Options d'achat - illustration lettres scrabble
Évaluer correctement l’évolution des cours d’une action est un art que peu d’investisseurs maîtrisent. Et même cette compétence n’est pas suffisante pour garantir le succès lorsque vous vous lancez dans l’achat d’options, car d’autres aspects importants doivent être pris en compte.

Lors de l’achat d’options, quels prix d’exercice sont adaptés à votre stratégie ? Les prix d’exercice des options doivent-ils être hors des cours, au cours ou dans les cours ? Et quelle date d’expiration est la plus judicieuse ?

Faire le bon choix des prix d’exercice et des dates d’expiration est la clé du succès pour l’achat d’options. Il est essentiel que vous compreniez l’interaction entre ces deux facteurs et que vous les preniez en compte dans votre prise de décision.

En plus des prix d’exercice et des dates d’expiration, la liquidité de vos options est d’une grande importance si vous souhaitez ouvrir des trades de manière rentable. Les éléments à prendre en compte à ce sujet font également partie de cet article.

Dans cet article, nous mettons en évidence les facteurs de succès pour l’achat d’un call (stratégie du « long call »). La logique pour un put serait similaire.

Long call

Options d'achat- illustration graphique à bougies avec moyennes mobiles

Facteur de réussite numéro 1 : Choisir le bon prix d’exercice et la bonne date d’expiration

À la question « est-ce que le prix d’exercice d’un call doit être dans les cours, au cours ou hors des cours ? », il n’y a qu’une seule réponse : cela dépend !

Les questions à se poser

À ce stade, il est important de rappeler les définitions des termes « hors des cours », « dans les cours » et « au cours » :

Options d'achat - tableau

Afin d’affiner la sélection du prix d’exercice et de la date d’expiration, il convient de répondre aux questions suivantes :

• Combien êtes-vous prêt à investir dans le trade ?
• Combien êtes-vous éventuellement prêt à perdre avec ce trade ?
• Avez-vous un objectif précis de cours en vue pour l’action sous-jacente ou souhaitez-vous profiter de la tendance haussière tant qu’elle existe ?
• Vous attendez-vous à ce que l’action monte à court terme ou pensez-vous que la tendance haussière se matérialisera dans un avenir plus lointain ?

Valeur intrinsèque, valeur temps

Pour réussir dans le trading d’options, il est important de comprendre comment les options individuelles ou les combinaisons d’options avec différents prix d’exercice et différentes dates d’expiration réagissent aux mouvements du cours de l’action sous-jacente et au passage du temps.

Le prix d’une option se compose de deux éléments, la valeur intrinsèque et la valeur temps :

Prix = valeur intrinsèque + valeur temps

Lorsqu’une option est « dans les cours » (lorsque l’action se négocie au-dessus du prix d’exercice du call), la valeur intrinsèque est la différence entre le cours de l’action et le prix d’exercice :

Valeur intrinsèque = cours de l’action – prix d’exercice du call

Lorsqu’une option est « au cours » ou « hors des cours », cette valeur intrinsèque est toujours nulle.

La valeur temps dépend principalement de la durée restante de l’option et de la volatilité implicite de l’action sous-jacente. La valeur temps d’une option est toujours nulle à la date d’expiration.

Deux cas de figure

Considérons l’exemple d’une action qui se négocie à 25 $.

• Le trader A achète un call avec un prix d’exercice de 26 $ et une durée restante de 30 jours. Ce call est donc « hors des cours ». Sa valeur intrinsèque est nulle. Son cours est uniquement composé de la valeur temps et est de 0,50 $. Le trader paie 50 $ par contrat (taille du contrat : 100) pour acheter ce call.

• Le trader B achète un call avec un prix d’exercice de 23 $ et une durée restante de 120 jours. Ce call est « dans les cours », a une valeur intrinsèque de 2 $ et une valeur temps de 0,85 $. Le trader paie 285 $ par contrat.

Scénario 1

L’action grimpe à 30 $ en 30 jours. Dans ce cas, à la date d’expiration, le call du trader A vaut 400 $ et génère un profit de 700% (350$ de profit sur la base d’une mise de départ de 50$).

Avec un cours de l’action à 30 $, le call du trader B avec un prix d’exercice de 23 $ vaudra au moins 700 $ (valeur intrinsèque). Avec une durée restante de 90 jours, ce call affichera encore une valeur temps. Nous supposons que le call vaut au total 750 $. Le trader B réalise donc un bénéfice de 163% (bénéfice de 465 $ sur la base d’une mise de départ de 285 $).

Scénario 2

Le cours de l’action reste inchangé à 25 $ après 30 jours. Le call du trader A expire sans valeur car son prix d’exercice de 26 $ est inférieur au cours de l’action. Le trader A subit une perte totale de 50 $ par contrat.

Le call du trader B vaudra toujours au moins 200 $ car il a une valeur intrinsèque de 2 $. D’une durée restante de 90 jours, ce call affichera également une valeur temps résiduelle. Nous supposons que le call vaut encore 250 $ au total. Pour le trader B, la perte s’élève à environ 12% (35 $ de perte par rapport à la mise de 285 $).

Scénario 3

Le cours de l’action chute à 24 $ après 30 jours. Le call du trader A expire sans valeur car son prix d’exercice est inférieur au cours de l’action. Le trader A subit une perte totale de 50 $ par contrat.

Le call du trader B vaudra toujours au moins 100 $ car il affiche une valeur intrinsèque de 1 $. Avec une durée restante de 90 jours, ce call affichera également une valeur temps résiduelle. Nous supposons que le call vaut encore 150 $ au total. Pour le trader B, la perte s’élève à environ 47% (une perte de 135$ par rapport à la mise de 285$).

Avantages et inconvénients

Reprenons à présent les questions posées plus haut en comparant les avantages et les inconvénients pour les deux traders.

Les avantages et les inconvénients pour le trader A :

• Sa mise est nettement inférieure à celle du trader B (50 $ contre 285 $).
• Si son hypothèse est correcte et que le cours de l’action augmente fortement et rapidement, alors le call le moins onéreux, hors des cours et avec une date d’expiration proche est absolument le bon choix et lui rapportera un énorme profit.
• Tout autre scénario qu’une augmentation rapide et importante du cours de l’action entraînera très probablement la perte totale de la mise.

Les avantages et les inconvénients pour le trader B :

• Le trader B dispose de 120 jours pour réaliser un profit avec sa position. Il ne souffrira pas autant de l’érosion de la valeur temps de l’option que le trader A.
• Il profite également avec un effet de levier de la hausse de l’action sous-jacente, mais pas aussi fortement que le trader A.
• Le revers de la médaille pour le trader B est que sa mise est nettement supérieure à celle du trader A. Son potentiel de gains est inférieur à celui du trader A si le meilleur scénario (une forte hausse de l’action) se matérialise.

Afin de choisir le call adéquat, il est donc important d’évaluer de manière réaliste l’évolution possible du cours de l’action sur une certaine période. Vous devez également définir un objectif de profit : visez-vous la rentabilité maximale avec le risque élevé de perdre la totalité de votre mise ? Ou visez-vous un ratio risque/rendement équilibré ?

Facteur de réussite numéro 2 : Attention à la liquidité des options

L’écart entre cours d’offre et cours de demande

Il n’est pas rare qu’un trader ait trouvé une bonne stratégie d’options, en choisissant des prix d’exercice et des dates d’expiration judicieux (voir facteur de réussite numéro 1), et qu’il perde cependant de l’argent avec ses trades. L’une des raisons de cet échec peut être le trading d’options à faible volume avec un large écart entre les cours d’offre et de demande.

Si vous ne faites pas attention à cet écart, même une très bonne stratégie d’options peut se traduire par des trades perdants.

À titre d’exemple, considérons l’action d’Unilever (symbole américain : UL), une grande entreprise britannique de produits ménagers bien connue.

Un trader ayant une opinion positive sur cette action pourrait envisager d’acheter un call. Avec un volume quotidien moyen de transactions d’options d’environ 700 contrats, les options sur cette action sont très peu liquides. Les écarts entre le cours d’offre et le cours de demande sont énormes, selon le call choisi.

Par exemple, le cours de demande pour un call peut être de 2,25 $ et le cours d’offre de 1,65 $. Un trader avisé essaierait certes d’acheter le call à un cours situé entre l’offre et la demande, mais au cours du marché le call coûterait 225 $ et sa revente immédiate ne rapporterait que 165 $. C’est une différence de 60 $ ou 26,7% du cours de demande ! En d’autres termes, même si le trade fonctionne et que le cours de l’action monte, l’écart entre les cours d’offre et de demande nuira aux profits.

Comment éviter le problème

Pour éviter ce problème, il est possible de procéder de la façon suivante :

• Tradez vos options uniquement avec des ordres de types « limite ». Essayez d’ouvrir le trade à un cours qui se situe à mi-chemin entre le cours d’offre et de demande. Cela vous aidera à améliorer les conditions d’entrée dans le trade. La fermeture du trade en revanche demeurera problématique, surtout si l’option est sur le point d’expirer.

• Envisagez d’exercer l’option. Pour éviter le problème de l’écart entre le cours d’offre et le cours de demande lors de la clôture du trade, vous pouvez exercer votre call, puis vendre les actions livrées sur votre compte.

• En règle générale, ne tradez que des options très liquides avec un volume de transactions quotidien d’au moins 5 000, idéalement 10 000 contrats. Faites également attention à l’open interest, le nombre de positions d’options ouvertes actuellement en circulation sur le marché (visible par exemple dans les chaînes d’options du menu « OptionTrader » de votre plateforme LYNX BROKER). L’open interest devrait idéalement dépasser la centaine. Ces filtres sont importants et ne constituent pas une limitation majeure dans le trading quotidien : il existe suffisamment d’actions et d’ETFs qui remplissent ces conditions.

Conclusion : Choisissez vos options avec un oeil de Lynx…

Si votre objectif est de tirer le maximum de profit d’un fort mouvement haussier d’une action, il peut être judicieux d’utiliser un effet de levier élevé et d’acheter un call hors des cours avec une échéance courte. Cependant, si vous supposez que l’action augmentera, mais sans savoir à quel niveau ou à quelle vitesse, le choix le plus prudent consiste à acheter un call avec un prix d’exercice dans les cours et une échéance plus longue. Cela vous permettra d’échapper à l’érosion de la valeur temps suffisamment longtemps pour que votre scénario de trading se déroule comme prévu.

La négociabilité et la liquidité de vos options sont essentielles pour un trading performant. La meilleure stratégie et le bon choix des prix d’exercice et des échéances ne seront peut-être pas suffisants si vous tradez des options avec lesquelles vous démarrez avec un handicap de coût lors de l’ouverture du trade. Évitez donc les actifs illiquides. La gamme d’actifs à fort volume de transactions est suffisamment large pour que vous n’ayez pas à vous encombrer d’actions inadaptées au trading d’options.

Comment trader les options chez LYNX BROKER

Dans la plateforme de trading professionnelle LYNX BROKER, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également ajouter des grecques des options. Découvrez comment trader les options chez LYNX BROKER :

Trader des actions


--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Displaying today's chart


Envoyer un message à Eric Ludwig
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.