Cours du pétrole : prévisions pour 2020

Le prix du pétrole est toujours à surveiller de près. Ce qui nous intéresse est de savoir comment le cours du pétrole va évoluer aux cours des prochains mois.

Le pétrole est le combustible le plus utilisé au monde. Que des rivalités se focalisent autour de l’or noir depuis des décennies déjà, n’est pas un hasard.

Dans le présent article, je vous parle de mes prévisions pour le cours du pétrole en 2020. Nous évoquerons tant les motifs fondamentaux que les signaux techniques présents sur le graphique.

Cet article dédié aux prévisions du cours du pétrole évoque les sujets suivants :

Prévision cours du pétrole

cours du petrole prevision - petrole 2020 - illustration prix pétrole

Qu’est-ce que le pétrole, à quoi sert-il ?

Le pétrole est une huile minérale naturelle qui, déversée dans l’eau, ne s’y mélange que peu ou pas du tout. Carburant, lubrifiant, isolation électrique voire denrée alimentaire, le pétrole possède de nombreux usages pratiques. Dans le présent article, nous visons principalement le pétrole utilisé comme carburant. La qualité des pétroles diffère d’une sorte à l’autre. La proportion des composantes détermine la qualité du pétrole. Les plus importantes sont la densité et la teneur en soufre.

La présence de soufre est une propriété indésirable qui doit être éliminée durant le processus de raffinage, ce qui est plus onéreux. C’est pourquoi le pétrole brut non corrosif (light sweet crude) se vend plus cher que le pétrole corrosif (sour crude). La demande en carburants plus légers comme l’essence, est plus importante, ce qui explique généralement le prix plus élevé du pétrole non corrosif. Bien que la demande en pétrole corrosif, également dit « acide » ou « sulfureux » augmente à cause de la demande accrue en diesel, les pétroles non corrosifs comme le Brent et le West Texas Intermediate (WTI) restent les plus chers. Malgré une production limitée, le Brent et le WTI servent de bruts de référence  au niveau mondial.

Les types de pétrole

Sur les marchés financiers, les deux types de pétrole les plus échangés sont le Brent et le WTI. Le WTI est exploité aux USA. Le Brent est exploité en Mer du Nord. Ils ont chacun leur propre prix.

Le West Texas Intermediate

Le WTI est un type de pétrole brut léger principalement exploité par les raffineries américaines. Il est utilisé comme brut de référence majeur dans la fixation du prix du brut. Le WTI est un brut doux à haute densité API et faible teneur en soufre. La densité API détermine la densité du pétrole par rapport à l’eau. Le WTI s’échange à grande échelle entre les compagnies de pétroles et les investisseurs. Les échanges sont principalement organisés par le CME Group par le biais de contrats à terme. Le future Light Sweet Crude Oil (CL) est le future le plus échangé au monde après le E-Mini et le ZN.

La livraison physique du WTI est possible en théorie mais chez LYNX BROKER, la position d’un future qui arrive à échéance est automatiquement clôturée pour éviter toute livraison physique. La majorité de ce type de pétrole est stockée à Cushing, dans l’Oklahoma, ville connue pour être un hub de l’industrie pétrolière américaine également appelée « carrefour mondial des pipelines ». C’est ici que les principaux oléoducs convergent pour envoyer ensuite le pétrole vers toutes les régions des États-Unis. Le WTI représente une matière première majeure pour les raffineries situées dans le Midwest des États-Unis et à la côte du Golfe du Mexique. Les adeptes du pétrole ont tout intérêt à suivre de près les réserves stockées à Cushing. Ces réserves sont publiées chaque mercredi à 16:30.

Le Brent

Le Brent est un brut de référence majeur en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Son nom est un acronyme des différentes formations géologiques pétrolifères en Mer du Nord. Le champ de pétrole Royal Dutch Shell fut jadis un des champs pétroliers les plus productifs du Royaume-Uni, mais depuis, la plupart des plateformes ne sont plus en service. Ce brut de référence est disponible sur la plateforme de trading LYNX sous le nom Brent Crude Oil (BZ).

La corrélation entre l’évolution du prix de ces deux contrats à terme est élevée, bien que nous avons déjà pu constater par le passé que le prix du Brent cotait à plus de 10 $ au-dessus du prix du Crude Oil. À l’heure actuelle, la différence est également proche des 6 $. De telles différences sont entre autres provoquées par l’offre et la demande ainsi que par les coûts de transport par bateau ou de stockage du pétrole. Les investisseurs peuvent également profiter d’une anticipation sur le spread (la différence de prix) de ces deux futures.

cours du petrole prevision - petrole 2020 - brent

La demande continue d’augmenter, mais l’offre est-elle capable de suivre ?

La demande en pétrole ne cesse d’augmenter depuis des décennies. Pourtant le prix du pétrole ne se situe pas à un record historique. De plus, certaines actions de sociétés  actives au sein de ce secteur ne profitent pas de façon optimale de la croissance de la demande en pétrole. Les investisseurs se concentrent de plus en plus sur des alternatives plus durables et des nombreux producteurs ont réduit considérablement leurs investissements dans des produits pétroliers. Et pourtant, les réserves de pétrole ainsi que la production continuent d’augmenter. La production provient principalement des États-Unis où le gaz de schiste est en plein essor. De nombreux investissements traditionnels ailleurs dans le monde sont reportés à cause de l’émergence du gaz de schiste. Les investissements dans les énergies fossiles ne sont pas non plus à l’abri d’une période plus difficile à cause de la politique climatique globale renforcée.

Qu’est qui a poussé le prix du pétrole vers le haut au cours de ces dernières années ?

L’agence internationale de l’énergie (AIE) pense que la croissance économique et que la demande vont rester au même niveau. Mais l’agence souligne que l’offre va considérablement augmenter à cause de l’accumulation rapide de la production américaine. En effet, le gaz de schiste est extrait du sol. La révolution du gaz de schiste avait été déclenchée en 2014 par les prix du pétrole qui à l’époque, avaient explosé. Cette méthode d’extraction du gaz était donc devenue très rentable malgré les coûts de production élevés. Cette situation avait attiré de nombreuses nouvelles entreprises au sein du secteur. Au grand dam du Moyen-Orient qui avait réagit en laissant ses vannes grandes ouvertes. La production du gaz de schiste qui est plus onéreuse que l’extraction du pétrole au Moyen-Orient avait entraîné une chute vertigineuse du prix du pétrole de près de 110 $ par baril à 30 $ en 2016.

L’influence du gaz de schiste

L’OPEC espérait ainsi faire très mal aux exploitants de gaz de schiste. Cette stratégie s’est soldée par un échec et les Saoudiens y ont beaucoup perdu. Les exploitants de gaz de schiste ont rapidement appris à réduire leurs coûts tout en augmentant leur efficacité. Ils sont parvenus à atteindre un seuil de rentabilité à un prix encore plus bas. Un des avantages de ce type d’extraction du gaz est que la production peut être intensifiée rapidement.

Le secteur du gaz de schiste est composé de nombreuses entreprises relativement petites et indépendantes. Elles sont capables de réagir rapidement à une hausse ou une baisse du prix. Les américains produisent déjà plus de 12 millions de barils de pétrole brut par jour, du jamais vu depuis le début des années 70. Selon l’IEA, la production va poursuivre sa croissance spectaculaire. Et ce n’est pas tout. Récemment, les États-Unis ont enregistré une production de pétrole supérieure à celle de l’Arabie saoudite et de la Russie.

cours du petrole prevision - petrole 2020 - gaz de schiste

Le prix du pétrole peut-il se redresser et retrouver un niveau à 100 $ par baril ?

L’émergence du gaz de schiste est une des causes qui a fait baisser le prix du pétrole depuis 2014. Le seuil de rentabilité des exploitants du gaz de schiste a brièvement baissé jusqu’à 30 $ par baril, mais aujourd’hui, le gaz de schiste a repris des couleurs et cote aux alentours de 50 $ par baril. Contrairement au pétrole offshore, il est possible d’intensifier rapidement la production de gaz de schiste. C’est ce qui empêche le prix du pétrole de se redresser rapidement. Une faible baisse du prix du pétrole peut rapidement se traduire par une offre accrue sur le marché. Les champs de gaz de schiste sont différents de champs pétroliers habituels. Ils s’épuisent plus rapidement et nécessitent donc bien plus d’investissements pour maintenir le niveau de la production.

Malgré les coûts à la baisse et grâce aux nouvelles techniques d’extraction, l’IAE n’observe presque pas d’investissements en dehors des États-Unis. En revanche, ces investissements sont nécessaires pour répondre à la demande accrue qui suivra après 2020. L’illustration ci-dessous montre que la demande en pétrole ne cessera pas d’augmenter jusqu’en 2025 au moins. Son niveau restera élevé. La demande va ensuite baisser progressivement mais la cadence dépendra fortement de l’émergence des sources d’énergie alternatives. La production devrait plonger si aucuns nouveaux investissements ne sont faits.

Les challenges de la transition énergétique

L’illustration ci-dessous montre également que la production existante de pétrole pourrait bien atteindre un sommet cette année. Le graphique montre que des investissements doivent absolument être faits pour pouvoir répondre à la demande au cours des dix prochaines années. Dès que des nouveaux champs pétroliers seront découverts, la production pourra à nouveau augmenter pour ensuite atteindre un nouveau pic de production. Selon les prévisions, les nouveaux champs ainsi que les nouveaux projets (qui doivent encore être approuvés) devraient permettre à l’offre d’atteindre un nouveau sommet vers 2030.

L’influence de l’OPEC

L’OPEC tente de limiter la production afin de maintenir un le prix du pétrole à un niveau raisonnable. La plupart des pays profitent davantage d’un prix du pétrole un peu plus élevé mais stable en tout cas. Selon l’OPEC, l’industrie du pétrole devrait investir près de 11.000 milliards $ au cours des 20 prochaines années. Selon l’organisation des pays exportateurs de pétrole, à défaut de nouveaux investissements, une pénurie apparaîtra.  En principe, les exploitants de gaz de schiste ont déjà suffisamment investi pour faire face à cette pénurie. Toujours selon l’OPEC, la croissance de la demande ne devrait pas être interrompue malgré l’émergence des voitures électriques, notamment. L’OPEC écrit que l’énorme expansion du trafic aérien fait augmenter la demande en pétrole plus que ce que l’émergence de sources d’énergie alternatives pourrait la faire baisser.

Depuis le plus bas de 2016, l’OPEC tente d’apporter son soutien au niveau du pétrole qui est peu élevé. L’OPEC conclut des accords avec tous les pays membres de l’OPEC concernant la restriction de la production. Leur mise en œuvre est parfois perturbée vu que des pays comme l’Iran et l’Iraq ne s’y tiennent pas toujours. D’une autre part, les USA et d’autres pays continuent de produire de plus en plus de pétrole, ce qui permet au cours du pétrole de fluctuer depuis quelques temps déjà entre les 45 $ et les 75 $ par baril.

cours du petrole prevision - petrole 2020 - opec

Quelle fut l’évolution du prix du pétrole par le passé ?

Le prix du pétrole à fluctué entre 12 $ et 35 $ entre 1985 et 2004. Après la cassure du cours du pétrole au-dessus des 35 $ en 2004, le prix n’a pas cessé d’augmenter considérablement. En 2008, le prix d’un baril de pétrole brut atteignait un sommet à 140 $. Pendant la crise économique, le prix chutait à 40 $ par baril. Peu après, le cours se redressait au-dessus des 100 $ pour stagner à ce niveau  jusqu’à mi-2014. L’énorme production de gaz de schiste a fait baisser le cours jusqu’à 30 $ par baril. Ces dernières années, le prix du pétrole a repris des couleurs grâce aux restrictions de production de l’OPEC.

Le cours du pétrole en 2020

Prévoir l’évolution du prix du pétrole n’est jamais chose facile. La matière première dépend fortement de nombreux facteurs économiques et des évolutions sectorielles.  Mais ce n’est pas tout. Les décisions géopolitiques influencent également le prix du pétrole.

Ainsi, le 1er janvier 2020, l’Organisation maritime internationale (OMI) va instaurer une nouvelle réglementation. L’OMI est une institution spécialisée des Nations Unies chargées des transports maritimes internationaux. L’objectif de l’organisation est de réduire les émissions CO2 provenant des transports maritimes internationaux. Le secteur maritime va réduire ses émissions de CO2 de plus de 80 % en favorisant les combustibles à faible teneur en carbone. La réglementation OMI de 2020 devrait permettre de réaliser une réduction radicale.

Le secteur maritime représente la moitié de la demande mondiale en gazole, qui provient du pétrole. Les prescriptions en matière de soufre de l’OMI peuvent certainement influencer la disponibilité des combustibles qui répondent à ces prescriptions. Les coûts liés au transport maritime devraient augmenter à proportion que le secteur maritime utilise des carburants plus chers, ce qui a des conséquences énormes sur l’économie mondiale. La demande accrue d’alternatives va faire gonfler les prix des carburants tels que le diesel et le kérosène, ce qui se traduira également dans le prix que vous payerez à la pompe ou dans le prix des billets d’avion.

Analyse technique du prix du pétrole : graphique du prix du pétrole à long  terme

Sur le graphique ci-dessous, nous constatons que le prix a formé un solide creux aux alentours de 45 $. Le prix du pétrole semble évoluer à l’horizontale au-dessus de ce niveau de support. Au cours de ces derniers mois, un possible creux plus élevé s’est formé aux alentours de 50 $, ce qui s’est traduit par une correction technique. Un redressement en direction du sommet à 67 $ est tout à fait probable. En cas de cassure au-dessus de ce sommet, on peut s’attendre à une offensive à l’encontre de la zone de résistance aux alentours de 75 $ par baril. Si le prix devait casser au-dessus de ce niveau, alors les sommets supérieurs à 100 $ par baril devraient devenir notre prochain objectif de cours.

Pétrole 2020 : Investir dans le pétrole

Il existe plusieurs manières pour investir dans le pétrole. Nous en abordons brièvement quelques-unes ci-dessous.

Futures

Le future le plus accessible pour les investisseurs est le Light Sweet Crude Oil (CL) par le biais du NYMEX.  Les données des cours en temps réel de ce contrat sont disponibles chez LYNX moyennant un abonnement au US Value Bundle. Les données des cours sont gratuites si vous payez 30 $ (ou un équivalent) en frais de transactions par mois. Sinon, cet abonnement vous coûte 10 $. Un future sur pétrole a un multiplicateur de 1.000, ce qui signifie qu’un future représente 1.000 barils de pétrole.

Chaque point de fluctuation du prix du pétrole représente donc une valeur de 1.000 $ et le pas de cotation (tick size) est de 0.01. La variation nominale est donc de 10 $. Notez que la livraison physique n’est pas possible chez LYNX. Ce contrat à terme ne peut pas arriver à échéance si vous décidez de le négocier sur la plateforme de trading de LYNX.

Pour profiter du prix du pétrole à moyen et long terme, il est important de bien comprendre les notions « contango » et « backwardation » car ils ont un impact important sur votre rendement si vous prenez des positions à long terme. Pour plus d’infos à ce sujet, veuillez consulter l’article : Contango & backwardation

Options et turbos

Les options et les turbos sont d’autres produits dérivés qui vous permettent d’anticiper et de profiter des fluctuations du cours du pétrole. Ces produits sont bien évidemment disponibles sur la plateforme de trading de LYNX. La négociation de ces produits implique un effet de levier important, par conséquent, la prudence est de mise.

Investir dans le pétrole par le biais d’un ETF

L’investisseur défensif peut utiliser les trackers pour profiter du prix du pétrole ou des actions actives dans ce secteur. Exemples d’ETFs :

Les ETFs qui suivent le prix du pétrole :

  • United States Oil Fund (USO)
  • VelocityShares 3x Long Crude Oil ETN
  • ProShares Ultra Bloomberg Crude Oil

Les ETFs investissent dans des actions de sociétés pétrolières :

  • Energy Select Sector SPDR Fund
  • Vanguard Energy ETF
  • SPDR S&P Oil & Gas Exploration & Production ETF

Investir dans les actions de sociétés pétrolières

Vous pouvez bien évidemment investir dans des actions de sociétés pétrolières. Votre risque est plus élevé mais vous pouvez peut-être réaliser une superperformance.  Quelques exemples d’actions de sociétés pétrolières :

  • China Petroleum & Chemical Corporation (Sinopec)
  • Royal Dutch Shell
  • Chevron Corporation
  • Total
  • ExxonMobil
  • BP Plc

Investir dans le pétrole par le biais de LYNX.

Vous pouvez investir dans le pétrole de différentes manières. Vous pouvez anticiper et profiter de fluctuations du cours du pétrole à l’aide de différents produits : actions, options, contrats à terme, ETFs, CFD et Sprinters. Consultez l’offre de LYNX.

Cours du petrole prevision - petrole 2020 - trader chez lynx
Chrislain Tshiamanga

Chrislain Tshiamanga

Expert financier

Chrislain Tshiamanga est spécialiste en finance et investissement chez LYNX BROKER. Lisez ces articles sur le Portail Bourse de LYNX BROKER Ou Twitter.

Articles similaires