Qu’est-ce qu’une correction boursière ?

Par Thomas Giraud

Dans cet article

S&P 500
ISIN: US78378X1072
|
Ticker: SPX --- %

---
---% (1 J)
1 S ---
1 M ---
1 A ---
More about the Indice
correction boursière - marché baissier
« Les marchés actions s’effondrent ! », « Panique à Wall Street après la lourde chute du Dow ! »… Ces gros titres montrent bien à quel point les corrections, ces baisses soudaines et brutales des marchés, font peur aux investisseurs.

Mais n’ayez crainte ! Cet article a pour but de vous aider à appréhender les corrections boursières avec plus de confiance. Nous analysons les mystères qui entourent les corrections, et nous dévoilons les stratégies qu’on peut utiliser pour s’en protéger.
 
Dans cet article, vous découvrirez les moyens d’anticiper les corrections en repérant leurs signes avant-coureurs ; les différentes façons de gérer ces crises qui affectent les marchés, qu’il s’agisse de stratégies défensives ou de spéculations visant à faire des profits ; les opportunités cachées que les corrections offrent aux investisseurs avisés. Si vous cherchez un courtier pour investir dans des actions, cliquez ici.

Correction boursière

Définition

Une correction boursière, c’est une baisse significative, de 10 % au moins, du prix d’un indice ou d’un actif individuel par rapport à son dernier sommet. Une correction tend donc à durer moins longtemps qu’un marché baissier, qui correspond à une baisse de plus de 20 % de l’indice ou de l’actif concerné.

correction boursière - marché baissier - graphique SPX

De juillet à octobre 2023, le S&P 500 est passé d’un plus haut de 4607,07 points à un plus bas de 4103,78 points, ce qui a représenté une baisse de près de 11 %. Après cette correction, l’indice boursier s’est redressé, ce qui lui a permis de ne pas entrer en phase de marché baissier.

Comment anticiper les corrections boursières ?

Analyse technique

Pour anticiper une correction boursière, on peut avoir recours à l’étude des graphiques et des indicateurs techniques. L’actif étudié vient-il de passer sous une zone de support ? Peut-on reconnaître, sur son graphique, une figure de renversement de tendance ? La hausse des prix s’accompagne-t-elle d’une divergence baissière entre les prix et tel indicateur technique ? Dans tous ces scénarios, on peut craindre une forte baisse de l’actif dans un futur proche.

Attention néanmoins aux faux signaux ! L’analyse technique n’est pas une science exacte ; et les indicateurs techniques peuvent annoncer des baisses ne se matérialisant jamais. Il est donc prudent, si veut prédire l’évolution des marchés, de chercher la confirmation des signaux identifiés par l’analyse technique. Pour ce faire, on peut surveiller l’augmentation du volume des échanges. Une forte augmentation de ce volume indique souvent un changement important du sentiment du marché.

Analyse fondamentale

Pour anticiper une correction boursière, on peut également avoir recours à l’analyse fondamentale. Premièrement, la surveillance des indicateurs économiques permet de savoir si un ralentissement économique est à prévoir. Une baisse de la croissance du PIB, une accélération de l’inflation, et une hausse du taux de chômage sont autant de signes avant-coureurs d’une correction possible sur les marchés actions.

Deuxièmement, on peut se pencher sur les ratios de valorisation de l’entreprise concernée pour savoir si son action est sous-évaluée ou surévaluée par rapport aux fondamentaux de cette entreprise. Une action surévaluée a bien sûr plus de chances de connaître une correction qu’une action sous-évaluée

Enfin, on peut analyser le sentiment du marché. Le marché a-t-il de l’appétit pour les actifs risqués ou est-il prudent ? Dans le premier cas, on peut craindre une correction dans les secteurs défensifs. Dans le second cas, on peut craindre une correction dans des secteurs tels que le secteur technologique.

Suivre l’actualité économique et géopolitique

Pour déterminer le sentiment du marché, il est important de suivre l’actualité. Dans le domaine géopolitique par exemple, l’éclatement d’un conflit armé, son aggravation ou son expansion poussent souvent les investisseurs à se tourner vers les valeurs refuges telles que le dollar. Dans ces cas-là, on peut anticiper une correction chez les paires de devises dont le dollar est la devise de contrepartie. 

Dans le domaine économique, il est important de suivre l’évolution des politiques monétaires des banques centrales. Si la Réserve fédérale s’apprête à faire augmenter les taux d’intérêt, on peut anticiper une correction sur les marchés actions, surtout dans les secteurs qui ont généralement une corrélation négative avec les taux d’intérêt comme la technologie ou l’immobilier.

Comment gérer une correction bourisère ?

Profiter des soldes

Les corrections donnent aux traders l’occasion d’acheter des actions de qualité à des prix peu élevés. Profitez-en pour vous confectionner une liste de courses et achetez bon marché les actions qui vous semblent avoir du potentiel si votre capital vous le permet. Dans le graphique hebdomadaire ci-dessous, on voit comment un trader qui aurait acheté la correction qu’a connue l’action Walmart fin 2023 aurait bénéficié de cet investissement.

correction boursière - marché baissier - graphique WMT

Investir dans les secteurs défensifs

Lors des corrections, certains secteurs peuvent surperformer par rapport à d’autres. Si la correction en question est liée à une récession économique, il y a des chances pour que les valeurs défensives surperforment par rapport aux valeurs cycliques. Ce peut être une bonne occasion d’investir dans les secteurs défensifs, qui sont moins sensibles que d’autres aux fluctuations de l’économie.

Short selling

Le short selling est une stratégie réservée aux traders expérimentés. Elle consiste à emprunter des actions pour les vendre, puis à les racheter après une baisse de leur prix. Cette stratégie se prête bien aux corrections, puisqu’elle profite de la baisse de l’actif vendu. Mais elle n’est pas sans risque ! Si le prix de l’action passe au-dessus du prix auquel on l’a vendue, la position ouverte présente une perte. Et plus le prix de l’action, plus les pertes enregistrées par la position augmente. Comme il n’y a pas de limite à la hausse du prix d’un actif, le risque auquel on s’expose avec le short selling est infini.

Comment se protéger contre les corrections boursières ?

La diversification

Pour se protéger contre une correction éventuelle sur un marché auquel on est exposé, un des moyens dont on dispose consiste à diversifier son portefeuille. En investissant dans des classes d’actifs décorrélés, on se donne les moyens de compenser les pertes enregistrées par telle position affectée par une correction par les gains éventuels enregistrés par les autres positions.

Le protective put

On peut utiliser la stratégie de hedging du « protective put » pour protéger son portefeuille contre les baisses du marché. En achetant des puts dans un sous-jacent corrélé aux actifs qu’on possède dans son portefeuille, on se donne les moyens de compenser la baisse de la valeur de ces actifs par la hausse de la valeur de ces puts.

Le stop loss

Utilisez des ordres stop-loss pour limiter vos pertes si le prix des actifs que vous avez achetés baisse de manière significative.

Investir à l’aide des figures de renversement

Vous en savez désormais plus sur les façons dont on peut identifier et gérer une correction boursière. Utilisez vos connaissances pour anticiper et gérer les corrections avec LYNX. LYNX vous donne la possibilité d’investir dans des actions de presque chaque société cotée en bourse dans le monde entier. Consultez notre offre et mettez à profit vos analyses :