Il existe différentes méthodes pour analyser l’économie. En gros, ces méthodes sont à répartir en trois niveaux : macro, micro et méso. Ces méthodes vous permettent notamment d’analyser des entreprises ainsi que les actions sous-jacentes. Ces analyses permettent de se faire une opinion générale mais aussi de s’intéresser aux détails. Celles-ci permettent également d’étudier les choix faits par les entreprises.Dans cet article, je vous explique en quoi consiste les niveaux d’analyse micro, méso et macro. Je vous explique également comment les utiliser dans différentes circonstances.

Micro, méso, macro définition

Que sont les niveaux d’analyse micro, méso & macro ?

L’analyse micro consiste à passer au crible les activités de l’entreprise. C’est à ce niveau que le contrôle de l’entreprise est le plus élevé.

L’analyse méso, également appelée analyse de l’industrie ou analyse sectorielle, se penche sur le secteur dans lequel l’entreprise est active. De nombreuses industries présentent des risques spécifiques pour les entreprises actives dans ces secteurs.

L’analyse macro consiste à une approche globale du paysage économique. L’entreprise n’a peu ou pas du tout de contrôle sur certains aspects qui influencent ses activités. Pensez ici à la politique fiscale ou monétaire ou encore à la législation en matière d’environnement.

La combinaison des niveaux micro, méso et macro vous permet d’obtenir un aperçu complet et détaillé d’une entreprise. Cette méthode peut vous aider à analyser une action en particulier.

L’analyse micro & la microéconomie

L’analyse micro consiste à analyser l’entreprise et ses activités. La microéconomie ne s’intéresse pas au secteur ou à la politique économique mais à des facteurs qui peuvent être influencés par l’entreprise.

La microéconomie étudie la manière dont les décisions sont prises en matière d’allocation des biens et des services. L’offre et la demande jouent un rôle capital. Les prix influencent notamment les choix des entreprises mais aussi ceux des ménages. La microéconomie tente d’expliquer comment les prix influencent le comportement d’achat et de vente des parties concernées.

L’analyse micro étudie les points forts et les faiblesses d’une entreprise en s’intéressant notamment à son environnement direct. En clair : gestion, processus administratifs, achats et ventes, production, logistique et développement.

L’analyse méso & le modèle des 5 forces de Porter

L’analyse méso se concentre sur le secteur d’activité d’une entreprise. L’influence des entreprises au niveau du secteur est généralement limitée. Ce niveau d’analyse permet d’identifier les acteurs et le positionnement d’une entreprise parmi ceux-ci. L’analyse du secteur permet d’expliquer les différences entre les entreprises appartenant à un même secteur. La méthode la plus connue pour l’analyse sectorielle st le modèle des 5 forces de Porter. Il s’agit d’une approche globale. Les 5 forces de Porter sont :

  1. Le pouvoir de négociation des fournisseurs
  2. Le pouvoir de négociation des clients
  3. La menace des produits de substitution
  4. La menace d’entrants potentiels sur le marché
  5. L’intensité de la rivalité entre les concurrents

Le pouvoir de négociation des fournisseurs

Quand le pouvoir des fournisseurs est fort, ceci signifie qu’ils peuvent faire augmenter les prix ou réduire la quantité des produits. Ainsi, ils peuvent décider d’augmenter leurs gains ou de répercuter une augmentation des coûts sur leurs clients. Ils ont donc la capacité à imposer leurs conditions sur le marché en termes de coût ou de qualité. Le pouvoir de ces fournisseurs dépend notamment des éléments suivants :

  • Le nombre de fournisseurs : plus il y a de fournisseurs, moins leur pouvoir de négociation est élevé.
  • La substituabilité des offres des fournisseurs : lorsqu’il existe des alternatives aux produits proposés par les fournisseurs, alors leur pouvoir de négociation est affaibli.
  • L’importance vis-à-vis du fournisseur : si un client ou le secteur est essentiel pour les activités d’un fournisseur alors ceci affaiblit son pouvoir.
  • Le coût de changement : si changer de fournisseur implique des coûts importants et un processus complexe, alors le pouvoir du fournisseur augmente.
  • L’intégration verticale : plus le fournisseur maîtrise le processus de production, plus son pouvoir augmente.

Le pouvoir de négociation des clients

Les clients peuvent exiger des prix moins élevés ou une meilleure qualité et un meilleur service. Le pouvoir des clients influence la pression concurrentielle. Le pouvoir des clients est influencé par les éléments suivants :

  • L’importance du client
  • Le coût de transfert
  • L’intégration verticale
  • L’importance du produit et des alternatives
  • L’information

La menace des produits de substitution

S’il existe des alternatives à un produit ou un service proposé par une entreprise, alors le pouvoir de celle-ci diminue car les clients peuvent se tourner vers ces alternatives pour assouvir le même besoin. Si le prix de ces alternatives est moins élevé, une entreprise sera amenée à baisser son prix ou modifier son produit ou service.

La menace d’entrants potentiels sur le marché

Certains secteurs sont plus difficiles d’accès que d’autres. On parle alors de barrières à l’entrée dans un secteur. Plus la menace de voir des nouvelles entreprises faire leur entrée dans un secteur est faible, plus la probabilité d’une entreprise d’être profitable est élevée. Les barrières sont auxquelles les entreprises doivent faire face sont :

  • Les économie d’échelle sont un facteur dissuasif pour les nouveaux entrants. En effet, celles-ci les contraignent à démarrer sur une vaste échelle ou à démarrer sur une petite échelle et subir des désavantages au niveau des coûts.
  • Les coûts de transfert : dans certains secteurs, le transfert est plus coûteux, complexe et chronophage.
  • L’accès aux circuits de distribution : assurer la distribution de nouveaux produits peut être très compliqué. Les canaux de distribution sont souvent verrouillés par les parties déjà présentes dans l’industrie concernée.
  • La réglementation : brevets, règles et certaines exigences peuvent compliquer ou rendre impossible l’accès au marché.

L’intensité de la rivalité entre les concurrents

La concurrence est plus intense dans certains secteurs. Celle-ci dépend notamment des éventuelles barrières à la sortie, de produits standardisés, de frais de transferts moins élevés et des concurrents similaires. Au sein de secteurs où les entreprises peuvent dominer une certaine niche, les marges et les bénéfices sont bien plus intéressants qu’au sein de marchés où la concurrence est rude.

Analyse méso & positionnement

L’analyse méso permet d’identifier certains faits relatifs au secteur. Ceux-ci peuvent permettre à une entreprise de prendre les bonnes décisions. Les entreprises peuvent appliquer des prix bas ou se concentrer sur des niches en particulier. En faisant un certain choix, une entreprise exclut certaines possibilités. Une société qui décide de se concentrer sur une niche n’ignore pas que cela implique par exemple une certaine quantité de service et que dans ce cas, les prix les plus bas ne seront pas rentables.

Analyse macro & macroéconomie

L’analyse macro est également appelée analyse économique car elle donne une vue d’ensemble sur des éléments sur lesquels les entreprises n’ont pas de contrôle. L’analyse de l’environnement macro englobe des facteurs tels que le nombre d’habitants d’une région, les revenus, le taux de chômage, la consommation des ménages, la technologie et la politique menée par les autorités. En bref, il s’agit du paysage dans lequel l’entreprise évolue. Cette macroéconomie est un environnement très varié qui permet d’effectuer une multitude d’analyses. Les autorités publiques jouent un rôle majeur dans la macroéconomie au niveau de la politique fiscale et monétaire notamment. Les autorités publiques ont également une influence indirecte sur des aspects d’ordre macroéconomique. Certaines données macroéconomiques ne concernent pas une entreprise en particulier. Pensez par exemple à l’exploitation d’un fermier. Une augmentation des accises sur l’alcool ou le tabac n’aura aucun impact sur sa situation.

Les avantages et les inconvénients de l’analyse macro

L’analyse macro se concentre sur des aspects sur lesquels les entreprises n’ont aucun contrôle. Il est quasi impossible de faire des prévisions exactes en termes d’analyse macro. Pourtant, des changements au niveau macroéconomique peuvent avoir une énorme influence sur une entreprise individuelle ou même sur tout un secteur. C’est pourquoi, il faut toujours tenir compte de la situation au niveau macro. L’avantage de l’analyse macro est qu’elle s’intéresse à de grands groupes d’entreprises. Si les prévisions macroéconomiques sont bonnes, il est possible d’en profiter de différentes manières. L’impact précis sur une entreprise n’est toutefois pas toujours bien clair. Certains investisseurs préfèrent pour cela se concentrer principalement sur l’analyse miso et l’analyse méso.

Exemple d’analyse macro

La superficie de la France est de 551.695 km² et compte 67 millions d’habitants. En moyenne, la densité de population est de 118 habitants par km². La France métropolitaine dispose d’une bonne infrastructure : routes, chemins de fer, voies navigables, ports et aéroports internationaux. Selon la Banque mondiale, le revenu par tête s’élève à 46.360 dollars ce qui classe la France parmi les bons élèves européens. Il y a peu de corruption et la législation est fiable.

Les ratios et les indicateurs financiers

La Plateforme de trading TWS contient une mine d’informations sur les entreprises. Ces informations vous permettent d’évaluer une entreprise et de déterminer la valeur de ses actions. Outre les indicateurs financiers, vous trouverez également les prévisions d’analystes ainsi qu’une description des activités de l’entreprise. En comparant ces ratios à ceux d’un secteur, il est possible de se faire une bonne idée du positionnement d’une entreprise en particulier. Les résultats du secteur sont un exemple précis de l’analyse méso.

Il est toujours intéressant de s’intéresser à ces chiffres. Les ratios pertinents dépendent d’une entreprise à une autre. N’oubliez pas que certaines données peuvent être manipulées par le management d’une entreprise. Il est important de combiner des chiffres et des données et différents ratios afin de disposer du meilleur panorama possible de la situation de l’entreprise. N’hésitez pas à consulter des ratios tels que EBIT & EBITDA, quick ratio, solvabilité, rentabilité, valeur intrinsèque. Outre les analyses micro, méso et macro, ces ratios vous permettent de mieux comprendre une entreprise.

Découvrez l’analyse fondamentale sur la Plateforme de trading TWS

Chez LYNX, outre les analyses micro, méso et macro, il est possible de trouver une multitude d’informations sur l’analyse fondamentale. Pour ce faire, rendez-vous sur notre Portail Bourse. Vous pouvez consulter des données et des ratios financiers relatifs à l’analyse fondamentale sur la Plateforme de trading. De la sorte, vous disposez toujours des informations dont vous avez besoin.

Acheter et vendre des actions via LYNX

La Plateforme de trading TWS vous permet d’investir et de couvrir vos positions de différentes manières. Par le biais de LYNX, vous pouvez investir dans des actions, options, ETFs, CFD, futures et Springters. Consultez notre offre :

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Displaying today's chart