Investir dans les options

Les options sont un produit d’investissement bien connu. De nombreux investisseurs utilisent les contrats d’option pour protéger leur  portefeuille ou comme investissement direct pour générer du rendement.

Le présent sommaire tente de répondre aux questions qui peuvent subsister quant au fonctionnement et aux caractéristiques de ce type de produit. Découvrez ce que sont les options, comment elles fonctionnent et à quoi elles peuvent servir.

Attention : les contrats d’option sont des produits complexes. Négocier ce produit financier ne convient qu’aux investisseurs qui comprennent le fonctionnement, les droits, les obligations et les risques liés au trading d’options.

Une option est un contrat conclu entre deux parties qui confère à l’acheteur le droit mais pas l’obligation, d’acheter la valeur sous-jacente avant ou à la date d’échéance à un prix d’exercice fixé au préalable. Pour obtenir ce droit, l’acheteur paie une prime au vendeur (émetteur) du contrat d’option.

En général, la quotité des options est de 100 actions. Dans certains cas, la taille du contrat peut être adaptée par exemple en cas d’émission d’actions ou une  restructuration du capital concernant l’action sous-jacente. Dans ce sommaire, les exemples d’options abordés portent sur 100 actions par option. En tant qu’investisseur vous devez tenir compte des frais de transaction effectifs lorsque vous envisagez de négocier des options.

Dans le présent sommaire, le sous-jacent est constitué d’actions. Pour les options sur indice, le fonctionnement est généralement identique. Des options peuvent également être disponibles sur d’autres types de titres, en fonction de l’offre de la bourse.

Il existe deux types d’options : les options call et les options put.

Les options call

Une option call achetée confère le droit, pas l’obligation, d’acheter des actions avant la date d’échéance à un prix d’exercice fixé au préalable. Pour obtenir ce droit, l’acheteur paie une prime au vendeur de l’option call. Le vendeur de l’option call reçoit la prime et a l’obligation de vendre les actions au prix d’exercice lors de l’exercice de l’option.

Exemple d’une option call

Il y a peu, les actions Apple (AAPL) s’échangeaient à 200 $. Une option disponible est l’option call AAPL à 200 $ dont la date d’échéance est de trois mois. L’acheteur du contrat d’option a le droit mais pas l’obligation d’acheter 100 actions AAPL à 200 $ par action à la date d’échéance ou avant celle-ci. Pour obtenir ce droit, l’acheteur paie une prime (le prix d’achat) au vendeur de l’option. Pour exercer le droit et acheter
100 actions AAPL au prix d’exercice de 200 $, l’acheteur doit exercer le droit à la date d’échéance ou avant celle-ci. Pour sa part, le vendeur de l’option call a l’obligation de livrer 100 actions AAPL au prix de 200 $ par action, lorsque l’acheteur exerce sont droit. En échange de cette obligation, le vendeur de l’option reçoit et conserve la prime, que l’option soit exercée ou non.

Les options put

Une option put achetée confère le droit, pas l’obligation, de vendre des actions avant la date d’échéance à un prix d’exercice fixé au préalable. Le vendeur de l’option put reçoit la prime et a l’obligation d’acheter les actions au prix d’exercice lors de l’exercice de l’option.

Exemple d’une option put

Une option disponible est l’option put AAPL à 200 $ dont la date d’échéance est de trois mois. L’acheteur du contrat d’option a le droit mais pas l’obligation de vendre 100 actions AAPL à 200 $ par action à la date d’échéance ou avant celle-ci. Pour obtenir ce droit, l’acheteur paie une prime (le prix d’achat) au vendeur de l’option. Pour exercer le droit et vendre 100 actions AAPL au prix d’exercice de 200 $, l’acheteur doit exercer l’option à la date d’échéance ou avant celle-ci. Le vendeur de l’option put est obligé d’acheter les actions AAPL à 200 $ par action si l’option est exercée. Comme pour les options call, le vendeur de l’option reçoit et conserve la prime, que l’option soit exercée ou non.

Style d’exercice

Lors de l’exercice d’une option call ou put, les actions s’échangent à un prix fixé au préalable. Il s’agit du prix d’exercice. La date d’échéance est celle du dernier jour où il est possible d’exercer l’option. On distingue deux styles d’exercice. Si l’option est de style américain, son détenteur peut l’exercer à tout moment jusqu’à l’échéance ; si l’option est de style européen, le règlement en espèces à lieu à la date d’échéance. La plupart des options négociées sont de style américain tandis que les options sur indice sont généralement de style européen.

Les options offrent des opportunités multiples aux investisseurs. Il existe toutes sortes de stratégies d’options. Les options comportent également des risques à prendre en compte lorsque vous décidez d’investir dans des options.

La gestion des risques

Vous pouvez protéger votre portefeuille contre une baisse éventuelle du cours des actions achetées à l’aide d’options put (achetées).

Le délai de décision

Lorsque vous achetez une option call, le prix des actions sous-jacentes est compris dans le prix d’achat. Le détenteur de l’option call a la possibilité d’exercer l’option avant ou à la date d’échéance et d’acheter les actions sous-jacentes. Idem pour l’acheteur d’une option put, qui a le temps de décider de vendre les actions sous-jacentes ou non.

La spéculation

La facilité du trading des options permet de négocier des options sans avoir l’intention de les exercer de fait. Si un investisseur s’attend à une hausse du marché, il peut acheter une option call. Si un investisseur s’attend à une baisse du marché, il peut acheter une option put. Dans les deux cas, les options peuvent être achetées avant l’échéance pour prendre le profit ou limiter la perte.

L’effet de levier

L’effet de levier permet de booster les rendements avec une mise initiale moins élevée qu’avec un investissement direct dans la valeur sous-jacente. Utiliser l’effet de levier est bien plus risqué qu’un investissement direct dans les actions sous-jacentes. Le trading d’options permet aux investisseurs de profiter d’une fluctuation du cours d’une action sans avoir à payer le prix plein de l’action.

La dispersion

Les options permettent entre autres de diversifier le portefeuille avec un investissement initial moins élevé que lors de l’achat direct des actions sous-jacentes.

La génération de revenus

Outre les dividendes éventuels, vous pouvez également générer des revenus supplémentaires  en émettant des options call sur des actions de votre portefeuille. C’est également le cas pour les actions achetées sur marge. En vendant une option, vous recevez directement la prime d’option. Vous conservez cette prime d’option. Il est toutefois possible que vous soyez assigné et que vous devez accomplir votre obligation de livraison des actions sous-jacents au prix d’exercice.

La simplicité du trading d’options sur des actions et sur des indices est due aux spécifications standardisées d’un contrat d’option :

  1. La valeur sous-jacente
  2. La taille du contrat
  3. La date d’échéance
  4. Le prix d’exercice
  5. La prime

De componenten van een optiecontract zijn als volgt:

1. La valeur sous-jacente

Les options sont négociées sur différents types de titres tels que les actions, les indices et les devises. Ces valeurs sous-jacentes sont appelés « actif sous-jacent », « titre sous-jacent » ou tout simplement « sous-jacent ». La valeur sous-jacente doit être cotée en bourse. Les émetteurs de la valeur sous-jacente ne participent pas à la sélection des spécifications contractuelles d’une option. Les options sont émises par des tiers. Les calls et les puts d’une valeur sous-jacente sont répartis dans différentes classes d’actifs.

2. La taille du contrat

Sur la plupart des bourses d’options, la taille du contrat d’une option est standardisée sur 100 actions sous-jacentes.  Ceci signifie que la valeur d’un contrat d’option représente 100 actions sous-jacentes. La taille du contrat peut être adaptée, par exemple en cas d’émission de nouvelles actions ou d’une restructuration du capital concernant l’action sous-jacente. Pour ce qui est des options sur indices, la valeur contractuelle est fixée à une certaine valeur par point d’indice (par exemple :
10 € par point pour les options sur l’Euro Stoxx 50). La valeur contractuelle correspond au cours de l’indice multipliée par la valeur par point d’indice (par exemple : pour un indice de 3.000 points, un contrat d’option représente donc une valeur de 3.000 x 10 € = 30.000 €).

3. La date d’échéance

Les options ont une date d’échéance et expirent aux jours fixés par la bourse. La date d’échéance est le jour où toutes les options d’une série en particulier qui n’ont pas été exercées arrivent à échéance. Il s’agit toujours du dernier jour de négociation de cette série en particulier. Pour les options, il s’agit le plus souvent du troisième vendredi du mois. Certaines bourses proposent également des options journalières ou hebdomadaires dont les dates d’échéance dérogent à la règle.

4. Le prix d’exercice

Le prix d’exercice est le prix auquel les actions sous-jacentes sont achetées ou vendues lors de l’exercice de l’option. Les bourses fixent le prix d’exercice des options et proposent toute une série de prix d’exercice disponibles avec une date d’échéance identique. Les nouveaux prix d’exercice sont ajoutés lorsque le cours de l’action sous-jacent change. Une série de prix d’exercice vous permet de adapter plus efficacement vos prévisions de fluctuation du sous-jacent à votre position sur l’option. Les prix d’exercice peuvent également être adaptés par exemple en cas d’émission de nouvelles actions ou d’une restructuration du capital concernant l’action sous-jacente.

5. La prime

La prime est le prix de l’option convenu entre l’acheteur et l’émetteur de l’option. C’est la seule composante des options qui n’est pas déterminée par la bourse. Pour calculer la prime totale d’une option dont le contrat est de taille standard, il suffit de multiplier la prime affichée par le nombre d’actions par contrat (généralement 100). Par exemple : une prime de 1.15 € représente une prime totale de 115 € (1.15 € x 100). Pour calculer la prime totale d’une option Euro Stoxx 50, une option sur indice, il suffit de multiplier la prime affichée par le multiplicateur de l’indice. La prime du contrat d’option est égale à 80 € et le multiplicateur de l’indice est de 10. La prime totale s’élève alors à 800 € par contrat.

Lorsque vous envisagez d’investir dans des options, il est important de bien comprendre la méthode de calcul d’une prime d’option. Les primes évoluent en continu en fonction de différents facteurs dont les fluctuations du cours du sous-jacent et la durée jusqu’à l’échéance. Une prime d’option a une double composante : la valeur intrinsèque et la valeur temps. Différents facteurs influencent la valeur intrinsèque et la valeur temps d’une option.

La valeur intrinsèque

La valeur intrinsèque est la différence entre le prix d’exercice de l’option et le prix du marché du sous-jacent à un moment donné. La valeur intrinsèque n’est jamais négative. Elle est toujours égale ou supérieure à zéro.

La valeur temps

La valeur temps est le montant qu’un investisseur est prêt à payer pour la probabilité que le marché évolue à son avantage pendant la durée de l’option. La valeur temps variera entre dans la monnaie et à la monnaie. La variation des options à la monnaie sera la plus forte. Plus l’option approche de sa date d’échéance, plus sa valeur temps décroît. On parle de l’érosion de la valeur temps.

La probabilité que l’option soit ou reste rentable diminue à mesure que se rapproche la maturité de l’option. La valeur temps s’évapore de l’option. L’incidence du temps qui passe n’est pas constante mais croissante au fur et à mesure que se rapproche l’échéance de l’option.

La valeur temps - guide options

Plus l’option approche de sa date d’échéance, plus sa valeur temps décroît.

Les options call

Par exemple, une action Apple du mois de juin (AAPL) s’échange à un prix d’exercice de 180 $ et la prime est de 8,50 $. L’action AAPL cote à 185 $. La valeur intrinsèque de l’option est alors de 5 $ car l’acheteur de l’option a le droit d’acheter les actions APPL 180 $ par action, ce qui correspond à 5 $ de moins que le prix du marché actuel. Si la valeur intrinsèque est positive, l’option est dite dans la monnaie. Dans notre exemple, les 3,50 $ restants de prime correspondent à la valeur temps de l’option.

 Prix de l’action AAPL  Prime d’option  Valeur intrinsèque (prix de l’action – prix d’exercice)  Valeur temps (valeur de l’option – valeur intrinsèque)
 185 $  8,50 $  5,00 $  3,50 $

Option call AAPL à prix d’exercice 180 $

Si les actions s’échangent à 179 $ alors l’action n’a aucune valeur intrinsèque. L’option call ne s’exerce qu’à 180 $ ce qui est 1 $ supérieur au prix du marché. Si le prix de l’action est inférieur au prix d’exercice, alors l’option est en dehors de la monnaie. Il faut tenir compte du fait que les options call confèrent à l’investisseur le droit mais pas l’obligation d’acheter les actions sous-jacentes. Si le prix de l’action est inférieur au prix d’exercice, alors il est plus intéressant d’acheter les actions sous-jacentes sur le marché et de laisser expirer le contrat d’option.

Les options put

L’opposé d’une option call est l’option put. Si le prix d’exercice est supérieur au prix du marché d’une action, alors l’option put est dans la monnaie et la valeur intrinsèque de l’option est positive. En exerçant l’option put dans la monnaie, l’acheteur de l’option put peut vendre les actions à un prix plus élevé que le prix du marché actuel. L’acheteur d’une option put APPL juin 190 $ peut, par exemple, vendre les actions APPL à 190 $ si le prix du marché effectif pour des actions APPL est de 185 $. La prime de l’option s’élève à 9,20 $, dont 5 $ en valeur intrinsèque et 4,20 $ en valeur temps. Une option put est en dehors de la monnaie si le prix de l’action est supérieur au prix d’exercice. L’acheteur de l’option put n’exercera alors pas son droit de vendre les actions à un prix inférieur au prix du marché en vigueur.

 Prix de l’action AAPLl  Prime d’option  Valeur intrinsèque (prix de l’action – prix d’exercice)  Valeur temps (valeur de l’option – valeur intrinsèque)
 $ 185  $ 9,20  $ 5,00  $ 4,20

Option call AAPL à prix d’exercice 190 $ 

Il faut tenir compte du fait que les options put confèrent à l’investisseur le droit mais pas l’obligation de vendre les actions sous-jacentes à la date ou avant la date d’échéance. Si le prix de l’action est supérieur au prix d’exercice, alors il est plus intéressant de vendre les actions sous-jacentes sur le marché et de laisser expirer le contrat d’option. Outre les concepts « dans la monnaie » et « en dehors de la monnaie », il existe une troisième concept, à savoir « à la monnaie ». Ces concepts expriment le rapport entre la valeur intrinsèque et le cours du sous-jacent. Les options sont à la monnaie lorsque le prix d’exercice du contrat d’option est égal aux prix du marché de la valeur sous-jacente.

Les dividendes peuvent engendrer un exercice prématuré

À partir de la date ex-dividende d’une action, le cours de l’action tient compte du paiement du dividende à venir par action. Tant les options call que les options put confèrent à l’acheteur ou au vendeur le droit de recevoir le dividende de l’action sous-jacente. Les investisseurs qui optent pour des options doivent toujours surveiller la date ex-dividende ainsi que le montant du dividende car ceux-ci influencent le cours de l’action sous-jacente du contrat d’option. Les paiements de dividende peuvent influencer la probabilité d’un exercice prématuré des contrats d’option comme c’est principalement le cas pour les options à la monnaie.

Le profil de performance ou le graphique de pertes et de profits est une représentation graphique du résultat potentiel d’une stratégie en fonction de différents prix de l’action à une date d’échéance donnée.

Il est possible d’utiliser ces graphiques (« pay-offs charts » en anglais) pour chaque option ou combinaison d’options. Vous trouverez également ces graphiques sur la plateforme de trading LYNX.

Acheter une option call

À titre illustratif, nous prenons une option call Apple (AAPL) juin 180 $ dont la prime s’élève à 8,50 $. Le seuil de rentabilité de l’acheteur de l’action call est le prix d’exercice de l’option plus la prime d’option payée pour l’achat de l’option. Dans notre exemple, il s’agit de 188,50 $ (180 $ + 8,50 $).

Le profil de performance indique que si APPL cote sous les 188,50 $ à la date d’échéance, l’acheteur de l’option call enregistre une perte non réalisée. La perte maximale que peut enregistrer l’acheteur de l’option call est la prime d’option payée de 8,50 $. Si le prix des actions AAPL cote au-dessus de 188,50 $, alors l’acheteur de l’option call enregistre un bénéfice. Le profit maximal est illimité. Plus le prix de l’action AAPL est élevé, plus le bénéfice réalisé sur l’option call achetée est élevé.

Acheter une option call - guide sommaire options

Émettre une option call

À titre illustratif, nous prenons une action call Disney (DIS) juin 140 $ dont la prime s’élève à 4,10 $. Le profil de performance indique que l’émetteur de l’option call aura un profit maximal à hauteur de la prime d’option reçue de 410 $.

Si l’émetteur de l’option call ne possède pas la valeur sous-jacente, la perte potentielle est illimitée. Dans ce cas, si le prix de l’action augmente, l’émetteur de l’option devra livrer les actions au prix d’exercice lors de l’exercice de l’option. Ce prix d’exercice est inférieur au prix de marché des actions.

Le seuil de rentabilité de l’émetteur de l’option call est le prix d’exercice de l’option plus la prime d’option reçue. Dans notre exemple, le seuil de rentabilité (break-even) se situe à 144,40 $.

Emettre une option call - guide sommaire options

Acheter une option put

À titre illustratif, nous prenons une option put Netflix (NFLX) juin 310 $ dont la prime s’élève à 12,60 $. Le profil de performance indique que l’acheteur de l’option call aura une perte maximale à hauteur de la prime d’option payée (1.260 $).

Le seuil de rentabilité est le prix d’exercice de l’option moins la prime d’option payée. Plus le prix de l’action se situe sous les 297,40 $, plus le bénéfice réalisé par l’acheteur de l’option put est élevé. Le profit maximal potentiel est réalisé si le prix de l’action chute à 0 $.

Acheter une option put - guide sommaire options

Émettre une option put

À titre illustratif, nous prenons une option put Boeing (BA) juin 340 $ dont la prime s’élève à 7,70 $. Le profil de performance indique que l’émetteur de l’option put aura un profit maximal à hauteur de la prime d’option reçue (770 $).

Le seuil de rentabilité est le prix d’exercice de l’option moins la prime d’option reçue. Dans notre exemple, le seuil de rentabilité se situe à 332,30 $. Si le prix de l’action cote en dessous de 332,30 $, alors l’émetteur de l’option put enregistre une perte. La perte maximale est enregistrée si le prix de l’action chute à 0 $.

Emettre une option put - guide sommaire options

Les options ne conviennent pas à tous les investisseurs. N’investissez dans des options que si vous avez bien compris les risques liés au trading des options. Avant de vous lancer dans les options, vous devez évaluer votre expérience, vos objectifs de cours, vos moyens financiers et d’autres considérations pertinentes.

Les risques du marché

La valeur vénale ou la valeur marchande des options est influencée par toute une série de facteurs.

La date d’échéance

Les options ont une date d’échéance et donc une durée limitée. Plus l’échéance de l’option est éloignée, plus la valeur temps est importante. Et vice versa. Plus l’échéance de l’option se rapproche, plus la valeur temps de l’option diminue. Il est important de vérifier si l’échéance de l’option en question est suffisamment éloignée de son échéance pour pouvoir réaliser votre objectif.

L’effet de levier

L’investissement initial dans l’option peut être relativement faible comparé à la valeur contractuelle totale à laquelle vous vous exposez. Ce qui se traduit par un effet de levier. Un mouvement relativement faible du marché peut avoir un impact important sur la valeur de l’option. L’impact peut être positif ou négatif. L’effet de levier peut engendrer des profits considérables mais il peut également engendrer des pertes considérables.

La possibilité de pertes illimitées

L’émission d’options comporte des risques bien plus considérables contrairement à l’achat d’options. Lors de l’émission d’une option, la prime reçue est fixée si vous exécutez la transaction. Pourtant, les pertes potentielles peuvent être bien plus élevées que la prime d’option reçue. Un émetteur d’une option ne possédant pas la valeur sous-jacente, s’expose à des pertes potentielles illimitées.

L’appel de marge

Vous pouvez perdre la totalité des sommes versées sur votre compte-titres LYNX. Vos obligations relatives à un contrat d’option émis ne se limitent pas aux exigences de marge. Si le marché évolue à l’inverse de votre position ou si les exigences de marge ont augmenté, il est possible que vous soyez amené à verser un solde supplémentaire pour pouvoir conserver votre position. Si vous n’êtes pas en mesure de répondre aux exigences de marge, LYNX aura le droit de fermer votre position. Vous êtes seul responsable des possibles pertes subies.

La risque de liquidité

Les Market Makers ou teneurs de marché jouent un rôle crucial en assurant la liquidité sur les marchés des options. Les Market Makers cotent des prix bid-ask. Par conséquent, votre stratégie dépend des prix affichés par les Market Makers.

La ratio liquidité et prix

Certaines conditions du marché, comme le manque de liquidité, augmentent le risque de pertes. En cas de manque de liquidité, il est plus difficile d’exécuter des transactions comme la clôture de positions existantes. En ce qui concerne le prix des options, les conditions du marché peuvent diverger des conditions habituelles. Pensez par exemple à des périodes de solide pression acheteuse ou vendeuse, une volatilité élevée sur le marché ou s’il n’y a pas de volatilité dans la valeur sous-jacente.

Le risque de change 

Si vous négociez des options cotées en devises autres que l’euro, vous vous exposez au risque de change. Si la devise dans laquelle l’option est cotée baisse par rapport à l’euro, alors l’impact sur la valeur de vos options peut être négatif.

La majoration des exigences de marge 

Pour se protéger et protéger ses clients, Interactive Brokers UK peut à tout moment majorer les exigences de marge imposées à ses clients pour des postions existantes ou des nouvelles positions sur des options. Cette décision peut être prise après une forte hausse de la volatilité du titre sous-jacent, lorsque la capitalisation du marché ou le titre sous-jacent chute sous un certain seuil ou pour d’autres raisons. Attention, lorsque les marges sont ajustées, il est possible que le solde sur le compte ne remplisse plus les exigences de marge. Dans ce cas, le courtier procède à la liquidation des positions afin de combler ce solde insuffisant.

Le risque de liquidation

Lorsque le total des garanties de votre portefeuille passe sous les exigences de marge, Interactive Brokers a le droit de fermer certaines positions sans avis préalable, que ces positions soient rentables ou déficitaires. Si, après la liquidation, votre compte ne remplit toujours pas les exigences de marge et que vous détenez d’autres positions à titre de garantie, Interactive Brokers UK fermera d’autres positions pour combler le déficit de marge. Sachez qu’une liquidation est toujours opérée au meilleur prix de l’offre ou prix de la demande à ce moment-là et que vous ne pouvez en aucun cas influencer le prix final de la transaction. La liquidation peut être opérée à un prix déficitaire et à un moment défavorable à votre égard.

Vous pouvez investir dans des options pour différentes raisons. Nous en parcourons brièvement quelques-unes.

Générer des revenus

Une des stratégies les plus accessibles est l’émission d’options sur des actions que vous possédez déjà en portefeuille. Voici deux scénarios qui conviennent à cette stratégie. Dans les deux cas, vous vous exposez au risque de devoir vendre vos actions au prix d’exercice mais en contrepartie, vous conservez la prime d’option reçue. Il y a de fortes chances que ce soit le cas dans un marché fortement à la hausse.

Scénario 1 : vous émettez des options que vous possédez déjà en portefeuille

Imaginez que vous avez 100 actions Apple (AAPL). Le prix actuel est de 200 $ et vous êtes satisfait si vous pouvez vendre vos actions à 210 $. Vous voyez qu’une option call qui expire le mois prochain, cote pour le moment à 1,15 $. Depuis la plateforme de trading LYNX, vous émettez cette option call dont le prix d’exercice s’élève à 210 $ pour 1,15 $ (115 $). Dorénavant, vous êtes obligé de vendre à tout moment vos actions AAPL à 210 $ et ce, jusqu’à la date d’échéance. La prime d’option que vous avez reçue pour cette obligation s’élève à 115 $.

Scénario 2 : vous achetez des actions et vendez des options simultanément

Imaginez que vous envisagez d’acheter 100 actions APPL mais que vous souhaitez diminuer votre mise. Dans ce cas, vous pouvez par exemple acheter 100 actions AAPL à 200 $ et en même temps émettre une option call d’un mois à 210 $ et recevoir
1,15 $. Ce revenu supplémentaire de 115 $ réduit la mise totale de l’achat des actions. Vous êtes obligé de vendre vos actions AAPL à 210 $ et ce, dès maintenant jusqu’à la date d’échéance.

Protéger la valeur de vos actions

Cette stratégie vous convient si vous possédez des actions et que vous vous attendez à une baisse de la valeur de celles-ci. Sans les options, le seul choix possible est d’attendre que cette baisse se produise ou de vendre vos actions. 

Scénario 1 : vous émettez des options pour vous protéger d’une dépréciation

Les scénarios précédents décrivent comment générer des revenus supplémentaires moyennant l’émission d’options sur des actions que vous possédez en portefeuille. L’émission d’options call peut également générer des revenus supplémentaires et compenser une dépréciation des actions achetées. Imaginez que l’action AAPL cote à 200 $ environ, alors vous pouvez émettre une option call dont le prix d’exercice s’élève à 190 $ pour une prime égale à 12 $. La valeur de vos actions peut donc baisser de 12 $ avant d’enregistrer une perte. Si le prix de l’action baisse à 188 $, votre perte sur vos actions sera partiellement compensée par les 12 $ de prime d’option reçus. Si l’action continue de baisser, ces 12 $ de prime d’option que vous avez reçus ne suffiront pas pour compenser la totalité de la perte. Si l’AAPL cote au-dessus des 190 $ à la date d’échéance alors l’option est exercée. 

Scénario 2 : vous achetez des options put

Imaginez que vous possédez 100 actions AAPL et que vous pensez que le prix va diminuer. L’émission d’options call comme décrite ci-dessus permet de compenser votre perte dans une certaine mesure. Il est fort probable que vous voulez avoir la garantie de pouvoir vendre vos actions durant une certaine période à un certain prix. Dans ce cas, vous pouvez par exemple acheter une option put AAPL dont la durée est d’un mois et le prix d’exercice de 200 $. À cet effet, vous payez par exemple 4 $. Si le prix par action baisse effectivement, alors vous pouvez vendre vos actions à 200 $ l’unité jusqu’à la date d’échéance. Si le prix par action devait quand même rester au-dessus de 200 $, alors vous pouvez laisser expirer l’action sans valeur ou éventuellement la clôturer avant la date d’échéance.

Anticipez et profitez des fluctuations des prix des actions sans à avoir à les acheter

Moyennant des options, vous pouvez profiter d’un mouvement à la hausse ou à la baisse des actions sous-jacentes. Nous parcourons brièvement quelques exemples. 

Scénario 1 : achetez des options call si vous vous attendez à une hausse

Profitez d’une hausse de la valeur des actions sous-jacentes en achetant des options call. Imaginez que vous vous attendez à une hausse de la valeur AAPL. Vous n’avez pas envie de payer 200.000 $ pour acheter 100 actions APPL. C’est pourquoi vous décidez d’acheter une option call dont la durée est de 3 mois et le prix d’exercice est de 210 $. À cet effet, vous payez 4,50 $ (450 $). Si AAPL cote au-dessus de 210 $, alors la valeur de votre option call augmente. Vous pouvez dès lors éventuellement clôturer l’option avant la date d’échéance et réaliser un profit. Vous n’avez pas besoin d’acheter les actions. Si malgré vos attentes, les actions AAPL devaient quand même baisser, vous pouvez éventuellement clôturer votre position et recevoir la prime payée antérieurement ou laisser expirer l’option sans valeur. Si vous achetez une option call, la perte maximale est limitée à la prime d’option que vous avez payée. 

Scénario 2 : achetez des options put si vous vous attendez à une baisse

Imaginez que vous vous attendez à une baisse de la valeur de l’action AAPL. C’est pourquoi vous décidez d’acheter une option put dont la durée est de 3 mois et le prix d’exercice est de 190 $. À cet effet, vous payez 9,20 $ (920 $). Si la valeur de l’AAPL baisse, la valeur de votre option put augmente. Vous pouvez dès lors éventuellement vendre l’option avant la date d’expiration et réaliser un profit. Si malgré vos attentes, les actions AAPL devaient quand même augmenter, vous pouvez éventuellement clôturer votre position sur l’option et recevoir une prime ou laisser expirer l’option sans valeur. Si vous achetez une option put, vous ne devez pas effectivement négocier la valeur sous-jacente. Tout comme l’achat d’une option call, la perte maximale est limitée à la prime d’option que vous avez payée. 

Moyennant des options sur indice, vous pouvez négocier toutes les actions sous-jacentes d’un indice en une seule transaction

L’achat d’une option call peut vous donner du temps supplémentaire pour décider d’acheter l’action sous-jacente ou non. En contrepartie, vous payez une prime qui ne représente qu’une fraction du prix de l’action sous-jacente effective. Moyennant l’option call, vous fixez un prix par action pour pouvoir acheter plus tard les actions sous-jacentes. Ensuite, vous avez le temps jusqu’à la date d’échéance pour décider d’acheter effectivement les actions sous-jacentes ou non. Les options put fonctionnent de manière similaire. En achetant une option put, vous fixez un prix fixe par action pour pouvoir vendre les actions sous-jacentes ultérieurement, avant la date d’échéance. Vous pouvez éventuellement laisser expirer l’option si le prix par action ne baisse pas comme vous l’aviez prévu. Dans ces deux cas, la prime d’option que vous avez payée, sera votre perte maximale.

Moyennant des options sur indice, vous pouvez négocier toutes les actions sous-jacentes d’un indice en une seule transaction

Anticipez et profitez des fluctuations générales du marché ou couvrez votre portefeuille à l’aide des options call et put sur indice. Par exemple, si vous vous attendez à une hausse du marché mais que vous ne savez pas quelle action acheter, vous pouvez acheter une option call sur l’indice. Vous anticipez alors un mouvement global du marché à la hausse. SI la valeur de l’indice augmente, alors la valeur de votre option call augmente aussi. 

Avant d’investir dans un instrument financier, il est important de vérifier si le produit correspond à votre expérience et vos connaissances, votre objectif d’investissement et votre horizon d’investissement. Vous envisagez d’investir dans des options, alors vous pouvez déterminer si les options correspondent à votre profil à l’aide des points ci-dessous.

La complexité

Investir dans des options signifie que vous investissez dans un produit complexe.  Le présent sommaire aborde en détail le fonctionnement et les risques des options. Les options sont des produits dérivés dont le prix dépend de la valeur sous-jacente, comme par exemple, un indice ou une action. Grâce au multiplicateur du contrat d’option, une fluctuation du prix de la valeur sous-jacent peut se traduire par un bond ou une chute considérable du cours du contrat d’option. Les profits ou les pertes peuvent s’accumuler plus rapidement.

Le trading d’options inclut des droits et des obligations dans le chef de l’investisseur. Évitez les mauvaises surprises et veillez à être informé des caractéristiques du produit vu la nature complexe de cet instrument.

Le type d’investisseur

Différents types d’investisseurs sont actifs sur les marchés financiers, dont les investisseurs particuliers et les investisseurs professionnels.  Les options conviennent tant aux particuliers qu’aux professionnels.

Les connaissances et l’expérience

Avant de vous lancer dans le trading d’options, il est important de bien examiner les critères de connaissances et d’expérience préconisées. Vu que les options sont répertoriées parmi les produits complexes, LYNX exige une expérience de deux ans au minimum.  Parallèlement, il est important que l’investisseur possède des connaissances suffisantes des caractéristiques et des risques liés aux options.

La situation financière et la conscience des risques

Le trading d’options comporte des risques élevés, une distinction étant faite entre l’achat et l’émission d’options. Le trading d’options implique une perte potentielle de 100 % ou en cas d’émission d’options, cette perte peut être supérieure à 100 % de l’investissement initial.

Une petite fluctuation du prix de la valeur sous-jacente peut avoir un impact élevé sur la formation du prix de l’option. Les gains et les pertes potentiels sont plus élevés à cause de l’effet de levier.

Lors de l’achat d’options, la perte potentielle est limitée à l’investissement initial au maximum (la prime d’option payée). En revanche, lors de l’émission d’options, qui ne nécessite pas la possession de la valeur sous-jacente, les risques sont considérablement plus élevés. La perte potentielle de l’émission non couverte d’une option call est infinie en théorie. La perte potentielle de l’émission non couverte d’une option put augmenter jusqu’à ce que la valeur sous-jacente ait perdue toute sa valeur. Les pertes potentielles peuvent être supérieures aux exigences de marge initiales. Exceptionnellement, le solde disponible sur le compte de l’investisseur peut être insuffisant.

L’objectif d’investissement

Les options sont des instruments financiers à usage multiple, ce produit convient donc à différents objectifs d’investissement, dont la génération de revenus, la couverture contre certains risques et l’anticipation d’une fluctuation de cours moyennant un effet de levier.

La génération de revenus

Il est possible de générer des revenus en émettant des options call sur des actions détenues en portefeuille. Lorsqu’une option call est émise, l’investisseur reçoit une prime d’option. En fonction de l’évolution du cours de la valeur sous-jacente, il est possible que l’investisseur soit amené à livrer les actions.  Si le cours reste sous le prix d’exercice de l’option émise, alors la prime d’option est conservée. Des revenus sont donc générés.

Le hedging

Le hedging ou la couverture est une méthode pour réduire son exposition à certains risques. Ceci signifie que des options sont utilisées pour gérer des fluctuations du prix d’autres produits financiers et/ou réduire les pertes possibles.

Les investisseurs peuvent acheter des options put pour se protéger par la suite contre une baisse de cours d’un portefeuille d’investissement existant ou d’une action individuelle. L’achat d’une option put sur une action que vous possédez déjà est également désigné par l’achat d’un put de protection (protective put).

Les investisseurs peuvent également protéger des positions short moyennant des options. Le call de protection (protective call) est par exemple une stratégie où un investisseur protège une position short existante dans la valeur sous-jacente contre une hausse du prix en achetant une option call.

L’anticipation des fluctuations de prix avec un effet de levier

Lorsqu’un investisseur souhaite anticiper sur des fluctuations d’une valeur sous-jacente avec un effet de levier, il peut le faire moyennant des options. L’effet de levier est créé par l’effet multiplicateur de l’option. Contrairement à l’achat d’actions, votre investissement initial lors de l’achat d’options correspond tout au plus à la prime d’option que vous payez. Une option sur actions standard signifie que vous possédez en fait 100 actions moyennant un investissement inférieur à la valeur de ces 100 actions.

Un investisseur qui s’attend à une hausse du marché peut acheter une option call. La perte potentielle est limitée à la prime d’option payée au maximum. D’autre part, un investisseur qui s’attend à une baisse du marché peut acheter une option put pour anticiper et profiter d’un prix à la baisse de la valeur sous-jacente.

L’horizon d’investissement

Il n’existe aucun horizon d’investissement spécifique pour le trading d’options. Le trading d’options convenir au cours terme (moins de trois ans), au moyen terme (de trois à dix ans) et au long terme (plus de dix ans). Les marchés n’ont pas l’habitude de proposer des options à long terme. Les options les plus échangées ont une échéance à court terme qui peut varier de quelques semaines à six mois.

Le présent sommaire vous a déjà fait découvrir ce qu’implique un contrat d’option. Le trading d’options fonctionne dans les deux sens, à savoir qu’il y a toujours un acheteur ou un vendeur par contrat. Ce fonctionnement peut ensuite être résumé comme suit :

Option call acheteur

  • Paie une prime d’option
  • Droit d’exercer l’option et d’acheter les actions
  • Profite d’une hausse du prix
  • Perte limitée, profit potentiel illimité
  • Possibilité de vendre l’option avant l’échéance

Option call vendeur

  • Reçoit une prime d’option
  • Obligation de vendre les actions à l’exercice
  • Avantage du temps qui passe
  • Profite d’une baisse du prix ou d’un prix qui stagne
  • Perte potentielle illimitée, profit limité
  • Possibilité de racheter l’option avant l’échéance

Option put acheteur

  • Paie une prime d’option
  • Droit d’exercer l’option et de vendre les actions
  • Profite d’une baisse du prix
  • Perte limitée, profit limité jusqu’à ce que le cours baisse à 0
  • Possibilité de vendre l’option avant l’échéance

Option put vendeur

  • Reçoit une prime d’option
  • Obligation d’acheter les actions à l’exercice
  • Avantage du temps qui passe
  • Profite d’une hausse du prix ou d’un prix qui stagne
  • Perte limitée à un prix d’actions de zéro, profit limité
  • Possibilité de racheter l’option avant l’échéance

Modifications de contrats d’option

Des modifications de contrats d’option peuvent survenir à la suite de différents événements concernant la valeur sous-jacente. Par exemple : le changement du nombre d’actions par contrat d’option et/ou du prix d’exercice de l’option en cas d’une émission de nouvelles actions ou d’une restructuration du capital concernant la valeur sous-jacente.

Type américain

Style d’exercice d’une option qui permet à l’acheteur du contrat d’exercer son droit sur l’option à tout moment jusqu’à l’échéance.

À la monnaie (at-the-money)

Lorsque le prix de la valeur sous-jacente est égal au prix d’exercice d’un contrat d’option.

Option call

Un contrat d’option qui permet à l’acheteur d’acheter un nombre d’unités d’une valeur sous-jacente fixé au préalable (le plus souvent 100) à un prix convenu à l’avance et ce, à la date ou avant la date d’échéance convenue.

Delta

Le delta mesure la sensibilité de la valeur d’une option aux variations de la valeur de son sous-jacent.

Produit dérivé

Un produit dont la valeur correspond à la valeur d’un produit sous-jacent (par exemple : actions, indices, obligations, matières premières, devises, etc.). Les options sont un exemple de produit dérivé.

Type européen

La valeur de l’option est réglée en espèces à la date d’échéance uniquement.

Date d’échéance

La date où toutes les options non exercées d’une certaine classe d’actifs arrivent à échéance.

Juste valeur (faire value)

La valeur en théorie d’une option calculée à l’aide d’une option modèle.

Classe d’options

Tous les contrats d’option qui représentent la même valeur sous-jacente.

Volatilité implicite

La volatilité implicite mesure l’amplitude des variations de la valeur sous-jacente et s´obtient en calculant la volatilité correspondant au prix actuel de l´option.

Dans la monnaie (in-the-money)

Une option avec de la valeur intrinsèque.

Valeur intrinsèque

La différence entre la valeur marchande de la valeur sous-jacente et le prix d’exercice de l’option.  Ne peut jamais être inférieure à 0.

Stratégie de buy-write

L’achat et la vente simultanés d’une option call tout en possédant un nombre de titres équivalent à l’action correspondante.

Buy to close

Une transaction qui implique qu’un investisseur rachète une option déjà émise pour fermer la position.

Acheteur

L’acheteur d’un contrat d’option.

Option à long terme

Une option qui arrive à échéance dans deux ans ou plus.

Market Maker

Les teneurs de marché ont l’obligation d’assurer la liquidité sur le marché des options en émettant des prix bid et ask pour certaines séries d’options.

Marge

Il s’agit d’un montant à retenir découlant des obligations d’un contrat d’option.

Multiplicateur

Le multiplicateur est fréquemment utilisé pour des options sur actions et sur indices.  Normalement, celui-ci est de 100, ce qui signifie qu’un contrat d’option représente 100 unités sous-jacentes.

Valeur sous-jacente

Les actions ou d’autres titres sur lesquels est basé le prix d’un produit dérivé.

Open interest (positions ouvertes)

Le nombre de contrats d’option ouverts sur le marché pour une série d’options en particulier.

Open buy

Une transaction par laquelle une partie devient l’acheteur d’une option.

Open sell

Une transaction par laquelle une partie devient l’émetteur d’une option.

Série d’options

Tous les contrats d’option qui représentent la même classe d’actifs et la même date d’échéance.

En dehors de la monnaie (out-of-the-money)

Pour une option call : lorsque le prix de la valeur sous-jacente est inférieur au prix d’exercice d’un contrat d’option.

Pour une option put : lorsque le prix de la valeur sous-jacente est supérieur au prix d’exercice d’un contrat d’option.

Prime

Le montant que l’acheteur d’une option paie à l’émetteur de l’option pour ouvrir la position. La prime correspond au prix marchand de l’option.

Option put

Un contrat d’option qui permet à l’acheteur de vendre un nombre d’unités de la valeur sous-jacentes fixé au préalable à un prix convenu à l’avance et ce, à la date ou avant la date d’échéance convenue.

Émetteur

Le vendeur d’un contrat d’option.

Valeur temps

La valeur temps est le montant qu’un investisseur est prêt à payer pour la probabilité que le marché évolue à son avantage pendant la durée de l’option. Celle-ci est influencée par le temps restant jusqu’à l’échéance, la volatilité et les prévisions du marché.

Assignation

L’assignation aléatoire de la valeur sous-jacente à un émetteur d’un contrat d’option.

Prix d’exercice

Le prix par valeur sous-jacente à payer à l’acheteur (option call) ou à l’émetteur (option put) lors de l’exercice du contrat d’option.

Sell to close

Une transaction qui implique qu’un investisseur vend une option déjà achetée pour fermer la position.

Volatilité

L’ampleur des variations du cours d’un certain produit ou dans un marché en particulier.

Allocation aléatoire

Une méthode d’assignation de l’exercice d’une option à un émetteur d’une série d’option en particulier.