l’émetteur vous transfère la quantité d’actions GE.

Le règlement en espèces signifie que l’émetteur paie le montant du warrant en espèces à son détenteur. Si le warrant est dans la monnaie, alors c’est la différence entre le prix d’exercice du warrant et le prix de la valeur sous-jacente qui est payée au détenteur.

La date d’échéance

La date d’échéance correspond à la date de fin de validité du warrant. Il s’agit de la dernière date d’exercice du warrant. À la fin de ce jour-là, le warrant arrive à échéance ainsi que le droit d’exercice de ce warrant.

Lorsque le warrant est exercé, l’émetteur doit livrer la valeur sous-jacente ou la réceptionner ou procéder au paiement en espèces conformément aux conditions du warrant.

Le prix d’exercice

Le prix d’exercice est le montant à payer lors de l’exercice du warrant :

  • par le détenteur du warrant à l’instance émettrice, s’il s’agit d’un warrant call ;
  • ou par l’émetteur du warrant à son détenteur, s’il s’agit d’un warrant put.

Le prix d’exercice est généralement fixé au moment de l’émission du warrant. Le prix d’exercice peut être adapté durant la durée du warrant si un événement concernant l’entreprise se produit pouvant influencer la valeur de l’actif sous-jacent, comme l’octroi d’un bonus ou la scission d’actions. Pour la plupart des warrants, le prix d’exercice est libellé en monnaie locale, comme l’euro. Le prix d’exercice des warrants dont la référence est un indice est quant à lui libellé en points et dans le cas de certaines matières premières et devise, le prix est libellé en monnaie étrangère.

Le ratio de conversion

Le ratio de conversion porte sur le nombre de warrants à exercer pour que la valeur sous-jacente soit transférée.

Certains warrants sont convertis sur une base 1:1, tandis que le détenteur doit parfois exercer deux warrants ou plus pour pouvoir vendre ou acheter une seule valeur sous-jacente.

Pour le reste, plus le ratio de conversion est élevé, moins le prix du warrant est élevé. Un warrant dont le ratio de conversion est de 2:1 s’échange à près de la moitié du prix d’un warrant qui se convertit à 1:1.

Vous devez tenir compte du ratio de conversion lorsque vous comparez différents warrants qui ont la même valeur sous-jacente et vous devez vous assurer que vous comparez des warrants qui portent sur une seule action.

Vérifiez d’abord si le prix d’exercice, la date d’échéance et d’autres caractéristiques majeures sont les mêmes pour les warrants que vous comparez. Pour comparer par action, multipliez ensuite le prix de chaque warrant par le ratio de conversion du warrant.

La formation du prix des warrants dépend du type de warrant. Les facteurs qui peuvent influencer le prix des warrants sont également des facteurs qui influencent l’évaluation des paiements échelonnés. Notez que ceux-ci tiennent compte d’autres variables telles que les flux de dividendes perçus à terme par le titulaire. La valeur marchande d’un warrant peut être scindée en valeur temps et valeur intrinsèque. Différents facteurs influencent la valeur intrinsèque et la valeur temps d’un warrant.

La valeur intrinsèque

La valeur intrinsèque d’un warrant repose sur la différence entre le prix d’exercice du warrant et le prix de la valeur sous-jacente.

Un warrant call a de la valeur intrinsèque si le prix du marché de l’action sous-jacente se situe au-dessus du prix d’exercice. Un warrant put a de la valeur intrinsèque si le prix du marché de l’action sous-jacente se situe sous le prix d’exercice.

Si la valeur intrinsèque est positive, le warrant est alors dit dans la monnaie. Un warrant dans la monnaie ou en dehors de la monnaie n’a aucune valeur intrinsèque.

 Le prix d’exercice  Warrant Call  Warrants put
 < cours sous-jacent  dans la monnaie  en dehors de la monnaie
 = cours sous-jacent  à la monnaie  à la monnaie
 > cours sous-jacent  en dehors de la monnaie  dans la monnaie

 

La valeur temps

La valeur temps correspond au prix du warrant restant situé au-dessus de la valeur intrinsèque.

Un warrant qui est dans la monnaie ou en dehors de la monnaie n’a aucune valeur intrinsèque, son prix se compose dès lors uniquement de la valeur temps. Un warrant dans la monnaie a une double composante : la valeur intrinsèque et la valeur temps.

Prenez par exemple les actions Apple (AAPL) qui cotent pour le moment à 235 $, et un warrant dont le prix d’exercice est de 230 $ et qui s’échange à 8 $.

La valeur intrinsèque de ce warrant est de 5 $ (le prix de l’action de 235 $ moins le prix d’exercice de 230 $). Les 3 $ restants correspondent à la valeur temps du warrant.

La valeur temps diminue au fil du temps. On parle d’érosion. À l’échéance, la valeur temps du warrant est nulle.

La valeur temps de warrants qui ont la même date d’échéance peut varier. Le warrant dans la monnaie contient la plus grande valeur temps et plus le prix d’exercice est éloigné du prix des actions actuel, moins la valeur temps du warrant est élevée. La valeur temps est influencée par de nombreux facteurs.

tijd voor expiratie - beleggen in warrants

La période jusqu’à l’échéance

En règle générale, plus la durée jusqu’à l’échéance est longue, plus la valeur temps du warrant est élevée.

Au fil du temps, la valeur diminue.  L’érosion n’est pas constante, mais celle-ci s’accélère plus la date d’échéance approche. Dans la plupart des cas, le warrant perd un tiers de sa valeur temps au cours de la première moitié de l’échéance restante, et deux tiers au cours de la seconde moitié de l’échéance restante.

Il est essentiel de comprendre que le temps n’est jamais en faveur du détenteur du warrant et qu’un warrant est un instrument financier à durée limitée

La volatilité

Le prix est également influencé par d’autres facteurs. Plus la valeur sous-jacente est volatile, plus le prix du warrant est élevé, à condition que les autres facteurs restent stables.

La volatilité porte sur l’évolution du cours de la valeur sous-jacente, à savoir l’ampleur et la fréquence des mouvements du cours. De manière générale, une volatilité élevée de la valeur sous-jacente se traduira par un prix plus élevé du warrant.

Les taux d’intérêt

Une hausse des taux d’intérêt se traduira par des warrants call plus élevés et des warrants put plus intéressants, si les conditions ne changent pas.

En achetant un warrant call, vous pouvez retarder le paiement de la valeur sous-jacente jusqu’à la date d’échéance du warrant et investir les fonds financiers dans d’autres instruments durant cette période.

Les dividendes

Si l’action est cotée ex-dividende pendant la durée du warrant, le prix d’un call sera moins élevé et le prix d’un put plus élevé que si aucun dividende ne devait être octroyé.

En effet, à la date ex-dividende, le cours de l’action baisse.

Un émetteur est une personne morale qui crée des titres, les enregistre et les vend pour financer ses activités. Les émetteurs peuvent être des sociétés, des fonds de placement, des autorités publiques. Les instances émettrices sont soumises à des règles légales en la matière dans les différentes juridictions.

Les émetteurs de warrants

Seules les banques ou autres institutions financières agréées par une bourse en tant qu’émetteur de warrants sont autorisées à émettre des warrants. Les règles du marché englobent des critères stricts auxquels les émetteurs de warrants doivent répondre pour pouvoir émettre des warrants.

Le rôle des émetteurs de warrants

Les émetteurs jouent un rôle central sur le marché des warrants.

Outre l’émission des warrants, une de leurs fonctions principales est de développer des nouveaux produits pour répondre à la demande des investisseurs.  Au fil des années, les instances émettrices de warrants se sont montrées de plus en plus créatives en termes de structure des produits afin de s’adresser à un public particulièrement large.  Vu que les warrants ne sont pas des produits standardisés, il y a une grande flexibilité permettant de répondre aux besoins spécifiques des investisseurs.

Les autres responsabilités des émetteurs

  • Fournir de la liquidité au marché secondaire ;
  • Remplir les obligations relatives aux informations sur les caractéristiques du produit ;
  • Fournir des informations telles que des tableaux des prix (indicatifs) et du matériel éducatif.

Les obligations market making

Les instances émettrices de warrants doivent respecter des obligations qui s’inscrivent dans un soucis de liquidité du marché pour que les détenteurs puissent vendre leurs warrants.

La plupart des émetteurs choisissent de répondre à leurs obligations en créant un marché.

Market making signifie que l’émetteur veille à maintenir une offre et un volume suffisant sur le marché pendant une certaine période.

Ils permettent la cotation du prix auquel les détenteurs de warrants peuvent vendre pendant la plus grande partie d’une journée de trading habituelle. Les instances émettrices de warrants afficheront dans la plupart des cas le prix de l’offre et de la demande.

Les modèles de prix indicatifs

De nombreux émetteurs de warrants publient chaque jours une matrice des prix de leurs warrants. Celle-ci est indicative.

Cette matrice affiche différents prix de la valeur sous-jacente et du spread de l’offre et de la demande de l’instance émettrice du warrant pour ce prix sous-jacent.

Les modèles de prix indicatifs

De nombreux émetteurs de warrants publient chaque jours une matrice des prix de leurs warrants. Celle-ci est indicative.

Cette matrice affiche différents prix de la valeur sous-jacente et du spread de l’offre et de la demande de l’instance émettrice du warrant pour ce prix sous-jacent.

Ces prix ne constituent aucune garantie et ne sont donnés qu’à titre indicatif. Les changements de la volatilité ou autres variables liées aux prix peuvent se traduire par une divergence du spread à la vente ou l’achat de l’émetteur par rapport à celui spécifié sur la matrice.

La matrice indicative du cours d’un warrant est disponible sur le site web de l’émetteur.

La déclaration d’information relative au produit

Le document informatif contient des informations qui vous aident à évaluer les risques, les avantages, les caractéristiques, les droits et les obligations liées à un warrant ainsi que l’aptitude de l’émetteur à remplir ses obligations.

Vu que les warrants ne sont pas des produits standardisés, il est possible que les différences entre les warrants proposés par les différents émetteurs ou même par un seul émetteur soient considérables. Il est donc important de lire la déclaration d’information relative à un warrant qui peut vous intéresser afin de vous assurer que celui-ci convient à votre situation financière ainsi qu’à vos objectifs.

Le document du warrant est disponible :

  • auprès de l’instance émettrice du warrant ; et
  • sur le site web de celle-ci.

Le trading des warrants comporte certains risques. Ces risques sont spécifiques et vont de pair avec différents profils de risque. N’investissez dans les warrants que si vous comprenez la nature de ceux-ci (y compris vos droits et obligations) et l’ampleur de votre exposition aux risques.

Les risques de marché

La valeur marchande des warrants est influencée par toute une série de facteurs. Le prix des warrants peut baisser ou les warrants peuvent perdre toute valeur à ou avant leur échéance. Les fluctuations du prix de la valeur sous-jacente font également fluctuer le prix d’un warrant mais la fluctuation peut parfois diverger de la fluctuation du prix de la valeur sous-jacente en termes de direction ou de niveau.

La durée de vie limitée

La durée de vie d’un warrant est limitée et influence son prix. Un warrant perd de sa valeur au fil du temps. Plus la date d’échéance est proche, plus la valeur temps diminue.

Le fonctionnement de l’effet de levier

Les warrants se caractérisent par l’effet de levier.  L’effet de levier implique que des petites fluctuations de la valeur du sous-jacent peuvent se traduire par d’importantes fluctuations de la valeur du warrant. Cet effet peut se traduire par des pertes ou des bénéfices plus importants.

La fin ou l’échéance anticipée

Dans certains cas, le warrant peut arriver à terme avant la date d’échéance. Pensez par exemple à l’entrée en vigueur de restrictions ou la suppression de la cotation des titres sous-jacents. La conséquence possible est que vous perdiez votre investissement initial.

Le risque de l’émetteur

Un warrant est un contrat conclu entre vous et l’émetteur. Il est toujours possible que l’émetteur ne soit plus en mesure de remplir ses obligations. Ceci signifie que vous pourriez perdre votre investissement initial. C’est pourquoi vous devez examiner si les risques liés à l’émetteur du warrant sont acceptables ou non.

Le risque de liquidité

Il s’agit du risque que votre warrant ne puisse pas être vendu à un prix raisonnable. Ce cas de figure est possible si le nombre d’ordres pour acheter vos warrants est insuffisant ou si le prix offert en contrepartie est trop faible. Dans certains cas, un manque de volatilité d’une série de warrants peut être la conséquence d’un manque de volatilité au niveau de la valeur sous-jacente.

Le risque de change

Si vous négociez un warrant coté dans une autre devise que l’euro, vous vous exposez au risque de change. Si la devise dans laquelle les warrants sont cotés baisse par rapport à l’euro, alors l’impact sur la valeur de vos actions peut être négatif.

La liquidité et les conséquences sur le prix

Les conditions du marché (par exemple : un manque de liquidité) peuvent augmenter le risque de pertes en compliquant l’exécution de transactions ou la fermeture de positions ouvertes. Dans certains cas, les relations normales entre les prix sont impossibles, par exemple dans des périodes de solide pression acheteuse ou vendeuse ou en l’absence de volatilité dans la valeur sous-jacente.

La majoration des exigences de marge

Pour se protéger et protéger ses clients, Interactive Brokers UK peut à tout moment majorer les exigences de marge imposées à ses clients pour des postions existantes ou des nouvelles positions sur des warrants. Cette décision peut être prise après une forte hausse de la volatilité du titre sous-jacent, lorsque la capitalisation du marché ou le titre sous-jacent chute sous un certain seuil ou pour d’autres raisons. Attention, lorsque les marges sont ajustées, il est possible que le solde sur le compte ne remplisse plus les exigences de marge. Dans ce cas, le courtier procède à la liquidation des positions afin de combler ce solde insuffisant.

Le risque de liquidation  

Lorsque le total des garanties de votre portefeuille passe sous les exigences de marge, Interactive Brokers a le droit de fermer certaines positions sans avis préalable, que ces positions soient rentables ou déficitaires. Si, après la liquidation, votre compte ne remplit toujours pas les exigences de marge et que vous détenez d’autres positions à titre de garantie, Interactive Brokers UK fermera d’autres positions pour combler le déficit de marge. Sachez qu’une liquidation est toujours opérée au meilleur prix de l’offre ou prix de la demande à ce moment-là et que vous ne pouvez en aucun cas influencer le prix final de la transaction. La liquidation peut être opérée à un prix déficitaire et à un moment défavorable à votre égard.

Vous pouvez investir dans des warrants pour différentes raisons. Nous en parcourons brièvement quelques-unes.

L’effet de levier

Les Warrants sont proposés avec différents effets de levier qui varient en fonction du type de warrant. L’effet de levier signifie qu’une petite fluctuation du prix de la valeur sous-jacente peut avoir un impact élevé sur le changement de prix du warrant.

Scénario : une fluctuation de 5 % du cours de l’action sous-jacente

Début septembre, les actions de GE s’échangeaient à 13,68 $ et le warrant GE à 0,47 $. Fin septembre, les warrants s’échangent à 0,68 $ et les actions à 14,44 $, ce qui vous donne un rendement de 44,7 % par warrant (pas sur base annuelle) comparé à un rendement de 5,6 % pour les actions.

Il est important de souligner que l’effet de levier n’est pas à sens unique. Outre le gonflement de vos gains, un warrant peut également considérablement gonfler vos pertes, en fonction du mouvement de la valeur sous-jacente par rapport à la position du warrant. En effet, un mouvement négatif de la valeur sous-jacente se traduira à une importante perte exprimée en pourcentage par rapport à la valeur de votre warrant. L’effet de levier peut donc gonfler vos gains mais aussi vos pertes.

Protéger la valeur de votre portefeuille (hedging)

Grâce aux warrants put, vous pouvez protéger la valeur de votre portefeuille contre une baisse du marché ou des actions en particulier. Les warrants put vous permettent de fixer le prix de vente de la valeur sous-jacente. Cette protection est appelée couverture ou hedging. Une couverture est une transaction qui réduit ou compense le risque d’une position en cours. Les warrants call couvrent les risques des positions short ouvertes à ce moment-là.

Des pertes limitées

Si la valeur du sous-jacent est inférieure au prix d’exercice du warrant à la date d’échéance, alors votre warrant call arrive à échéance sans valeur. Votre perte maximum correspondra au montant payé pour ce warrant. Vous pouvez perdre la totalité de votre investissement dans des warrants mais comparez alors cette perte à l’ampleur de la position que vous avez obtenue grâce à la détention du warrant et ce qu’une position similaire dans la valeur sous-jacente vous aurait coûtée.

Scénario : acheter des warrants call à la place d’actions

Si vous achetez 1.000 warrants call General Motors (GM) au prix marchand actuel de 0,50 $ par warrant, alors le montant maximum que vous pouvez perdre est de 500 $ (0,50 $ x 1.000).

En revanche, ces warrants vous permettent de vous exposer à 10.000 $ d’actions GM, donc une exposition comparable à l’aide d’actions vous coûterait 10.000 $. Si le cours de l’action baisse considérablement, alors vous pourriez perdre bien plus que les 500 $ que vous avez investis dans les warrants.  

Avant d’investir dans un instrument financier, il est important de vérifier si le produit correspond à votre expérience et vos connaissances, votre objectif d’investissement et votre horizon d’investissement. Si vous envisagez d’investir dans des warrants, vous pouvez utiliser les informations suivantes pour évaluer si ce type de produit correspond à votre profil d’investisseur.

Complexité

Investir dans des warrants signifie que vous investissez dans un produit complexe. La présente brochure aborde en détail le fonctionnement et les risques des warrants.

Les warrants sont des produits dérivés dont le prix dépend de la valeur sous-jacente, comme par exemple, un indice ou une action. Grâce à l’effet de levier de l’instrument, une fluctuation du prix de la valeur sous-jacente peut se traduire par un bond ou une chute considérable du cours du warrant. En d’autres termes, les gains ou les pertes peuvent s’accumuler plus rapidement.

Le type d’investisseur

Différents types d’investisseurs sont actifs sur les marchés financiers, dont les investisseurs particuliers et les investisseurs professionnels. Les warrants conviennent tant aux particuliers qu’aux professionnels.

Les connaissances et l’expérience

Avant de vous lancer dans le trading de warrants, il est important de bien examiner les critères de connaissances et d’expérience préconisés. Vu que les warrants sont répertoriés parmi les produits complexes, LYNX BROKER exige une expérience de deux ans au minimum. Parallèlement, il est important que l’investisseur possède des connaissances suffisantes des caractéristiques et des risques liés aux warrants.

La situation financière et la conscience du risque

Le trading des warrants comporte des risques. Avant de vous lancer dans le trading des warrants, vous devez d’abord considérer ces risques et les accepter.

Le trading de warrants implique une perte potentielle de 100 % de l’investissement initial. Une petite fluctuation du prix de la valeur sous-jacente peut avoir un impact élevé sur la formation du prix du warrant. Les gains et les pertes potentiels sont plus élevés à cause de l’effet de levier. Lors de l’achat de warrants, la perte potentielle est limitée à l’investissement initial au maximum (le prix payé pour le warrant). Les pertes potentielles peuvent être supérieures aux exigences de marge initiales. Exceptionnellement, le solde disponible sur le compte de l’investisseur peut être insuffisant.

L’objectif d’investissement

Les warrants sont des instruments financiers à usage multiple, ce produit convient donc à différents objectifs d’investissement, dont la génération de revenus, la couverture contre certains risques et l’anticipation d’une fluctuation de cours moyennant un effet de levier.

Le hedging

Le hedging ou la couverture est une méthode pour réduire son exposition à certains risques. Le hedging contre des risques d’investissement signifie l’utilisation stratégique d’instruments disponibles sur le marché pour compenser le risque lié à d’éventuelles fluctuations négatives du cours.

Les investisseurs peuvent acheter des warrants put pour se protéger par la suite contre une baisse de cours d’un portefeuille d’investissement existant ou d’une action individuelle.

Les investisseurs peuvent également protéger des positions short moyennant des warrants call. Le warrant call est par exemple une stratégie où un investisseur protège une position short existante dans la valeur sous-jacente contre une hausse du prix.

Des investissements ciblés avec l’effet de levier

Un investissement ciblé avec l’effet de levier convient lorsque l’investisseur souhaite investir dans une certaine direction moyennant des warrants. L’effet de levier est créé par l’effet multiplicateur de l’option. Contrairement à l’achat d’actions, votre investissement initial lors de l’achat d’options correspond tout au plus au prix du warrant que vous payez.

Un investisseur qui s’attend à une hausse du marché peut acheter un warrant call. La perte potentielle est limitée au prix d’achat du warrant que vous avez payé. D’autre part, un investisseur qui s’attend à une baisse du marché peut acheter un warrant put pour anticiper et profiter d’un prix à la baisse de la valeur sous-jacente.

L’horizon d’investissement

Il n’existe aucun horizon d’investissement spécifique pour le trading de warrants. Le trading des warrants se prête au cours terme (moins de trois ans), au moyen terme (de trois à dix ans) et au long terme (plus de dix ans).

Le présent sommaire décrit les caractéristiques principales des warrants. Un warrant put confère le droit (mais pas l’obligation) à son détenteur de vendre une certaine quantité d’une valeur sous-jacente à un prix convenu avant une date précise.

Les warrants sont comparables aux options mais les différences entre ces deux produits sont assez importantes. Les warrants sont généralement émis par une entreprise et non par un tiers et dans la plupart des cas, s’échangent de gré à gré et non pas en bourse. La vente à découvert des warrants n’est pas autorisée.  En d’autres termes, vous devez toujours détenir un warrant avant de le vendre.

Contrairement aux options, les warrants ont un effet dilutif. Lorsque l’investisseur exerce sont warrant, il reçoit des nouvelles actions émises au lieu de recevoir des actions déjà émises. La période située entre l’émission et l’échéance des warrants est généralement plus longue que pour les options. Il est ici question d’années et non pas de mois.

Type américain

La nature de l’exercice qui permet au détenteur d’exercer le warrant à tout moment jusqu’à la date d’échéance.

À la monnaie (at-the-money)

Lorsque le prix de la valeur sous-jacente est égal au prix d’exercice du warrant.

Warrant call

Un warrant call confère le droit à son détenteur d’acheter une valeur sous-jacente à l’émetteur un prix convenu avant une date précise.

Delta

Le cours du prix d’un warrant par rapport à une modification du cours de la valeur sous-jacente.

Produit dérivé

Un produit dont la valeur correspond à la valeur d’un produit sous-jacent (par exemple : actions, indices, devises, etc.). Les warrants sont des produits dérivés.

Document « Disclosure »

Il s’agit d’une déclaration d’information sur le produit. L’émetteur transmet cette déclaration à l’investisseur. Ce type de document est également désigné par « product disclosure statement » ou circulaire.

Type européen

Le warrant ne peut être exercé qu’à la date d’échéance.

Date d’échéance

La date où tous les warrant non exercés d’une certaine classe d’actifs arrivent à échéance.

Hedging

Une couverture est une transaction qui réduit ou compense le risque d’une position en cours. Un warrant put peut par exemple servir de couverture pour une position existante dans la valeur sous-jacente. Les warrants call couvrent les risques des positions short ouvertes à ce moment-là.

Dans la monnaie (in-the-money)

Lorsque le prix d’exercice se situe sous (call) ou au-dessus (put) du cours de la valeur sous-jacente.

Market Maker

Les market makers sont tenus de fournir de la liquidité sur le marché moyennant l’offre et la demande pour des séries de warrants.

Titres sous-jacents

Les actions ou autres titres à vendre ou à acheter lors de l’exercice du warrant.

En dehors de la monnaie (out-of-the-money)

Lorsque le prix d’exercice se situe sous (put) ou au-dessus (call) du cours de la valeur sous-jacente.

Émission primaire

L’émission de warrants par l’instance émettrice des warrants à destination du marché primaire.

Warrants put

Un warrant put confère le droit (mais pas l’obligation) à son détenteur de vendre une certaine quantité d’une valeur sous-jacente à un prix convenu avant une date précise.

Marché secondaire

La négociation de warrants sur un marché après l’émission primaire.

Prix d’exercice

Le montant payé par une personne pour la signature du warrant. Il s’agit d’une prime.

Conditions d’émission

Les droits, obligations et conditions du détenteur du warrant et de l’instance émettrice. Ces conditions sont reprises dans le document contenant les informations sur le warrant.

Prix d’exercice

Le prix d’exercice est le prix auquel le titre sous-jacent peut être vendu ou acheté sur le marché lors de l’échange d’un warrant put ou call.

Volatilité

La volatilité mesure l’ampleur du mouvement de l’instrument sous-jacent au cours d’une période donnée.

Séries de warrants

Les warrants identiques ont les même conditions d’émissions, la même valeur sous-jacente et sont émises par le même émetteur à un prix d’exercice identique, avec la même date d’échéance et la même procédure de règlement. Chaque série a un code de warrant individuel.