Spéculer sur les résultats trimestriels avec des options

Profiter des résultats trimestriels avec des options ? C’est possible !

Nous arrivons à la saison de publication des résultats des entreprises américaines et européennes, également appelée « earning season ».

Cette période est particulièrement intéressante pour les investisseurs en options. En effet, c’est le moment idéal pour profiter de la volatilité implicite élevée. Le présent article vous fait découvrir une stratégie d’options assez simple et tellement efficace à la fois. Quel est son résultat et quelle idée se cache derrière celle-ci ? Vous pouvez donc bel et bien spéculer sur les résultats trimestriels en investissant dans des options.

Les sujets abordés dans le présent article :

  • Les options durant la saison de publication des résultats
  • Le strangle : une stratégie d’options pour spéculer sur les chiffres trimestriels
  • Et en pratique alors ?

Résultats trimestriels

résultats trimestriels illustration cube bois

Spéculer sur les résultats trimestriels avec des options

Quand les entreprises publient-elles leurs résultats ? Vous trouverez les dates de publication des résultats des plus grandes entreprises à l’aperçu « Chiffres trimestriels à venir » . Spéculer sur les résultats trimestriels avec des options ? Les prix des options sont entre autres déterminés par la volatilité implicite. En bref, la volatilité implicite correspond à la volatilité future prévue de la valeur sous-jacente. Vu que le présent article s’inscrit dans le cadre de la publication des résultats, les options visées ici sont les options sur actions.

Contraction de la volatilité

Lorsque vous observez la volatilité implicite des options à l’approche de la publication des chiffres trimestriels, vous constaterez que celle-ci augmente dans la plupart des cas. En d’autres termes, le marché s’attend à une volatilité plus élevée jusqu’à la date d’échéance. Le cours d’une action devrait davantage fluctuer lorsque la société publie des chiffres et/ou fait une annonce importante. Et ce, tant vers le haut que vers le bas. Le plus souvent, la fluctuation attendue est bien plus importante que la fluctuation effective. Attention, ce n’est pas exact dans 100 % des cas mais suffisamment pour être rentable à long terme à l’aide de la stratégie d’options ci-dessous. À l’aide d’un strangle, nous vendons une combinaison d’options à un prix élevé et la rachetons à un prix inférieur grâce à une baisse considérable de la volatilité.

Le strangle : une stratégie d’options pour spéculer sur les chiffres trimestriels

Le short strangle est une stratégie d’options fréquemment utilisée pour spéculer sur les chiffres trimestriels. Un strangle est composé de plusieurs jambes : une option call en dehors de la monnaie et une option put en dehors de la monnaie.

Le raisonnement de cette stratégie : lorsque nous vendons un call et un put en dehors de la monnaie, nous créons une zone de gain. Cette zone se situe entre deux prix d’exercice. La partie du bas de cette zone de gain correspondra au prix d’exercice du put, tandis que la partie supérieure de cette zone de gain correspondra au prix d’exercice du call. En principe, la zone de gain sera un peu plus large si nous tenons compte de la prime reçue. Les seuils de rentabilité exacts sont :

Partie supérieure du seuil de rentabilité : prix d’exercice du call vendu + prime du call perçue – commission
Partie inférieure du seuil de rentabilité : prix d’exercice du put vendu + prime du put perçue – commission

Cette stratégie mise sur le montant plus élevé de la prime qui est perçue en raison de la volatilité élevée durant la saison de publication des résultats. Le cas de figure idéal serait un plongeon de la volatilité pour nous permettre de revendre le strangle à un prix plus bas. Un des avantages de cette stratégie est que celle-ci ne requiert pas d’exigences de marge exubérantes.

Gains et pertes maximales

Le gain maximal est fixé à l’avance et correspond à la somme des primes. Celui-ci est atteint lorsque le strangle est maintenu jusqu’à l’échéance finale et lorsque le prix de l’action clôture entre les prix d’exercice le jour de l’échéance.

En théorie, la perte maximale est illimitée. Une action peut grimper à l’infini d’une part, et chuter jusqu’à zéro, d’autre part.

Si vous préférez élaborer une autre stratégie, vous pouvez consulter l’aperçu des stratégies d’options.

résultats trimestriels illustration strangle

Et en pratique alors ?

À quel moment exact faut-il se positionner pour appliquer la stratégie décrite ci-dessus ?

Au plus près du cours de clôture de la veille du jour de publication. En d’autres termes : une entreprise publie ses chiffres trimestriels le 28 février. Dans ce cas, vous prenez une position en short strangle le jour qui précède. En effet, l’action devrait être assez volatile la veille de la publication. En vous positionnant à la fin de la session qui précède, vous restez le plus neutre au marché possible.

À quel moment dois-je mette fin à ma stratégie ?

Après la publication des résultats trimestriels, la volatilité implicite devrait redescendre pour que le strangle soit rentable. Mais comme toujours, une stratégie n’est jamais sûre à 100 % n’excluant pas les trades perdants. Il vaut mieux fermer vos positions durant la session qui suit la publication des chiffres. La position sera restée moins de 24h dans votre portefeuille.

Il est important de faire une distinction entre les publications avant et après les séances de bourse. Si les chiffres trimestriels sont publiés avant l’ouverture de la bourse, vous pouvez alors fermer la position durant la séance de bourse qui suit la publication. Si les chiffres trimestriels sont publiés après la fermeture de la bourse, alors vous pourrez fermer la position lors de la prochaine séance de bourse, le lendemain. Notez ici que la position doit toujours être fermée (sauf si vous avez l’habitude de gérer des positions avec des options).

Quel prix d’exercice choisir ?

Ici, nous devons tenir compte de la fluctuation de prix attendue. Pour la calculer, nous utilisons le prix d’une autre combinaison d’options, le straddle. Nous avons besoin du prix d’un straddle dans la monnaie. Créer un straddle sur la plateforme de trading de LYNX pour obtenir ce chiffre. Appliquez ensuite la formule ci-dessous :

résultats trimestriels formule prix d'exercice

Le chiffre que vous obtenez en utilisant la formule ci-dessus est la fluctuation prévue du prix de l’action (pourcentage). Additionnez ce nombre (%) au prix actuel de l’action pour calculer le prix d’exercice de l’option call. Soustrayez ensuite le nombre (%) du prix actuel de l’action pour calculer le prix d’exercice de l’option put. En ce qui concerne la date d’échéance, vous pouvez expérimenter. Dans de nombreux cas, il est possible de choisir les options hebdomadaires les plus proches.

Les combinaisons d’options chez LYNX

LYNX vous permet de mettre en place une combinaison d’options en quelques clics. Après avoir mis en place votre combinaison d’options, un prix d’achat et une prix de vente s’affichent. En plaçant un ordre combiné, vous vous assurez que votre ordre sera exécuté dans son intégralité. De ce fait, vous avez la garantie qu’une exécution partielle sera évitée. Cette certitude est essentielle pour les investisseurs en options.

Acheter des options par le biais de LYNX

Chez LYNX, vous investissez en options en toute simplicité. Un seul clic de souris vous suffit pour négocier en options sur actions américaines et européennes ainsi qu’en options sur indice. Vous disposez également des meilleurs outils de trading, tels que l’OptionTrader et vous pouvez envoyer des combinaisons d’options dans leur intégralité en bourse.

résultats trimestriels acheter des options
Chrislain Tshiamanga

Chrislain Tshiamanga

Expert financier

Chrislain Tshiamanga est spécialiste en finance et investissement chez LYNX. Lisez ces articles sur le Portail Bourse de LYNX Ou Twitter.

Articles similaires

Contact icon Appelez le
(+33) 09 75 18 73 93
Contact icon Contactez nous par courriel
info@lynxbroker.fr
Contact icon Commencez un chat avec
un collaborateur