Faites fructifier votre portefeuille : le guide pour le prêt de titres (SYEP)

Par Isabelle Plumier

Dans cet article

Dans le monde financier actuel, les investisseurs sont constamment à la recherche de moyens innovants pour maximiser leur rendement et ainsi optimaliser leur portefeuille. Une de ces méthodes, qui suscite beaucoup d’intérêt mais qui lève tout autant de questions, est le prêt de titres.

Le présent article se penche sur ce concept ainsi que sur les avantages et les possibles risques du prêt de titres.

Qu’est-ce que le prêt de titres ?

En prêtant leurs titres, les investisseurs ont la possibilité de générer des revenus supplémentaires grâce à leur portefeuille. En participant au programme du prêt de titres, les investisseurs autorisent que leurs titres soient prêtés à des tiers pour être utilisés à des fins de vente à découvert. En d’autres termes, les tiers qui empruntent ces titres, spéculent sur la baisse du cours de ceux-ci. En échange du prêt de titres, les investisseurs reçoivent une indemnité ou des intérêts qui sont ajoutés à leur compte chaque jour et ce, sur la base des tarifs du marché en vigueur.

prêt de titres - SYEP - principe

Le montant de cette indemnité dépend de l’offre et de la demande et peut varier de 0,20 % à plusieurs dizaines de pourcents sur base annuelle. Les investisseurs reçoivent la moitié de cette indemnité et l’autre moitié est perçue par le courtier pour la gestion et l’administration du programme. Les courtiers veillent à ce que le compte soit toujours alimenté d’un collatéral d’au moins 102 % de la valeur totale des titres prêtés à titre de couverture et de garantie.   

Les avantages et les éléments à prendre en compte

Le principal avantage de la participation au programme de prêt d’actions est la possibilité de percevoir une indemnité en échange du prêt de vos titres. De la sorte, vous générez un revenu supplémentaire sans pour autant vendre vos titres, ce qui contribue à une meilleure efficacité de votre portefeuille. Le prêt de titres permet également d’augmenter la liquidité sur le marché, ce qui se traduit par une fixation des prix des titres plus efficace.  

Il convient tout de même de prendre en compte certains éléments. Les titres prêtés ne sont pas protégés par la loi américaine « Securities Investor Protection Act » introduite en 1970. La SEC, l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, exige que les courtiers détiennent un équivalent en espèces à titre de couverture, égal à la valeur des titres prêtés. De plus, ces titres sont bien souvent utilisés pour la vente à découvert, ce qui peut impacter le prix du marché. Aussi, en prêtant des titres, l’investisseur renonce aux droits de vote attachés aux titres prêtés.

Il est important de s’intéresser aux titres éligibles au prêt car le programme de prêt de titres peut varier d’un courtier à un autre. Plus la gamme de titres éligibles au prêt est vaste, plus c’est intéressant pour l’investisseur.  

Si vous souhaitez participer à des programmes comme le Programme d’amélioration du rendement des actions (Stock Yield Enhancement Program (SYEP)) disponible via LYNX, il est essentiel d’avoir conscience du risque de contrepartie. En effet, il existe un risque que la contrepartie fasse défaut et qu’elle ne respecte pas ses obligations. Il est possible que la partie à laquelle les titres sont prêtés ne soit pas en mesure de les restituer ou de payer l’indemnité convenue. C’est la raison pour laquelle il est important d’opter pour un programme proposé par une partie financière stable et renommée. Un courtier fiable investit généralement dans des systèmes et des procédures de gestion des risques robustes pour limiter l’exposition aux différents risques de contrepartie, outre le collatéral, pour ainsi offrir suffisamment de garantie.

Exemple d’un prêt de titres

Pour illustrer le fonctionnement du prêt de titres et de la méthode de calcul de l’indemnité, nous prenons l’exemple suivant :

Imaginez, un investisseur participe à un programme de prêt de titres. Il prête 1.000 actions d’une entreprise à un cours de 10 dollars par action. La valeur totale des titres prêtés s’élève donc à  10.000 dollars. Le pourcentage annuel de l’indemnité est de 10 %  pour ces actions. Vu qu’une année comprend 360 jours, l’indemnité journalière reviendrait donc à 2,77 dollars. Ce montant est ensuite réparti entre le courtier et l’investisseur, avec au final une indemnité journalière de 1,385 dollar pour l’investisseur.

En prêtant des titres, les investisseurs peuvent donc mettre à profit leur portefeuille et ainsi percevoir des revenus supplémentaires, sans à avoir à vendre leurs actions. Il s’agit d’une option intéressante pour les investisseurs désireux de faire fructifier leurs investissements, tout en profitant éventuellement des fluctuations sur les marchés.

Participer au SYEP via LYNX

Les clients ont la possibilité de participer au Programme d’amélioration du rendement des actions (SYEP) par l’intermédiaire de LYNX. Pour participer, il faut avoir un compte sur marge ou un compte trésorerie alimenté d’une valeur supérieure à 50.000 dollars. Pour s’inscrire au SYEP, rendez-vous tout simplement sur la plateforme de trading TWS.

Le SYEP vous permet de prêter des actions, des actions préférentielles et des ETFs aux USA, en Europe, à Hong Kong et au Canada. Aux USA, le SYEP s’applique aussi aux actions OTC et aux obligations d’entreprises. Les obligations d’entreprises en Europe et les obligations d’État aux USA ne sont pas éligibles au Programme d’amélioration du rendement des actions.

Vous pouvez désactiver le Programme à tout moment, même si vous prêtez des actions à ce moment-là. Il vous suffit de désactiver le Programme dans les paramètres de votre compte. Le traitement de votre demande de désactivation ne prend que quelques jours ouvrables.

prêt de titres - SYEP - paramètres

Pour plus d’informations relatives à l’activation du SYEP et l’ouverture d’un compte par l’intermédiaire de LYNX, rendez-vous dans notre Centre d’assistance.