Restrictions des transactions d’actions suisses | LYNX propose une solution

L’Union européenne et la Suisse ne parviennent toujours pas à conclure un nouvel accord de partenariat. La tension est à son comble depuis que Bruxelles a refusé de renouveler le régime d’équivalence accordé à la bourse suisse.

La réaction des Suisses ne s’est pas faite attendre. En effet, à partir de lundi, les bourses européennes ne pourront plus proposer d’investissements dans les actions suisses. Il ne sera donc plus possible de négocier des actions suisses sur les marchés européens.

Dans le présent article, nous abordons les conséquences possibles de ce conflit et ce que les investisseurs peuvent faire :

  • Le contexte
  • Que faire maintenant ?
  • Décision de l’UE
  • Décision de la Suisse
  • Conclusion

Accès aux actions suisses

Le contexte

Si l’UE et la Suisse ne parviennent définitivement pas à se mettre d’accord, il sera plus compliqué de négocier des actions suisses. Tout a commencé par le refus de l’UE de prolonger l’équivalence boursière accordée à la bourse suisse. L’UE entend mettre les Suisses sous pression tant que Berne n’aura pas signé l’accord institutionnel. Il serait donc plus compliqué pour les investisseurs européens de négocier des actions suisses sur la bourse de Zurich.

La Suisse a déclenché des mesures de représailles en interdisant aux bourses européennes la négociations d’actions suisses. Concrètement, ces actions ne se négocient plus que sur la bourse primaire suisse. Ces actions sont cotées à la SIX en francs suisses. Cette réponse vise à protéger la bourse suisse et toutes les bourses européennes sont obligées de collaborer.

Ces mesures entrent en vigueur dès le 1er juillet.

Que faut-il faire maintenant ?

Si vous n’envisagez pas de négocier ces actions, n’y touchez pas. La détention d’actions reste possible et une solution devra bien être trouvée à un moment donné. En effet, la valeur sous-jacente des sociétés ne change pas. Si vous avez besoin de liquidité, il existe différentes solutions. Vous pouvez par exemple décider de vendre vos actions mais vous ne pourrez peut-être plus les racheter lundi prochain. Cette opération engendre des frais de transaction et limite vos possibilités de trading pour ces actions.  Cette incertitude peut tout autant devenir une source d’opportunités pour les investisseurs.

Selon Aquis Exchange Plc et Cboe Europe, si vous possédez des actions suisses cotées en euros et négociées sur les marchés européens, alors celles-ci ne s’échangent plus. Par conséquent, vous ne pourrez plus en acheter ni en vendre dès lundi. Pour éviter que vous vous retrouviez avec des actions dont vous ne pouvez rien faire, LYNX vous propose une solution. LYNX prend les investisseurs au sérieux et souhaite leur permettre de trader des actions le plus longtemps possible. Si, par la suite, il ne serait plus possible de négocier des titres européens en Suisse, LYNX les convertira gratuitement en titres cotés sur le listing primaire à la Six de Zurich.

Restrictions des transactions d’actions suisses

Décision de l’UE

L’Union européenne a décidé de ne pas prolonger l’équivalence boursière dont bénéficie la bourse suisse, ce qui devrait compliquer la tâche des investisseurs européens désireux de négocier sur la bourse suisse. Cette dérogation arrive à terme le 30 juin, il s’agit d’un outil de pression pour que les Suisses rejoignent la table des négociations.

Décision de la Suisse

Pour protéger sa bourse interne, les Suisses ont riposté en déclenchant des mesures radicales. Les autorités suisses interdisent aux bourses européennes de proposer des investissements dans les actions suisses si Bruxelles n’accorde pas l’équivalence boursière à la Suisse. De ce fait, les cotations sur les bourses européennes sont impossibles. Or, pour quand même pouvoir proposer de la liquidité aux investisseurs, ces actions sont converties en actions suisses appréciées en francs suisses. Les investisseurs ont quand même la possibilité de négocier des actions si les bourses européennes ne pourraient plus le permettre.

conclusion actions suisses

Conclusion

Si la Suisse et l’Union européenne ne parviennent pas à un accord avant lundi, les actions de sociétés cotées en bourse à Zurich ne pourrons plus être négociées sur les marchés européens. LYNX accompagne ses clients et convertira gratuitement les actions à la bourse primaire afin que vous conserviez de la liquidité dans votre portefeuille.

Négocie des actions suisses chez LYNX

LYNX vous donne la possibilité d’acheter ou de vendre des actions de quasi toutes les sociétés notées mondialement en bourse. Vous accédez à plus de 100 bourses dans plus de 25 pays. Consultez l’offre :

drapeau-suisse-logo
Chrislain Tshiamanga

Chrislain Tshiamanga

Expert financier

Chrislain Tshiamanga est spécialiste en finance et investissement chez LYNX. Lisez ces articles sur le Portail Bourse de LYNX Ou Twitter.

Plus:

Articles similaires

Contact icon Appelez le
(+33) 09 75 18 73 93
Contact icon Contactez nous par courriel
info@lynxbroker.fr
Contact icon Commencez un chat avec
un collaborateur