Citation finance : Top 15 des adages célèbres en bourse

Vendez en mai et partez, mais n’oubliez pas de revenir en septembre. C’est peut-être l’adage boursier le plus connu. Dans le monde de l’investissement, il est coutume d’utiliser des citations sur la bourse.

De nombreuses citations sur la finance ont vu le jour après une certaine tendance observée sur les marchés. Mais à quoi servent-elles justement ?

Dans cet article, découvrez les citations sur la finance les plus célèbres. Quelle est leur signification et leur origine ? Et plus important encore : sont-elles corrects ?

Citation finance

citation finance illustration carnet et lettres

1) « Vendez en mai et partez mais n’oubliez pas de revenir en septembre »

C’est probablement le dicton le plus ancien et le plus célèbre du monde de l’investissement. Cette citation sur la bourse a vu le jour à Londres dans les années 1930. Sa formulation d’origine était la suivante : « Sell in may and go away, buy again on St Leger Day ». Ce dicton fait référence à l’habitude des aristocrates, des marchands et des banquiers de quitter la ville pendant les mois chauds d’été. St. Leger’s Day est une célèbre course hippique qui se tient à la mi-septembre pour marquer la fin de l’été.  Ce dicton a été repris de l’autre côté de l’Atlantique par les traders qui partaient en vacances entre le Memorial Day (fin mai) et le Labour Day (début septembre).

Concrètement, ce dicton signifie que les rendements et les volumes sont décevants durant les mois d’été à cause de l’absence des professionnels sur les marchés. Ce dicton a déjà été examiné à de nombreuses reprises ces dernières décennies. Que les bourses affichent les meilleurs rendements en moyenne entre les mois d’octobre et avril s’est avéré exact. Le rendement moyen enregistré en mai entre 1929 et 2012 correspond à -0,01 %. Au cours des mois d’été, nous observons des rendements positifs de + 0,7 en juin, + 1,5 en juillet et un gain de 0,7 % en août. Ce qui saute aux yeux, c’est que le mois de septembre est le plus mauvais mois de l’année avec une perte moyenne de 1,1 %. D’un point de vue statistique, le meilleur moment pour prendre position est après la baisse de septembre. Comme toujours, notez que les rendements du passé n’offrent aucune garantie pour l’avenir.

2) « L’Effet Janvier » / « Ainsi va janvier que va le reste de l’année »

Ces deux adages boursiers se ressemblent. L’Effet Janvier a été découvert en 1942 par le banquier Sidney B. Warchel. Il avait en effet a constaté que depuis 1925, les plus petites actions battaient toujours les plus grandes actions au niveau du rendement durant le mois de janvier. Selon l’Effet Janvier, les marchés augmentent souvent pendant le mois de janvier car les investisseurs institutionnels liquident leurs positions perdantes en décembre pour que leurs portefeuilles apparaissent moins fébriles.

Au mois de janvier, ces gestionnaires de fonds réinvestissent ce capital en bourse. Selon certains, le mois de janvier détermine également le reste de l’année en bourse. Si les marchés augmentent en janvier, l’année en bourse devrait être une bonne année. Le banquier a également découvert que les rendements étaient au plus haut lorsque la stratégie est appliquée au cours de la troisième année de mandat d’un président américain. L’effet se faisait davantage ressentir par le passé mais une étude récente de Goldman Sachs a révélé que l’effet à considérablement diminué et que les chances d’avoir un bon mois de janvier sont de 50-50.

3) « I don’t like Mondays »

Le lundi matin du 29 janvier 1979, une jeune femme ouvrait le feu sur une école élémentaire à San Diego. Son motif ? Ne pas aimer les lundis. Le chanteur Bob Geldof écrivit la chanson « I don’t like Mondays » après avoir appris la fusillade. En 1997, des économistes constatent que les marchés financiers augmentent souvent les vendredis et qu’ils baissent les lundis. Les mauvaises nouvelles annoncées pendant le week-end ne sont digérées que le lundi par les investisseurs.

Différents krashs boursiers ont eu lieu un lundi. Pensez au lundi noir en 1987 et plus récemment, au lundi 24 août 2015 lorsque les marchés s’effondraient à cause des inquiétudes persistantes à l’égard de la croissance chinoise. Et c’est à la suite de ces différents faits qui ont marqué l’histoire que cette citation fut introduite dans le jargon financier.

4) « On n’essaie pas d’attraper un couteau qui tombe » 

Difficile d’affirmer précisément à quel moment cet citation sur la finance a été découverte par le grand public. Pensez ici à l’action d’une société notable qui dévisse. Vous flairez ici une bonne affaire qu’il serait dommage de laisser passer. Il faut donc faire vite et sauter sur l’occasion sans trop réfléchir à la cause de la chute. Mais ne vous laissez pas aveugler par vos émotions.

En effet, ce n’est pas pour rien si une action chute si intensément.  Comparez-la à un couteau qui tombe. Si vous essayez de l’attraper, vous pourriez vous faire très mal. Il vaut donc mieux donner le temps à l’action de se remettre avant de prendre une décision hâtive.

5) « Si vous ne supportez pas la chaleur, sortez de la cuisine »

En 1942, dans un contexte de conflits, le président américain de l’époque, Harry S. Truman rétorquait à un soldat « Si vous ne supportez pas la chaleur, sortez de la cuisine ». En bref, ce que voulait dire Truman est qu’il ne faut pas vous mettre dans une position si vous savez que vous n’y supporterez pas la pression. Dans le monde de la bourse, cette citation appliquée à la finance signifie qu’il vaut mieux s’abstenir d’investir si vous n’êtes pas capable de faire face aux fluctuations considérables de la bourse.

citation finance illustration miniature

6) « Acheter la rumeur et vendre la nouvelle »

Cette citation célèbre sur la finance fait partie des meilleurs dictons boursiers. Achetez quand la rumeur commence à circuler et vendez dès que celle-ci est confirmée. Nous observons régulièrement que les hausses des bourses ou des actions sont le reflet d’anticipations.  Dès que les rumeurs sont confirmées, les cours repartent très souvent à la baisse.

7) « La tendance est votre amie »

Cette expression est très en vogue parmi les analystes techniques. Les marchés suivent des tendances, aller à contre-sens de celles-ci peut faire mal à votre portefeuille. La tendance du marché est votre amie, suivez-là et augmentez vos chances d’obtenir un rendement plus élevé.

8) « En bourse, on monte par l’escalier et on descend par l’ascenseur »

En effet, le rythme de croissance des marchés est bien souvent plus lent que les baisses, qui peuvent aller très vite. Ceci s’explique par le fait que les investisseurs vendent souvent dans un état de panique lorsque la courbe s’inverse vers le bas. Sans oublier le fait que de nombreux investisseurs investissent sur marge. Ils sont souvent amenés à réduire leurs positions pour créer une sorte d’effet domino, ce qui entraîne à son tour la baisse des cours des actions.

Ce phénomène s’est observé récemment sur les bourses. Le S&P 500 augmentait de 2.400 points à 2.900 points en l’espace d’un an.  La baisse de 2.940 à 2.400 points fut enregistrée en l’espace de trois petits mois seulement (d’octobre à fin décembre). Un exemple encore plus frappant est le krash de 2008. Les actions avaient alors effacé une hausse de 5 ans en l’espace d’un an et demi.

9) « Achetez les creux »

Achetez les creux (« Buy the dip » en anglais) est une expression célèbre en bourse. Comme celle-ci l’indique, il est recommandé d’acheter les creux de marché. À long terme, les cours des actions remontent toujours. Le rendement historique moyen des actions se situe aux alentours de 6 à 7 %, dividende inclus. Mais méfiez-vous car cette citation sur la finance n’est pas tout à fait exacte. Il faut toujours faire attention à ce que vous achetez, la durée de vie d’une entreprise n’est pas infinie. Un creux de 10 % peut se transformer en creux de 50 % ou plus. Les plus prudents achèteront des ETFs sur indices tous les mois et miseront ce qui leur reste à dépenser sur les creux.

10) « Buy low, sell high. Fear, thats the other guy’s problem »

Achetez bas, vendez haut. La peur, ce n’est pas votre problème. Cette citation fut rendue célèbre par le film qui dépeint le monde de la bourse « Un fauteuil pour deux ». Une savoureuse satire des milieux financiers paru en 1983. La conclusion du film est qu’en bourse, il faut mettre ses peurs de côté et acheter bas pour vendre haut.

citation finance illustration ours et taureau

11) « Cash is king »

L’origine de cette citation sur la finance traduite par « L’argent est roi », ou encore par « La trésorerie est reine », est probablement le krash boursier de 1987. Le CEO de Volvo fut le premier à l’utiliser. A ce jour, cette citation est utilisée principalement lorsque les bourses chutent considérablement. Si vous avez de l’argent en réserve, vous pouvez l’utiliser pour ramasser les actions lourdement pénalisées. Cette citation sur la bourse est également utilisée dans le monde des entreprises pour exprimer l’importance d’une trésorerie positive pour assurer la continuité d’une entreprise.

12) « Don’t fight the Fed »

Ce vieil adage boursier dit qu’il ne faut pas se mettre en travers la FED. Cette citation sur la finance résume bien les prévisions de nombreux analystes selon lesquelles les actions ne peuvent qu’évoluer à la hausse à cause de la politique de la banque centrale américaine. Le Quantative Easing (assouplissement quantitatif) serait notamment à l’origine des taux d’intérêt extrêmement bas et une énorme quantité de capital principalement investie sur le marchés boursiers. Cet citation sur la finance est en quelque sorte un clin d’œil aux shorters.

13) « TINA »

L’acronyme « TINA » (There is no alternative en anglais) se traduit en français par « Il n’y a pas d’autre choix ». Bien que cette expression était déjà utilisée en Angleterre au  19e  siècle, sa signification a fortement évolué au fil du temps. Dans les années 1980, Margaret Thatcher qui était alors Premier ministre du Royaume-Uni utilisa cette expression à plusieurs reprises. De nos jours, l’acronyme est surtout utilisé dans le milieu de la bourse. TINA signifie qu’un investisseur n’a d’autre alternative que d’investir en actions. Après la crise des subprimes, les taux d’intérêt se sont retrouvés à des niveaux extrêmement bas, excluant toute alternative aux actions. Prenez les obligations, face à des taux d’intérêt peu élevés, leur rendement est resté énormément faible. Investir dans des matières premières n’était pas non plus intéressant vu que l’inflation faible font baisser leur prix.

14) « If bull markets climb up a wall of worry, then bear markets slide down a slope of hope »

Cette expression américaine signifie que les marchés « bull » surmontent des doutes tandis que les marchés « bear » descendent une pente d’espoir. En bref, le message est qu’il ne faut pas se laisser prendre au piège et subir des informations négatives. Il y aura toujours des raisons de penser que les actions vont changer de cap à un moment ou un nombre, pourtant elles continuent souvent d’augmenter des années durant. Les nombreuses sources d’inquiétude qui se retrouvent partout dans le monde tiennent à l’écart de nombreux investisseurs qui ont les poches encore bien remplies. Une fois cette crainte évanouie, ces investisseurs se tournent eux aussi vers la bourse. Dès que la bourse commence à baisser, de nombreux investisseurs sont encore dans le positif et ils espèrent à chaque rebond que ce sera le bon.

15) « Coupez vos pertes et laissez courir vos gains »

Une leçon importante à retenir. Laissez courir vos gains et coupez rapidement vos pertes. Différentes études ont démontré que l’homme aura plutôt tendance à faire le contraire. En effet, l’homme n’est pas rationnel. L’investisseur aura tendance à mettre au plus vite ses bénéfices à l’abri et en cas de perte, de penser que la situation va s’améliorer. En laissant courir vos trades gagnants et en coupant plus rapidement vos trades perdants, vous obtiendrez un rendement plus élevé. Si vous gagnez 10 % à 5 reprises et que vous perdez 5 % à 5 reprises, vous êtes quand même gagnant, même en vous étant trompé dans 50 % des cas.

Mettez à profit ces citations sur la finance chez LYNX

Chez LYNX, vous pouvez investir sur une large gamme de produits boursiers. Actions, options, ETF, trackers… Chaque investisseur peut trouver la solution idéale pour ses investissements. N’hésitez pas à contacter notre service client pour trouver l’accompagnement nécessaire à l’utilisation du logiciel de trading.

citation finance découvrir gamme LYNX
Chrislain Tshiamanga

Chrislain Tshiamanga

Expert financier

Chrislain Tshiamanga est spécialiste en finance et investissement chez LYNX. Lisez ces articles sur le Portail Bourse de LYNX Ou Twitter.

Articles similaires

Contact icon Appelez le
(+33) 09 75 18 73 93
Contact icon Contactez nous par courriel
info@lynxbroker.fr
Contact icon Commencez un chat avec
un collaborateur