discounted cash flow - actualisation des flux de trésorerie - illustration lettres bois cashflow
Dans l’analyse fondamentale, il existe des méthodes innombrables pour évaluer une action ou une entreprise. Dans la plupart des cas, ces méthodes ne se basent que sur des données historiques, sans tenir compte du futur. La méthode appelée Discounted Cash Flow (DCF) permet de tenir compte du futur en appréciant correctement la valeur théorique d’une action. Il s’agit de l’actualisation des flux de trésorerie.

Les sujets abordés dans le présent article sur la méthode Discounted Cash Flow :

Discounted Cash Flow

discounted cash flow - actualisation des flux de trésorerie - illustration lettres DCF

Qu’est-ce que la méthode Discounted Cash Flow ?

Le Discounted Cash Flow (DCF) est une méthode d’évaluation qui permet d’estimer les futurs revenus d’une entreprise et de les actualiser. Cette méthode permet à l’investisseur de calculer combien son investissement devrait lui rapporter. Cette méthode est notamment utilisée pour la valorisation des sociétés innovantes, bien souvent déficitaires les premières années. Le DCF est également utilisé dans d’autres domaines tels que l’évaluation immobilière.

L’avantage de la méthode DCF est qu’elle permet de se forger une image plutôt correcte de la valeur de l’action. Vu que les futurs flux de trésorerie sont pris en compte, l’investisseur dispose d’une perspective d’avenir. Mais cette méthode a ses limites car elle consiste à prédire l’avenir et qu’elle présente des hypothèses sous-jacentes aux projections. À ceci s’agite son calcul plutôt complexe.

Calcul de la méthode DCF

Pour pouvoir déterminer la valeur des flux de trésorerie actualisés (DCF), il convient de calculer plusieurs éléments. Tout d’abord, il faut procéder à l’estimation du futur flux de trésorerie disponible que l’entreprise devrait générer. Ce flux est ensuite actualisé moyennant le coût moyen pondéré du capital.

Le futur flux de trésorerie disponible

Les flux de trésorerie font parties des états financiers d’une entreprise. Il existe différentes catégories de flux de trésorerie. Dans le cadre de la méthode du DCF, c’est le flux de trésorerie disponible qui est utilisé. Le flux de trésorerie disponible correspond aux flux dégagés par l’entreprise, à savoir les encaissements et les décaissements.

Les hypothèses qu’il implique constituent un inconvénient de cette méthode. Les suppositions ne permettent pas d’obtenir des estimations exactes. Pensez par exemple à la crise sanitaire que nous traversons. Personne n’aurait pu prédire exactement que celle-ci allait se produire il y a un an d’ici. Et cette crise n’est pas sans conséquences pour les entreprises. Prudence donc…

Exemple de Discounted Cash Flow

Dans notre exemple, nous utilisons des données fictives de l’entreprise ABC. À l’aide du flux de trésorerie disponible de ces cinq dernières années, nous calculons la croissance annuelle moyenne du flux de trésorerie disponible. Il s’agit d’une prévision.

2015 2016 2017 2018 2019
Free cash flow 8 263 € 8 638 € 9 070 € 9 441 € 10 000 €
Croissance % 5,50 % 4,50 % 5 % 4,10 % 5,90 %

Vu la croissance annuelle moyenne de 5 % du flux de trésorerie disponible, nous partons du principe que cette tendance devrait se poursuivre au cours des cinq prochaines années. Par mesure de sécurité, nous tenons compte d’une marge de 10 % pour éviter les mauvaises surprises.

2020 2021 2022 2023 2024
Free cash flow 10 000 € 10 450 € 10 920 € 11 412 € 11 925 €
Croissance % 4,50 % 4,50 % 4,50 % 4,50 % 4,50 %

Actualisation du free cash flow

Après avoir calculé les futurs flux de trésorerie, il convient donc de les actualiser. En effet, 1 euro aujourd’hui ne vaut pas 1 euro dans cinq ans car la valeur de l’argent diminue avec le temps. La valeur actualisée est calculée comme suit :

discounted cash flow - actualisation des flux de trésorerie - illustration calcul DCF

Nous avons donc besoin du taux d’actualisation qui correspond au WACC (Weighted average cost of capital ou coût moyen pondéré du capital en français). Le WACC est un indicateur qui mesure le taux de rendement exigé par les actionnaires et les obligataires d’une entreprise. Il est exprimé en pourcentage. Dans notre exemple, le WACC est de
4 % :

2020 2021 2022 2023 2024
Free cash flow 10 000 € 10 450 € 10 920 € 11 412 € 11 925 €
(1+WACC)^n 1,04 1,0816 1,124864 1,169859 1,216653
Valeur actualisée 9 615,38 € 9 661,61 € 9 708,06 € 9 754,74 € 9 801,63 €

Après avoir calculé la valeur actualisée, nous additionnons les montants et y ajoutons la valeur résiduelle. En d’autres termes, la valeur estimée de la vente de l’entreprise est prise en compte. Il convient ensuite de déduire les dettes de ce montant et de diviser la somme par le total du nombre d’actions. Fictivement, ceci donnerait :

Somme des valeurs actualisées € 48 541,43
+ Valeur résiduelle € 320 000,00
– Dettes € 130 000,00
Différence € 238 541,43
/ Nombre d’actions 5000
Prix par action (objectif de cours) € 47,71

D’après ce calcul, nous pouvons déduire que 47,71 € pourrait être un objectif de cours possible, du moins, si notre estimation est correcte. Imaginez que le prix actuel est de 40 €, alors dans notre cas, ceci signifie qu’il existe un potentiel haussier. Et vice et versa dans l’autre direction.

WACC

Le WACC, ou le coût moyen pondéré du capital correspond au coût des capitaux. Nous calculons d’abord le coût des fonds propres et ensuite les coût des fonds étrangers. Le WACC correspond à la somme de ces deux calculs. La formule est la suivante :

WACC = (1) + (2)

discounted cash flow - actualisation des flux de trésorerie - illustration calcul WACC

Sans entrer dans les détails, sachez que pour calculer le coût des fonds propres, des primes de risque sont calculées. Il s’agit du taux sans risque, le Beta, la prime de risque et la marge de crédit.

Utilisation de la méthode DCF

La méthode DCF convient à différents types d’analyses et est utilisée dans différents domaines pour évaluer différentes valeurs : la valeur d’une action ou d’une obligation, la valeur vénale de biens immobiliers, la valeur d’une société dans son intégralité, la valeur d’un investissement ou d’un projet, etc.

Conclusion de la méthode DCF

Tel que mentionné ci-dessus, cette méthode permet aux investisseurs de se faire une idée de ce que vaut une action, un projet, une société, etc. Cette méthode d’analyse est fréquemment utilisée dans le monde financier et dans le secteur de l’immobilier. Vous trouverez des calculateurs du WACC sur internet ou vous pouvez le calculer dans Excel. Il existe également des variantes telles que le temps de retour (payback period), le dividend discount modem (DDM) et le multiple growth rate model.

Enfin, l’investisseur particulier peut également s’intéresser à l’historique du dividende. La méthode DCF ne tient pas compte du rendement des actions mais uniquement de la valeur du cours.

Investir dans des actions chez LYNX BROKER

LYNX BROKER vous donne la possibilité d’investir dans des actions de presque chaque société cotée en bourse dans le monde entier. Vous accédez à près de 100 bourses dans 30 pays. Consultez notre offre et utilisez le concept de Discounted Cash Flow :

Acheter des actions


--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Displaying today's chart