L’importance du money management

Les traders professionnels et privés qui réussissent dans le monde de la bourse ont souvent un point commun : avoir conscience du rôle essentiel du money management.

Dans cet article, je vous apprends tout ce qu’il faut savoir sur le money management.  Bien que de nombreux investisseurs et traders négligent ce facteur, celui-ci détermine souvent la rentabilité d’un investisseur. C’est pourquoi il est primordial de connaître l’importance du money management.

Les sujets abordés dans notre article dédié au money management :

  • Qu’est-ce que le money management ?
  • Utilisez les bons types d’ordres
  • Les règles du money management
  • Illustration du money management

Money Management

Money-management-illustration stop

Qu’est-ce que le money management ?

Le money management est un vaste terme qui s’inscrit dans le cadre du plan d’un investisseur.   Le tout premier objectif de ce plan est de protéger le capital actuel, vient ensuite l’accroissement de capital. Paradoxalement, la plupart des investisseurs ont souvent tendance à d’abord viser les profits au lieu de prendre soin de leur capital.

Un trader qui applique rigoureusement son money management sait pertinemment bien ce qu’il peut perdre par trade. C’est bien souvent cette particularité qui permet de distinguer un investisseur privé d’un investisseur professionnel. Les deux types d’investisseurs peuvent utiliser une stratégie identique à 99 % mais diverger au niveau du money management. Et c’est justement cette différence qui peut s’avérer rentable ou non sur le long terme.

Money Management : utilisez les bons types d’ordres

Il existe différentes manières pour protéger les positions de votre portefeuille. Deux possibilités parmi celles-ci sont l’ordre stop-loss et l’ordre suiveur (trail order, en anglais), qui se veut plus dynamique.

Ordres stop

Pour configurer un ordre stop-loss, utilisez le type d’ordre STP. Dans l’exemple de money management ci-dessous, l’ordre stop se situe à 90,22 €. Lorsque le prix atteint le seuil de déclenchement (trigger level, en anglais), un ordre au marché est envoyé en bourse, il s’agit ici d’un ordre de vente.

Certains produits ne sont pas faits pour le trading intraday. Ce style se nourrit de mouvements (relativement) petits et de l’effet de levier. En parcourant toute la liste des types de produits, vous constaterez que les Futures se prêtent bien au daytrading. Les Futures sont disponibles sur tous les grands indices et matières premières. De plus, ce produit se caractérise par sa liquidité élevée et des frais indirects réduits. Mais faites attention, négocier des Futures comporte également des risques.

L’inconvénient de l’ordre stop décrit ci-dessus est qu’il ne vous donne aucune garantie de prix.  Pour ce faire, utilisez le type d’ordre STP LMT. Ce type d’ordre comprend deux aspects : le seuil de déclenchement (STP) d’une part et le prix limite d’autre part. L’exemple de money management ci-dessous le précise.

Ordres suiveurs

Lorsque le prix de DG atteint 90,20 €, ce n’est pas un ordre au marché qui est envoyé, mais bien la vente à prix limité. Dans l’exemple ci-dessous, un ordre de vente est donc envoyé à la limite de 90,40 €. Ce type d’ordre vous donne une garantie de prix mais aucune garantie d’exécution.

Un ordre suiveur est un ordre stop-loss dynamique. Dans le cadre d’une position longue, l’ordre suiveur se place à un certain montant ou pourcentage en dessous du cours actuel. Lorsque le cours du titre augmente, le suiveur augmente également tout en conservant cette distance. Ce système est souvent utilisé pour verrouiller un bénéfice non réalisé.

Les règles du money management

Après vous avoir expliqué ce qu’est le money management, nous énumérons quelques règles intéressantes. Vous pouvez en sélectionner quelques-unes que vous suivrez rigoureusement.

Fixez-vous un seuil à ne pas dépasser

  • Déterminez au préalable le niveau où votre idée d’investissement atteint sa limite (c’est-à-dire, le moment où elle devient défavorable). De la sorte, vous savez parfaitement où placer votre stop-loss et à quel niveau il vous faut sortir du trade.
  • Essayez de prendre un risque fixe par trade. Les risques les plus souvent utilisés se situent entre 1 et 2 %. En d’autres termes, si vous avez un portefeuille de 20.000 €, prenez alors un risque de 200 € à 400 € par trade. Vous pouvez ajuster le pourcentage en fonction de votre tolérance au risque.
  • Après une série de pertes consécutives, il est tout à fait normal en bourse de se lancer dans de nouveaux trades, pour compenser les pertes. Sachez que c’est justement à ce moment-là que vous devez réduire la fréquence ou la période de vos trades et où vous devez ne vous lancer que dans les meilleures configurations.

Privilégiez une vue d’ensemble

  • Il faut regarder la situation dans son ensemble. Si vous ne tenez pas compte de la totalité de votre portefeuille et des corrélations, alors votre money management n’a absolument aucun sens. Imaginez : vous partez du principe de ne prendre qu’1 % de risque par trade. Si vous prenez 1 % de risque sur une position sur l’or, l’argent, le palladium et le platine, alors le risque total de votre trade s’élève à 4 %. Dans certaines conditions du marché, il est impossible de calculer la corrélation entre les 4 matières premières.
  • Choisissez un bon courtier : des bonnes exécutions, un large éventail de produits, des tarifs serrés et une plateforme de trading fiable sont essentiels.
  • N’investissez que l’argent dont vous pouvez vous passer. Dans le pire des cas, vous perdez ce capital, mais cette perte n’aura aucune répercussion sur votre vie de tous les jours. C’est la règle d’or du money management.
  • Faites preuve de discipline. Établissez des règles à respecter par votre stratégie de trading et votre money management. Suivez scrupuleusement ces règles, à tout moment.

money management illustration règles

Illustration du money management

On ne le répètera jamais assez, le money management est la clé de votre réussite en bourse.  Une des règles essentielles est de ne jamais risquer plus de 2 % de son portefeuille. Imaginez, si vous enregistrez une perte de 20 % de votre capital à cause d’un mauvais trade, vous devrez réaliser un bénéfice de 25 % lors de votre prochain trade pour équilibrer vos comptes.

Comprendre grâce à l’exemple LYNX BROKER

Vous avez un portefeuille de 20.000 € et vous perdez 20 % car vous n’avez pas utilisé de stop-loss. La valeur de votre portefeuille baisse donc de 16.000 €. Après ce trade perdant, vous avez de la chance et vous réalisez un rendement de 20 %, ce qui correspond à  16.000 € x 1,2 = 19.200 €. La différence par rapport à votre capital de départ est de -800 €. En d’autres termes, vous avez besoin d’un pourcentage de bénéfice plus élevé pour revenir à votre capital de départ. Dans cet exemple de money management, votre trade gagnant devrait vous rapporter un bénéfice de 25 %. La colonne ci-dessous illustre l’importance du money management :

 (%) perte valeur portefeuille  (%) bénéfice pour revenir au montant de départ
 30  42,9
 40  66,7
 50  100
 60  150
 70  233
 80  400

Négocier en futures chez LYNX BROKER 

LYNX BROKER vous propose une plateforme très fiable et efficace pour négocier en Futures comme un professionnel. Vous pouvez négocier sur des indices dans le monde entier : AEX (FTI), DAX (FDAX), Euro Stoxx 50 (ESTX50), e-mini S&P (ES), Nasdaq (NQ) et Dow Jones (YM). Consultez notre offre étendue et nos possibilités de money management :

Future Euro Bund GBL illustration plateforme
Chrislain Tshiamanga

Chrislain Tshiamanga

Expert financier

Chrislain Tshiamanga est spécialiste en finance et investissement chez LYNX BROKER. Lisez ces articles sur le Portail Bourse de LYNX BROKER Ou Twitter.

Articles similaires

Contact icon Appelez le
(+33) 09 75 18 73 93
Contact icon Contactez nous par courriel
info@lynxbroker.fr
Contact icon Commencez un chat avec
un collaborateur