En quoi consiste l’arbitrage et comment s’en servir pour réaliser du bénéfice sans prendre de risques ?

Le trading permet de réaliser du bénéfice mais aussi d’enregistrer des pertes. En effet, le trading est une activité qui comporte des risques. Quid s’il existait une méthode pour tirer profit du marché sans prendre trop de risques ? En bourse, l’arbitrage est une technique qui peut vous aider à réussir vos investissements sans prendre trop de risques.

Le présent article est consacré à l’arbitrage et à la manière dont vous pouvez vous en servir.

Les sujets abordés dans cet article dédié à l’arbitrage en bourse :

  • L’arbitrage en bourse, c’est quoi au juste ?
  • La différence avec le day trading
  • Les formes d’arbitrage
  • Une méthode sans risques pour réaliser du bénéfice ?

Arbitrage bourse

arbitrage bourse - arbitrage strategie - arbitrage fond trading

L’arbitrage en bourse, c’est quoi au juste ?

L’arbitrage consiste à acheter des titres à un prix bas sur un marché et les revendre immédiatement à un prix plus élevé sur un autre marché. De nombreux titres sont en effet proposés par différentes places boursières. Prenons comme exemple fictif une action cotée à l’AEX à Amsterdam et au Nasdaq à New York. Les prix de cette action peuvent varier légèrement d’une bourse à l’autre pendant une période assez courte et c’est justement de cette petite divergence que l’arbitrage entend profiter.

Ces différences sont identifiées par des algorithmes. Il convient alors d’acheter l’action en question à la bourse où celle-ci est la moins bien cotée et de la revendre immédiatement à la bourse où son cours est légèrement plus élevé. En procédant de la sorte moyennant une grande quantité d’actions, il est possible de réaliser un gain considérable. Mais comment expliquer ces divergences au niveau du prix ? Celles-ci sont dues au fait que les bourses ne sont pas efficaces à 100 %. Les différences entre les prix ne durent que quelques secondes, il faut donc être en mesure de réagir rapidement. L’achat et la vente d’une action en particulier (ou d’un autre titre) sur différentes bourses « gomment » alors cette différence de prix.

La différence avec le day trading

En anticipant des fluctuations de cours et en vendant immédiatement les actions le même jour de négociation, le lien entre l’arbitrage et le day trading est vite fait. Pourtant, il existe une grande différence. Le day trading consiste à anticiper une potentielle future hausse d’une action sur la base de l’analyse technique notamment. Dans le cas de l’arbitrage, l’analyse technique ne joue absolument aucun rôle. La seule chose qui compte, c’est la différence entre les prix d’un titre identique sur différentes places boursières.

L’arbitrage compare le cours d’une action sur deux bourses au même moment. Le bénéfice est réalisé grâce à la différence entre le prix auquel l’action est achetée et le prix de la bourse où l’action est vendue.

L’arbitrage repose donc sur un constat objectif du prix à un moment donné et non sur une spéculation d’une éventuelle hausse de l’action. En pratiquant l’arbitrage, le  bénéfice est quasi garanti. Le seul risque est que les deux transactions ne soient pas effectuées assez rapidement et que les prix affichés ne correspondent pas aux deux prix d’exécution.

arbitrage bourse - arbitrage strategie - types arbitrage

Les formes d’arbitrage

Il existe différentes formes d’arbitrage. Nous nous limitons aux formes d’arbitrage sur les marchés financiers.

L’arbitrage sur différents marchés

Outre la négociation d’une action dont la valeur diffère d’une bourse à une autre, il est également possible d’utiliser l’arbitrage autrement. L’arbitrage s’applique aussi pour profiter des différences de prix du marché des devises dans les données de courtiers voire même de banques.

Par exemple : deux banques ont fixé un tarif différent pour la paire EUR/USD. La banque A achète un euro à 1,16 $ et le vend à 1,17 $. La banque B achète un euro à 1,18 $ et le vend à 1,19 $. Un investisseur pourrait donc acheter des euros auprès de la banque A, à 1,17 $ et les revendre immédiatement à la banque B, qui rachète un euro à 1,18 $.

Grâce à ces différences de prix, vous pouvez donc profiter du marché des devises. Cette pratique est moins courante qu’auparavant. En effet, de nos jours, les courtiers et les banques disposent plus rapidement de données plus précises. Le marché des devises a lui aussi évolué et les possibilités d’arbitrage au sein de ce marché disparaissent petit à petit.

L’arbitrage convertible

L’arbitrage convertible est une forme d’arbitrage visant à réaliser du bénéfice en s’exposant à des risques plus réduits. L’investisseur possède alors une obligation d’entreprise convertible ainsi qu’une position short sur des actions de cette entreprise. Cette méthode permet de réduire les risques car les fluctuations du prix de l’obligation d’entreprise sont moins fougueuses comparé au cours des actions de cette entreprise.

Une obligation convertible est une dette à taux d’intérêt fixe d’une entreprise qui rapporte des intérêts à l’investisseur. Ces obligations se distinguent d’obligations d’entreprise normales. Il est donc possible de convertir telle obligation en un nombre d’actions fixé au préalable. La conversion de l’obligation en actions peut avoir lieu à des moments donnés au cours de la durée de l’obligation. La conversion est décidée par le propriétaire de l’obligation d’entreprise.

Si le prix de l’action devait baisser, alors l’investisseur profiterait de sa position short sur l’action, alors que l’obligation d’entreprise convertible est le plus souvent exposée à des risques qui sont moins élevés. En bref, une baisse du cours de l’action devrait donc permettre de générer du bénéfice sur la position short et une perte moins élevée que celui-ci avec l’obligation convertible.

Et vice versa. En cas de hausse de l’action, la perte subie avec la position short devrait être limitée car le bénéfice réalisé grâce à l’obligation convertible la compenserait. Si le cours des actions évolue à l’horizontale pendant une période prolongée, alors l’obligation convertible qui octroie des intérêts devrait permettre de couvrir les frais liés à la position short. Dans ce cas, vous ne perdez pas d’argent à cause des frais liés à cette position short.

Sachez que cette stratégie n’est pas fréquente de nos jours. L’arrivée des ordinateurs et des logiciels hyperrapides ont permis de remédier à ce type de divergences sur la plupart des marchés.

Arbitrage triangulaire

L’arbitrage triangulaire consiste à négocier trois paires de devises auprès de trois banques ou courtiers différents afin de réaliser du bénéfice grâce aux écarts de prix temporaires sur le marché des devises.

Il est important que ces devises soient échangées auprès de trois banques ou courtiers différents. Sachez que les banques et les courtiers consacrent beaucoup de temps et d’efforts pour appliquer un système de prix efficace et éviter que les clients profitent de ces écarts et autres possibilités d’arbitrage.

En bref, vous échangez vos euros contre des dollars à la banque A. Échangez ensuite ces dollars contre des livres sterling à la banque B et enfin, échangez ces livres contre des euros à la banque C. Au final, vous devriez normalement avoir plus d’euros qu’au début.

L’opération n’est pas simple et comporte des risques. Les écarts de prix sont souvent minimes. L’arbitrage triangulaire est une méthode bien souvent utilisée par des investisseurs professionnels qui disposent de beaucoup de capital.

Une méthode sans risques pour réaliser du bénéfice ?

Acheter une actions pour la revendre ensuite à un prix supérieur au prix d’achat permet de réaliser du bénéfice. Mais acheter des actions implique toujours une exposition aux risques car il est impossible de savoir si le cours d’une action va augmenter ou diminuer. Si le cours diminue, alors un investisseur peut perdre plus que sa mise. Le trading d’actions comporte donc des risques.

En revanche, si vous achetez une action et que vous savez avec certitude que vous allez la vendre à un prix plus élevé alors la transaction est quasi sans risques. L’arbitrage profite donc des petites imperfections du marché pour réaliser du bénéfice.

Les différences entre deux actifs identiques sur différentes bourses sont minimes et éphémères. L’arbitrage requiert des algorithmes et du logiciel spécifiques et cette technique ne convient pas à tous les investisseurs. Si vous détectez de telles différences, vous pouvez bien évidemment essayer d’en tirer profit. Mais vu les frais de transaction à payer, il est fort probable que les bénéfices soient assez insignifiants si vous n’avez pas utilisé des moyens importants. Il n’est pas à exclure que les taux de change jouent en votre défaveur. Prenons l’exemple ci-dessous : l’action Facebook est cotée en USD au Nasdaq et en EUR à la bourse allemande IBIS.

arbitrage bourse - arbitrage strategie - Facebook

Vu que l’arbitrage a recours à différentes bourse, il est possible que la devise utilisée varie d’une bourse à une autre. Il convient d’en tenir compte lorsque vous achetez et vendez. Il vous faudra déjà investir une quantité importante pour que cette opération soit rentable après avoir déduit l’ensemble des frais.

Investir dans des actions chez LYNX BROKER

LYNX BROKER vous donne la possibilité d’investir dans des actions de presque chaque société cotée en bourse dans le monde entier. Vous accédez à près de 100 bourses dans 30 pays. Consultez notre offre :

meilleurs dividendes actions européennes illustration pile de pièces
Chrislain Tshiamanga

Chrislain Tshiamanga

Expert financier

Chrislain Tshiamanga est spécialiste en finance et investissement chez LYNX BROKER. Lisez ces articles sur le Portail Bourse de LYNX BROKER Ou Twitter.

Articles similaires