valeur intrinsèque ratios de valorisation - featured image.
Les investisseurs qui pratiquent le value investing ont beaucoup de points communs avec les « contrarians », ces traders qui investissent à contre-courant du marché.

Ils achètent ou gardent leurs positions lorsque tous les autres vendent ; et lorsque tout le monde achète, ils revendent leurs actions en faisant un profit ou alors ils se restent sur la touche. Ils n’achètent pas les titres qui sont à la mode, car ils préfèrent investir dans des entreprises qui sont moins connues mais dont les résultats financiers sont solides. Et, s’ils envisagent d’investir dans des entreprises célèbres, c’est parce que le prix de leur action a fortement chuté et qu’il a de bonnes chances de rebondir tout aussi fortement si le management et les biens ou services proposés par cette entreprise restent de qualité.
 
Dans cet article, nous vous présentons la stratégie du value investing, ainsi que les indicateurs qu’elle utilise pour identifier des actifs intéressants. Si vous cherchez un courtier pour trader les actions « value », cliquez ici.

Valeur intrinsèque

Définition

Le value investing est une stratégie qui consiste à investir dans des actions qui se négocient à un prix inférieur à leur valeur intrinsèque au vu de l’analyse fondamentale de ces entreprises. Les investisseurs qui adoptent ce style de trading choisissent des actions que le marché sous-évalue en raison d’une mauvaise interprétation des informations disponibles. Cette mauvaise évaluation fournit aux traders perspicaces l’occasion de faire potentiellement des bénéfices substantiels en achetant au rabais des actions survendues.

valeur intrinsèque - ratios de valorisation - Ben Graham

De nos jours, Warren Buffett est le plus célèbre représentant de ce style de trading. Mais il n’est pas le seul. L’un des premiers investisseurs à avoir mis en avant cette idée des actions dites « value », c’est Benjamin Graham, le mentor de Warren Buffett. Pour en savoir plus sur la théorie de B. Graham, vous pouvez consulter son ouvrage, The Intelligent Investor.

Mesurer la valeur intrinsèque

Sur les marchés actions, les investisseurs qui cherchent des actions « value » cherchent des titres boursiers dont le prix est trop faible par rapport à leur valeur intrinsèque. Mais comment mesurer la valeur intrinsèque d’une action ? Dans ce chapitre, nous présentons certains des indicateurs qu’utilisent les traders pour déterminer la vraie valeur d’une action, qu’il s’agisse de ratios de valorisation ou d’autres mesures. Attention ! Il n’existe pas d’indicateur magique qui, à lui seul, permette d’identifier une action « value ». L’investisseur qui adopte ce style de trading doit utiliser plusieurs outils de mesure et choisir une valeur sur la base de signaux concordants envoyés par plusieurs indicateurs.

Ratio cours / actif net

Le ratio cours / actif net (price-to-book ratio) se calcule en divisant la capitalisation boursière d’une société par sa valeur nette comptable, cette dernière valeur étant la différence entre la valeur comptable des actifs et les dettes de l’entreprise. Si, par exemple, le prix de l’action s’élève à 105 $ et que chaque part de cette action vaut 84 $ d’actif net, son ratio P/B s’élève à 105 / 84 = 1,25. On notera que B. Graham recommande un ratio inférieur à 1,5.

Lorsque, au début du siècle dernier, la théorie du value investing a vu le jour, la valeur nette comptable d’une entreprise jouait un rôle déterminant dans l’évaluation de celle-ci. À cette époque, les actifs d’une entreprise consistaient souvent dans des actifs corporels. Mais, de nos jours, il y a beaucoup d’entreprises qui préfèrent investir dans d’autres véhicules que des actifs corporels, tels que des franchises, des marques et des brevets. Avec ce type d’entreprises, on ne peut guère établir un lien entre la valeur intrinsèque et la valeur nette comptable. À tel point que Warren Buffett a pu écrire : « la valeur nette comptable n’est pas un indicateur de la valeur [intrinsèque] ».

Ratio cours / bénéfices

Le ratio cours sur bénéfices (price-to-earnings ratio ou PER) s’obtient en divisant la capitalisation boursière par le résultat net, ou en divisant le prix d’une action par le bénéfice net par action. Un PER élevé peut donc montrer que le prix de l’action est trop élevé par rapport aux bénéfices de l’entreprise. En revanche, un PER peu élevé peut montrer que le prix de l’action est trop bas par rapport aux bénéfices de l’entreprise.

B. Graham conseille de se concentrer sur les actions dont le prix est moins de 15 fois supérieur au bénéfice moyen des trois dernières années.

Flux de trésorerie disponible

Le flux de trésorerie disponible (free cash flow) d’une entreprise, c’est la trésorerie dont une entreprise dispose après le paiement de ses dépenses, dont ses dépenses de fonctionnement et ses dépenses d’investissement (achat d’équipement, mise à niveau d’une usine, etc.). Une entreprise qui génère des liquidités excédentaires, c’est une entreprise qui a les moyens d’investir pour se développer, de rembourser ses dettes, de distribuer des dividendes généreux et de mettre en œuvre des programmes de rachat d’actions.

Rendement du dividende

Le rendement du dividende, c’est le pourcentage que représente le dividende annuel par action par rapport au prix par action. Si une action rapporte un dividende de 2 € sur une base annuelle et que l’action se négocie à 20 €, le rendement du dividende s’élève à 2 / 20 = 10 %. Les entreprises qui proposent un rendement du dividende élevé sont intéressantes parce que leurs actions peuvent permettre aux investisseurs de bénéficier d’une source de revenus réguliers. Un rendement du dividende élevé peut également être le signe d’une entreprise bien établie, aux bénéfices stables.

Les avantages

Le value investing est une stratégie d’investissement éprouvée qui peut permettre à des investisseurs disciplinés et patients de faire des bénéfices importants. En effet, cette stratégie offre des rendements potentiels relativement élevés puisqu’elle consiste à se tourner vers des actions sous-évaluées par le marché. En achetant ainsi des actions sous-évaluées, les investisseurs peuvent espérer réaliser des profits proportionnels à la distance qui sépare le prix de ces actions et leur valeur intrinsèque.

De plus, le value investing est considéré comme une stratégie à faible risque puisqu’elle vise à acheter des actions qui connaissent une tendance de court terme baissière, mais dont la valeur intrinsèque élevée peut faire espérer une tendance haussière de long terme.

Les inconvénients

Même si le risque que fait courir le value investing est relativement faible, il ne faut pas croire que cette stratégie soit sans risque. Si le prix de l’action dans laquelle on a investi au titre de cette stratégie ne grimpe pas, on se retrouve avec une position qui affiche une perte papier. Et si la tendance baissière de court terme de cette action s’avère être une tendance de fond, on risque de devoir fermer sa position en réalisant une perte.

Le value investing présente les inconvénients des stratégies de long terme. Les investisseurs qui adoptent ce style doivent être prêts à maintenir leurs positions pendant des années, voire des décennies, jusqu’à ce que les prix de leurs actions atteignent leur valeur intrinsèque. Pendant ce temps, le capital investi dans ces positions n’est pas disponible pour d’autres investissements.

Un exemple d’investissement « value »

Les investisseurs qui aiment les actions « value » aiment profiter des crises économiques et des niveaux très bas qu’atteignent alors les actions pour investir dans des entreprises aux fondamentaux solides. On peut penser par exemple à l’achat de parts de Bank of America par Warren Buffett lors de la crise financière de 2007 – 2008. W. Buffet a, à cette époque, considérablement investi dans cette banque parce qu’il estimait que le prix de l’action BAC était trop faible par rapport à sa valeur intrinsèque. Pour lui, Bank of America, c’était une marque forte et une clientèle fidèle, de sorte qu’il était difficile pour de nouveaux acteurs d’entrer sur le marché occupé par la banque et de lui faire concurrence. De plus, Bank of America offrait à ses actionnaires des dividendes réguliers, ce qui leur permettait de percevoir un revenu régulier au titre des parts qu’ils détenaient et de réduire ainsi le coût d’acquisition de ces parts.

ISIN : US0605051046 |
Symbole : BAC | Bourse :
Denière mise à jour : 01.07.00 20:40
36.95

USD

1.18 USD
3.28
Timeframe:
Loading ...
Loading ...

W. Buffet ne doutait pas du potentiel de long terme qu’offrait Bank of America, malgré la tendance baissière que présentait son action dans un marché baissier. La suite des événements lui a donné raison, puisque son investissement lui a rapporté gros lorsque le marché des actions US s’est redressé.

Trader les actions « value » via LYNX

Si vous voulez utiliser la stratégie du value investing, LYNX vous donne la possibilité d’investir dans les actions de presque toutes les sociétés cotées en bourse du monde entier. Vous accédez à près de 150 bourses dans 33 pays. Consultez notre offre pour mettre en œuvre vos stratégies :

Sources

Benjamin Graham, The Intelligent Investor, HarperBusiness Essentials, Fourth Revised Edition.

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour